Brisés #2 – After The Fall » Koko Nhan

Editeur : Cherry Publishing

Kindle : ICI

Elle est timide, effrayée par tout et par tous, têtue et… Complètement attachante.
Il est colérique, impulsif, destructeur et tente de se repentir de ses erreurs passées.

Lorsque Paul rencontre Fallen au cours d’une thérapie de groupe, il pense d’abord que c’est une cinglée de plus venue raconter sa petite vie minable. Mais au fil des séances, la jeune femme se révèle plus intéressante que les autres patients.
Sauf que Paul s’interdit tout rapprochement avec une fille. Pas après Clara et le désastre de leur rupture, qui a bien failli les détruire tous les deux.
L’amitié est-elle une option entre Paul et Fallen ? Ou la tension entre eux se révèlera-t-elle irrésistible ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

J’ai lu ce deuxième tome de Brisés directement à la suite du premier, l’auteure a d’ailleurs réussi haut la main à me faire apprécier un personnage pour lequel je n’avais que haine. Bien que je me doutais un peu que pour avoir un tel comportement, il y avait forcément des raisons beaucoup plus profondes que ce que l’on pouvait penser en lisant uniquement le premier tome où nous rencontrons déjà Paul.

La souffrance, Paul et elle se connaissent depuis longtemps, bien avant Clara, bien avant Lisa, elle est une part de lui, elle coule dans ses veines. C’est une souffrance tellement profonde, que franchement on en vient à se demander comment il fait pour être encore debout aujourd’hui.

Nous débutons ce second tome sur une partie du premier, au moment où Paul est arrêté pour ce qu’il a fait à Clara. Nous le retrouvons ensuite quelques années après alors qu’il suit maintenant une thérapie, qui ne lui apporte pas grand chose en apparence, une thérapie obligatoire dont il se passerait bien s’il le pouvait. Jusqu’au jour ou Fallen va faire son apparition à cette même thérapie. Au départ, il voit une personne comme les autres, une personne qui ne l’intéresse pas. Mais cela va petit à petit changer, cela va évoluer.

Fallen est une jeune femme qui a souffert de mensonge, de haine, de rejet, à l’heure actuelle, faire confiance à une autre personne est simplement impensable, rien que le contact humain est une épreuve. Lors de sa première rencontre avec Paul, elle sent le danger qui émane de son être.

Pourtant, petit à petit, chacun va prendre une place bien spéciale chez l’autre, une place qu’eux-même ne s’expliquent pas, ils vont réussir à passer au-dessus des aprioris qu’ils avaient, et finalement peut-être que quelque chose de beau pourrait en sortir. Pour y arriver, encore faut-il pouvoir faire confiance et s’ouvrir, faire sortir cette souffrance cachée. Ce n’est certainement pas un chemin facile, sortir de ce cercle de souffrance fera mal, ne se fera pas sans heurts. Paul et Fallen vont se pousser l’un l’autre dans leurs retranchements.

Un second tome vraiment intense, je dirais même plus sombre que le premier, le thème central n’est pas tout à fait le même, bien qu’il reste pointé sur la souffrance et le fait de savoir si nous pouvons réellement réussir à nous relever de tout, à aider une autre personne même si nous sommes nous-mêmes une personne détruite intérieurement, si deux personnes brisées peuvent recoller les morceaux et avancer vers un futur commun ou si celles-ci ne sont destinées qu’à se détruire mutuellement.

Des thèmes difficiles, je trouve que Koko Nhan s’en est sortie à merveille pour en sortir le meilleur et nous offrir un condensé d’émotions qui ne peut clairement pas laisser indifférent.

Je ne sais pas encore s’il est là pour me sauver ou pour me faire chuter, mais je prends le risque. Je prends le risque de lui confier mon âme.

Merci aux éditions Cherry Publishing pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *