Vatican Miracle Examiner #1 – L’école noire » Rin Fujiki

Editeur : De Saxus

Livre : ICI

Il existe au sein du Vatican une institution spécialisée dans l’authentification des miracles : le Siège des saints. Nous allons suivre les enquêtes de deux de ses membres : Le père Hiraga, un scientifique pragmatique, et le père Nicholas, expert en vieux manuscrits et crypto analyse.
Ils sont envoyés en Amérique à l’église Saint Rosario pour un cas d’Immaculée Conception. Mais aussitôt arrivés, ils sont confrontés à l’horrible meurtre d’un prêtre selon un rituel satanique.
Plus troublant encore, la Vierge Marie en larmes apparaît devant les prêtres.
Décidés à éclaircir ces mystères, les deux prêtres mènent leur enquête, mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises, et une terrible menace pèse sur eux.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je l’ai déjà dit sur un autre avis, je ne suis ni croyante, ni catholique, la religion et moi (peu importe laquelle) nous faisons deux. Donc, non, je n’y connais pas grand chose dans le fonctionnement de l’Eglise, mais j’aime lire de tout, cela comprend ce qui concerne la religion, peu importe laquelle. De plus, ici, il s’agit de Fantastique et Thriller, je ne pouvais donc que vouloir lire cette parution, et j’adore la couverture.

C’est vrai que j’ai trouvé le début un peu long, il y a beaucoup d’explications sur le fonctionnement du Vatican et nous rencontrons les deux prêtres que nous allons suivre dans cette enquête, malgré tout, cela ne m’a pas réellement posé de problème, vu que je suis novice dans cette matière. J’ai d’ailleurs appris pas mal de choses grâce à cette première partie, notamment sur les enquêteurs spécialisés dans les miracles.

Ce premier tome, malgré son départ un peu long (mais utile si comme moi vous aimez apprendre), a finalement prit une tournure à laquelle je ne m’attendais absolument pas, mais je ne vous dévoile rien à ce niveau, il faut que vous puissiez être surpris vous aussi, et croyez-moi, il y a de quoi l’être ! L’auteur a su me surprendre, et je me suis prise au jeu moi-même de comprendre le pourquoi du comment, mais n’étant pas des plus douées à ce niveau, je n’ai rien vu venir. Franchement, j’ai halluciné de voir le cheminement prit par cette enquête fastidieuse et des plus dangereuse. Si au départ cela ne semble guère plus qu’une enquête de plus pour nos deux prêtres, cela en devient un danger de chaque moment.

J’ai aimé le fait que les pères Hiraga et Nicholas soient différents dans leurs manières de fonctionner. Ils sont certes différents, mais se complètent très bien. Je ne peux pas dire que je me suis attachée à eux, mais j’ai eu peur pour eux, et qui peut dire que ce boulot qui est le leur, peut finalement se montrer si dangereux ? En tout cas, certainement pas moi, et là où l’auteur a su me captiver, c’est justement de par le déroulement qu’il donne à cette intrigue.

Je dois bien avouer que je ne pensais pas autant apprécier ce premier tome, mais ce fut bien le cas. Une fois passée cette première partie où il y a beaucoup d’explications, le rythme commence à prendre sa vitesse de croisière, l’intrigue en elle-même se met en place et les rebondissements, les découvertes de nos prêtres, en font que cela en devient rapidement addictif.

Une très belle découverte pour ma part, et je vais très vite me lancer dans le second tome.

– Voyez-vous, Robert, j’ai le sentiment que si l’archevêque Saul nous a attribué cette mission, en ayant bien insisté au préalable sur sa dangerosité, c’est parce qu’il se doutait parfaitement de ce qui se tramait ici. J’ai le sentiment que ce que l’on essaie de découvrir ici aurait le potentiel de faire vaciller les fondations mêmes du Vatican si par malheur cela devait sortir dans la presse. C’est la raison pour laquelle ils veulent que cela reste secret.

Merci à Pauline et aux éditions De Saxus pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *