Médecine 2e année (Amour, coloc et stéthoscope) > Fanny Raygal

PARU LE 4 SEPTEMBRE AUX EDITIONS RAGEOT

LIEN D’ACHAT – ICI

Après une année de révisions intenses, Célia vient de réussir le concours de 1re année de médecine. Elle s’installe en coloc avec deux amies et commence un stage à l’hôpital dans un service de chirurgie. Là, elle découvre le travail des aides-soignantes, des infirmières et elle descend au bloc pour la première fois. Quand le chirurgien lui propose un poste d’aide-opératoire, Romain Rodiac, fils d’un professeur réputé de l’hôpital, intervient. Lui aussi est intéressé…

 


⭐⭐⭐⭐

UN ROMAN YA A L’UNIVERS TRÈS BIEN EXPLOITE ! 

Quand j’ai pris connaissance de cette sortie, je savais que je voulais lire ce roman. J’adore les récits qui mettent en scène des étudiants pendant leur parcours scolaire. Ici, le fait que nos personnages fassent des études de médecine rend le récit plus intense, les problématiques sont captivantes et j’ai aimé suivre les protagonistes pendant leur 2e année de médecine.

DES PERSONNAGES VRAIS ET ATTACHANTS…

Les personnages de ce roman sont vrais et attachants. Célia est notre narratrice, j’ai aimé vivre cette aventure selon son point de vue. Percevoir ses doutes, rencontrer des difficultés et prendre ses études au sérieux.

Il y a pas mal de personnages dans ce roman, j’ai trouvé qu’ils étaient tous très intéressants, chacun véhicule un message particulièrement touchant. L’autrice a vraiment su donner vie à ses héros.

Célia est une héroïne qui se pose des questions sur son avenir, elle remet en question sa capacité à réussir ses études de médecine. Est-elle faite pour ça ? Arrivera-t-elle à garder le cap ? Le niveau est tellement élevé… J’ai adoré cette héroïne qui se cherche encore, qui concilie ses études avec sa vie de jeune femme.

UN RÉCIT PORTEUR DE MESSAGES UNIVERSELS.

Fanny Gayral sait de quoi elle parle. L’univers qu’elle nous dépeint est vraiment bien exploité. J’ai adoré l’ambiance générale du roman, les problématiques rencontrées par les personnages.

L’histoire met en lumière des sujets modernes et actuels. Nos héros se retrouvent face à des situations complexes qu’ils devront gérer avec discernement. Ce roman est léger et hyper sympa à lire, je me suis vraiment attaché aux personnages, j’avais envie de savoir les choix qu’ils allaient faire, comment ils allaient appréhender cette deuxième année de médecine en prenant en compte le niveau, la pression…

EN BREF : 

Ce roman est idéal en cette période de rentrée scolaire. J’ai adoré les personnages et l’ambiance du roman. L’autrice a su me captiver avec un univers que j’aime beaucoup, l’histoire est légère mais permet aux lecteurs de réfléchir aux perspectives d’avenir de nos héros. Je vous recommande ce roman si vous aimez les histoires qui mettent en scène des étudiants, si vous aimez les histoires qui contiennent des histoires de cœur et d’amitié.


« – J’y suis ! Oh c’est trop beau, j’y suis !

– Moi aussi ! fait Pablo d’un ton victorieux, en serrant les poings.

Charlotte m’attrape par les épaules et me comprime jusqu’à l’étouffement.

– On l’a ! s’exclama-t-elle. ON L’A !

– Non pas moi, je ne vois pas mon nom.

– Mais si, tu y es ! Là ! crie-t-elle, en pointant du doigt une ligne sur le tableau d’affichage. Vingtième place, Célia Ribel, regarde ! Pablo la trente-deuxième ! Et moi la cinquante-huitième !

Je plisse les yeux, je me penche, et soudain, je le vois. Mon nom. Elle a raison. Il est là. Vingtième place, Célia Ribel. Ce n’est pas un mirage. Nous sommes admis en P2, la deuxième année des études de médecine, notre travail acharné a porté ses fruits. »

Je remercie Sandrine et les éditions Rageot pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *