L’Anti-Magicien #2 – L’Ombre au noir » Sébastien de Castell

Editeur : Gallimard Jeunesse

Livre : ICI

Kelen l’Anti-Magicien se fait de nouveaux ennemis où qu’il passe. Toujours accompagné de ses deux acolytes incontrôlables, Furia et Rakis, il parcourt les terres de la Frontière à la recherche d’un remède contre le mal qui le ronge : l’ombre au noir.

 

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Ayant bien accroché au premier tome, j’étais enchantée de poursuivre cette aventure. Ce second tome est franchement à la hauteur de mes attentes et j’aime vraiment cette saga qui change un peu par rapport à ce que je lis en général dans l’univers fantasy. Je vais même vous faire une petite confidence, à ce rythme-là, je ne vais pas tarder à avoir un coup de coeur pour au moins un des tomes de L’anti-Magicien, j’ai trouvé cette suite encore meilleure que le premier, et si cela continue en s’améliorant, je finirai bel et bien en coup de coeur. Si vous n’avez pas encore plongé dans l’univers de Sébastien de Castell, foncez sans aucune hésitation !

Ce tome est principalement axé sur le peuple Argosi, un peuple des plus intéréssant à connaître, il faudrait que pas mal de gens puissent déménager et s’installer chez eux, ils en reviendraient avec des valeurs bien plus intéréssantes et enrichissantes que la haine et les phobies qu’ils ont sur énormément de choses ! Nous sommes bien dans une saga de fantasy qui s’adresse de prime abord aux plus jeunes, et pourtant, moi-même je suis sortie de cette lecture avec la sensation d’avoir changé. Je vois certaines choses différemment, bien que je défende déjà pas mal de valeurs telle que le respect de l’autre par exemple.

D’après moi, le personnage de Furia va plaire à pas mal de monde, elle est tellement unique et je dirais même indispensable au sein du trio que franchement si vous la retirez, tout va partir en eau de boudin en moins de temps qu’il n’en faut pour lire le résumé d’un livre ! Cette femme est extra sous tout points de vue, certaines personnes devraient prendre exemple sur elle !

Kelen est lui aussi un personnage que j’aime énormément, il nous prouve que dans les pires situations, si l’on peut trouver la force en soir de tut affronter, il n’est pas non plus intredi d’avoir des points faibles et de carrément craquer par moment. C’est le personnage auquel je peux le plus m’identifier, bien que ce soit un personnage masculin, mais nous sommes un peu pareil dans le fait de devoir affronter les choses et ne pas vouloir montrer que parfois nous craquons. Depuis ma première rencontre avec lui dans le premier tome, je trouve qu’il a énormément évolué, nous ne sommes pourtant que dans le second tome, je suis plus que curieuse de le retrouver dans les suivants.

N’oublions pas la touche d’humour bien présente et qui allège un peu le tout, un véritable régal ! Vous allez adorer Rakis, impossible autrement !

– On aurait pu se contenter de briser la vitrine et de laisser un peu d’argent en dédommagement, dis-je.
Briser la vitrine ? grogna Rakis d’un tonméprisant. Amateur, va. Tout doux, tout doux…, fit-il à l’intention du cadenas.
Il y eut un cliquetis et, une seconde plus tard, il brandissait l’objet en cuivre entre ses pattes.
– Tu vois ? Ca, c’est du cambriolage.

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse.


Retrouvez mon avis sur le premier tome :
L’anti-magicien #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *