La malédiction de Célia #1 – Liées par un sortilège > Cecy Robson

 

PARU LE 14 AOÛT 2019 DANS LA COLLECTION INFINITY

LIEN D’ACHAT – ICI

En apparence, Celia Wird et ses trois sœurs ressemblent à n’importe quelles autres femmes de la vingtaine, à un détail près : elles sont le fruit d’un sortilège qui a mal tourné et qui les a dotées de pouvoirs uniques qui les rendent… comment dire ? Un peu étranges.

Les sœurs Wird se portent très bien sans croiser la route des créatures du coin : vampires, loups-garous, sorcières de la région du lac Tahoe… jusqu’à ce que l’une d’entre elles fasse exploser un vampire, pour se défendre. Tout le monde sait que les vampires ne représentent pas une menace, et qu’en tuer un est passible de la peine de mort.

Mais bientôt, il y a de nouvelles attaques de vampires, liées à la soif du sang, et la population commence à se demander si une épidémie ne serait pas en train de décimer les vampires de Tahoe.

Celia accepte à contrecœur d’aider Misha, le séduisant chef d’une famille de vampires contaminée. Mais Aric, à la tête d’une meute de loups-garous déterminée à anéantir la famille de Misha pour protéger les environs, conseille à Celia de ne pas prendre part au combat. Tiraillée entre deux alpha sexy, Celia doit trouver un moyen de satisfaire tout le monde et – ah oui ! – de ne pas offrir son cœur à la mauvaise personne ni succomber à une mort atroce. Car à présent que la créature maléfique à l’origine de l’épidémie connaît l’existence de Celia, il est sur sa trace, ainsi que sur celle de ses sœurs.

Les choses n’ont jamais été aussi compliquées pour Celia Wird.


⭐⭐⭐⭐⭐

UN PREMIER OPUS RYTHME, DRÔLE ET ADDICTIF ! 

Ayant adoré la saga [Carolina Beach] de Cecy Robson, je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette nouvelle série d’Urban Fantasy. Et ce fut un excellent moment de lecture que de découvrir ce premier opus.

Nouveau décor, nouvel univers et nouveaux personnages. Ce premier opus plus que prometteur a tous les ingrédients pour captiver les lecteurs.

Ce que j’ai aimé dès le début, c’est l’humour. Celia Wird et ses trois sœurs sont loin de passer inaperçu, surtout après que l’un des sœurs ait fait exploser un vampire… Nos héroïnes se retrouvent donc sous le feu des projecteurs et vont être entraînées dans une quête qui les dépasse totalement. Au menu, du danger, des scènes cocasses, de l’attirance et beaucoup de rebondissements.

DES PERSONNAGES PLEIN DE CHARISME…

Il y a pas mal de personnages dans ce roman, on est tout de suite confronté à des êtres surnaturels peu communs, j’ai adoré l’originalité dont l’autrice a fait preuve. Celia Wird a des capacités hors norme qui la rendent « bizarre » aux yeux des gens. Ses facultés font d’elle une jeune femme singulière qui peine à trouver sa place dans un monde peuplé de monstres en tout genre. Heureusement, Celia a du caractère et elle sera à même d’apporter son aide à quiconque en aura besoin. Mais fera-t-elle les bons choix ? Choisira-t-elle le bon camp ?

J’ai beaucoup aimé les sœurs de Celia, elles ont chacune leur propre don et sont toutes liées par un sortilège foireux. Elles ont des personnalités bien distinctes et j’adore le lien qui les unit.

Les personnages masculins sont à la hauteur de mes attentes, ils sont intrigants et charismatiques, et j’ai bien du mal à savoir vers qui va ma préférence. D’un côté, il y a Misha, le vampire et de l’autre, Aric, le loup garou… Ils sont tous les deux beaucoup de charme dans un style très différent ^^

UNE INTRIGUE PLEINE DE REBONDISSEMENTS QUI POSE LES BASES D’UNE SAGA CAPTIVANTE.

Cecy Robson nous offre un premier opus captivant, les bases de la saga sont posées et franchement ça l’a totalement fait avec moi. Sa plume est très différente de sa précédente saga, elle a su s’adapter au genre de l’Urban fantasy et je me suis régalée.

Il y a beaucoup de rebondissements dans ce roman, ce qui fait qu’il n’y a aucun temps mort. Les péripéties s’enchaînent, nos héros se heurtent à des problèmes de taille.

Les sentiments qui émanent de ce roman laissent entrevoir une romance qui ne manquera pas de vous plaire. J’ai bien aimé les états d’âme de Celia, sa façon de se sentir différente et de vouloir elle aussi trouver du réconfort comme ses sœurs. Celia est très touchante, malgré son côté tigresse, elle a une fragilité qu’elle nous laisse entrevoir souvent.

EN BREF : 

Un premier opus que j’ai vraiment bien aimé. Cecy Robson nous offre un nouvel univers fantastique mené avec brio. Ce roman est rythmé et bourré d’humour. J’ai totalement adoré nos héros ainsi que l’ambiance générale du récit. Si vous aimez l’Urban Fantasy, n’hésitez pas à découvrir ce roman qui saura sûrement vous séduire.


« – Misha, qu’est-ce que tu fais, bon sang ?

Misha déchira son pantalon de manière telle que Magik Mike aurait pu aller se rhabiller. Il le jeta sur le côté et, bonté divine, le reste de son corps d’adonis suffit à me faire oublier ses horribles blessures.

Mes joues empourprées dessinèrent un large sourire sur son visage.

– Je vais me baigner. Tu veux te joindre à moi ? »

Je remercie la Collection Infinity pour cette lecture.

Un commentaire sur « La malédiction de Célia #1 – Liées par un sortilège > Cecy Robson »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *