Premières lignes #81

 

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[LE CLUB DES TRICOTEUSES ANONYMES #(] de PENNY REID paru chez MxM BOOKMARK – COLLECTION INFINITY.

*[LES ASSIETTES CASSEES] de EMILIE RIGER paru  en AUTOEDITION.

 

Il y a trois choses que vous devez savoir au sujet de Fiona Archer… Je vous les dirais bien, mais ensuite je serais forcée de vous tuer.
En revanche, je peux vous dire que le mari de Fiona ─ l’irrésistible et souvent irascible Greg Archer ─ est désespérément amoureux de sa femme. Il se languit quand elle n’est pas là et est insatiable quand ils se retrouvent. Pourtant, au fil des ans, Greg s’est mis à soupçonner Fiona d’être une ninja. Une maman ninja. Une épouse ninja. Une amie ninja.
Après quatorze années de mariage, Greg essaye de ne pas paniquer, car le talent de Fiona pour se fondre dans la masse commence à ressembler à un effacement. Mais quand des circonstances inattendues poussent Fiona sous le feu des projecteurs afin de protéger sa famille, sa réaction stupéfait tout le monde, Greg le premier. Apparemment, le souhait de son mari est devenu réalité.
Sauf que… non.
Quand tout sera rentré dans l’ordre, Greg pourra-t-il faire face à cette nouvelle version de sa femme ? Son irrépressible irascibilité l’éloignera-t-elle de lui ? Le couple trouvera-t-il un moyen d’aller de l’avant sans être forcé de retourner dans l’ombre ?

Premières Lignes

Prologue

Chère Fiona,
Je me rends compte qu’aujourd’hui c’est la Saint-Valentin. Pour des vacances, celles-ci sont complètement nulles.
Je suis entouré d’hommes larmoyants à qui manquent leurs petites amies, épouses et le porno d’internet (peut-être pas nécessairement dans cet ordre-là). Ils se sont tous organisés pour faire livrer chez eux des bouquets de fleurs rouges hors de prix et du chocolat médiocre.

Qui est cette mystérieuse femme ? Nathan est hypnotisé par un vieux portrait en noir et blanc trouvé par hasard. Lassé de devoir lutter contre ce qui devient une obsession, il se lance : il prend la plume et écrit à cette inconnue dont le regard le fascine.De lettre en lettre, Nathan et Rose se dévoilent, se cherchent, se bousculent. Ils s’ouvrent l’un à l’autre avant de se refermer prudemment, puis de reprendre leur exploration.Quel sera l’impact de cette découverte, capable de tout balayer sur son passage malgré le regard des autres, les tabous, les normes que la société impose ? Les assiettes cassées une invitation hors du temps à un tango épistolaire où l’intimité de l’écriture offre le trésor d’une rencontre authentique. Par-delà les différences.

Premières Lignes

Madame,
Bien que je sois un parfait inconnu, je me décide enfin, en tremblant, à vous écrire. Tremblant, mais tellement fatigué de vivre sous vos yeux sans jamais pouvoir échanger un mot.
Depuis une année entière maintenant, mes journées se déroulent devant vous, heure après heure.
Peut-être les trouvez-vous ennuyeuses : vous me regardez parfois, il me semble, avec agacement. Vous ne dites rien, ne faites pas le moindre bruit. Pourtant, vous prenez davantage de place dans mes pensées que les êtres qui me cernent et envahissent mon quotidien.
Au début, il s’agissait d’une contemplation purement esthétique et bien inoffensive. L’ovale de votre visage. Les boucles de cheveux voletant sur vos tempes. La façon dont la lumière s’étoile sur vos iris avant de glisser sur vos pommettes. Votre main cachée dans le cou. La ligne de vos épaules. Mais je m’égare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *