VE.RI.TAS Personne n’est parfait > Isabelle Fourié

PARU LE 5 JUILLET 2019 AUX EDITIONS BLACK INK

LIEN D’ACHAT – ICI

Bienvenue à Harvard.
Hockeyeur vedette de l’équipe universitaire, Léo est le stéréotype de l’étudiant populaire. Beau, riche et arrogant, il est le fantasme de la gent féminine et use de son charme pour obtenir ce qu’il veut. Tout semble lui sourire.
Pourquoi proposer un marché des plus étranges à la belle mais glaciale Astrid ?
Pourquoi accepte-t-elle de jouer sans contrepartie sa petite amie factice ?
Indubitablement attirés l’un vers l’autre, cette histoire va rapidement les dépasser. Les mensonges derrière lesquels ils se cachent résisteront-ils bien longtemps ? La vérité brisera-t-elle ce lien inattendu mais si particulier qui les unit ?


⭐⭐⭐,5

UNE ROMANCE NEW ADULT EFFICACE ET ADDICTIVE ! 

J’ai lu le manuscrit de [VE.RI.TAS] lors du concours black Ink University en faisant partie du jury. Le roman se démarquait vraiment avec des points forts indéniables.

J’ai tout de même voulu relire le roman pour en faire une chronique complète à l’occasion de la sortie officielle du roman aux éditions Black Ink. J’ai retrouvé une histoire efficace et addictive, malgré tout il y a certains aspects du roman qui n’ont pas su me convaincre lors de cette relecture… Allez savoir pourquoi j’ai tiqué sur des détails peut-être insignifiants pour certains mais qui pour moi étaient quand même importants.

UN DUO DE HÉROS AU FORT POTENTIEL…

Je me souvenais vraiment bien d’Astrid, de son histoire et de sa personnalité qui avait su m’émouvoir lors de ma première lecture, j’avais par contre occulté le fait que Léo est un sombre connard au début du roman… Je peux vous dire que j’ai détesté le héros pendant un petit moment, fait intéressant car cela m’a permis d’apprendre à l’apprécier au fil des pages. Cependant, son évolution manque parfois de crédibilité dans son attitude. On passe d’un mec qui baise tout ce qui bouge et qui ne respecte pas forcément les femmes, à un mec qui veut planter des fleurs pour sa nana !?! C’est un exemple grossier bien sûr ^^ mais j’ai du coup été un peu gênée par le changement d’attitude du héros qui est trop rapide. Léo est donc un personnage qui ne m’a pas totalement séduite, je suis restée sur mes réserves alors que ce ne fut pas forcément le cas lors de ma première lecture, et je cherche encore le pourquoi du comment.

Astrid est une héroïne intéressante et son environnement familial contribue à sa singularité. J’ai particulièrement aimé sa sœur et le lien qui les unit. Les personnages secondaires sont plutôt bien développés et j’ai pu m’attacher à eux et en détester certains ^^

UNE INTRIGUE PRENANTE ET ADDICTIVE ! 

L’addictivité est indéniable, la plume d’Isabelle Fourié est prenante et moderne. J’ai totalement adhéré à sa façon d’écrire, les dialogues sont punchy, les descriptions efficaces et la narration à deux voix rend l’histoire intense.

Ce qu’il m’a manqué : Le fait que le sport ne soit pas plus présent dans le récit. Léo est hockeyeur mais clairement cela n’est pas vraiment mis en avant dans le roman. J’aurais aimé que les thèmes soient plus approfondis et qu’il y est des rebondissements qui remettent vraiment toute l’histoire en question, et ce ne fut pas vraiment le cas. J’aurais préféré que l’intrigue parte un peu moins dans tous les sens.

Ce que j’ai aimé : L’ambiance générale du roman, la plume de l’autrice. Le jeu de séduction entre Astrid et Léo. Les liens familiaux qui unissent Astrid et sa sœur. L’addictivité et la facilité de lecture de l’histoire.

EN BREF : 

En relisant [VE.RI.TAS], je me suis aperçu que je n’ai pas vraiment ressenti les mêmes émotions que lors de ma première lecture. Je me suis heurté à un héros qui ne m’a pas séduit, il m’a manqué ce petit quelque chose qui me permet de ressortir totalement sous le charme de ma lecture. C’est très étrange comme sensation, car j’ai passé un bon moment mais il y a de nombreux détails qui m’ont gênée lors de cette relecture. Je ne sais pas trop comment expliquer ce phénomène, mais voilà ! Vous n’avez plus qu’à foncer sur cette histoire pour vous faire votre propre avis. 🙂

A lire si vous aimez…

  • Les romances universitaires.
  • Les intrigues complexes.
  • Les récits addictifs et modernes.

J’entre dans cette fac privée très exigeante parce que j’apprécie leur devise : VERITAS. Je compte y trouver ma vérité, celle qui me fera grandir et briser le carcan qui enserre mon âme.

Je remercie les éditions Black Ink pour cette lecture.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *