Brisés #1 – In the Darkness » Koko Nhan

Editeur : Cherry Publishing

Livre : ICI

« Tu le sais, non ? Qu’il va te détruire ? Pas aujourd’hui, probablement pas demain, mais il finira par le faire.— Et alors ? De toute façon je suis presque déjà morte. »

Depuis qu’elle a perdu son meilleur ami, Clara n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle affronte la vie en mode automatique, imperméable aux petites joies du quotidien. Tout lui est indifférent, même les bras de Paul, avec qui elle sort depuis deux ans. Pourtant, lorsqu’elle rencontre Chris, un beau brun ténébreux qui sillonne la ville sur sa moto vrombissante, son corps semble sortir de sa torpeur. En entrant dans son univers, Clara découvre un homme aussi brisé qu’elle. Un lien puissant se noue entre eux, mais la jolie blonde est loin de se douter du lourd secret qu’il lui dissimule…Peut-on émerger des ténèbres quand on a touché le fond ? En s’en remettant aux mains d’un homme aussi torturé qu’elle, Clara ne commet-elle pas l’erreur de sa vie ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Le deuil, un thème difficile, mais je suis toujours curieuse de découvrir comment il va être mi en scène par les auteurs. C’est parfois trop léger, parfois trop lourd, il prend parfois trop de place au détriment du reste. Honnêtement, dans ce premier tome de Brisés, vu le contexte de ce deuil, j’ai eu peur, oui peur qu’il finisse par prendre trop de place et que finalement une reconstruction soit presqu’impossible. Mais ce ne fut pas le cas, au contraire, c’est vrai que celui-ci va prendre beaucoup de place, mais le reste y trouve sa propre place.

Je me suis rapidement attachée à Clara, elle va vivre un véritable calvaire, j’ai eu peur qu’elle ne sombre et ne touche le point de non retour. Sam est son meilleur ami depuis toujours, ils se connaissent depuis toujours, et le perdre dans de telles conditions, il y a de quoi ne pas avoir l’envie même de se relever et de vouloir avancer. A travers certains passages, nous avons un aperçu de ce que fut sa relation avec Sam, c’était clairement fusionnel, et il nous est donc facile de comprendre que pour Clara, continuer sans lui sera une épreuve plus que difficile.

Sa relation avec Paul n’est pas simple, mais elle l’aime et veut que cela fonctionne, même si elle peut parfois se montrer maladroite. Certaines choses, certains actes sont impardonnables, elle a beau aimer Paul, le vase vient de déborder pour la dernière fois ! Heureusement, Matt, le frère de Clara est arrivé au bon moment, Dieu seul sait comment cette soirée aurait pu se terminer.

Heureusement, elle ne sera pas seule, Chris, un ami de son frère va l’aider. Mais cela ne semble pourtant pas simple, il parait déchiré lui aussi, Clara et lui vont apprendre à se connaître, une amitié va naître entre eux, mais très vite cet amitié va se transformer en autre chose. Ce ne sera pas de tout repos, Clara doit se reconstruire, de la perte de son meilleur ami, mais également de l’événement qui a mi fi à sa relation avec Paul. De son côté, Chris souffre également, le deuil ne lui est pas étranger.

Est-ce que deux personnes ayant vécu un deuil peuvent se soutenir et s’aider mutuellement à voir à nouveau la lumière ? Ne vont-elles pas au contraire se faire sombrer et souffrir encore plus ?

Ce récit me permet de découvrir une nouvelle plume qui a su me conquérir, et ce dès le début. C’est un récit très addictif, il m’a été impossible de ne pas le terminer le même jour. Je me suis attachée à Clara, j’ai aimé Chris, j’ai ressenti de la haine pour Paul, Noémie m’a fait rire, Matt eh bien on ne le croise pas souvent mais il m’intrigue et je ne serais pas contre un tome avec lui.

Par contre, je vous abandonne, le tome 2 m’attend dans ma liseuse, et bien qu’il concerne Paul, je suis plus que curieuse de découvrir comment Koko Nhan va réussir le prodige de me le faire apprécier, je vous le dis ce n’est franchement pas gagné, mais j’imagine que son comportement a forcément une raison et je veux connaître ses raisons, je veux découvrir ce qu’il cache au fond de lui et tenter de le comprendre.

Je ne sais pas à quel moment j’ai perdu le souffle. Je ne sais pas à quel moment j’ai commencé à faire semblant. Les autres ne savent pas. Les autres ne comprennent pas. Je n’arrive pas à tourner la page. Tous les jours, je le vois. Je fais comme si sa présence me rendait indifférente et pourtant c’est tout le contraire.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “Brisés #1 – In the Darkness » Koko Nhan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *