À 2, 3 ou 4 » Olivia Billington

Editeur : Autoédition

Kindle : ICI

Trois courtes nouvelles érotiques.
Insatiable reflet : Une femme dans une chambre fait l’amour à une forme invisible qui n’apparaît que dans le miroir qui lui fait face. Entre rêve et réalité, une nouvelle troublante qui nous transporte dans un monde au-delà des apparences…
Hard Corps Gamer : D’un côté, Alex. De l’autre, Bastien et Irina. Ils ont accepté de tester un nouveau jeu virtuel. Réservé aux adultes. Derrière et devant les webcams. Maître du jeu, Alex guide le couple dans différentes chambres des délices. Diriger des personnages de pixels, c’est excitant. Diriger des personnes réelles, ça l’est encore plus.
Quelques mots défendus : Faire deviner des mots coquins sans pouvoir en dire certains, voilà le jeu auquel se livre deux couples. Jeu qui ne se limitera pas aux cartes… De baisers en caresses, les quatre se découvriront autrement…

 

⭐⭐⭐⭐

Insatiable reflet

L’amour peut-il être réellement éternel ? L’amour peut-il être si fort qu’il pourrait tout surpasser ? Cette histoire m’a émue, en si peu de page pourtant, mais j’ai trouvé qu’elle reflétait tellement bien l’amour que l’on peut ressentir pour une personne !

Hard Corps Gamer

Un jeu étonnant, chaud, intense. Mais peut-être est-ce finalement bien plus qu’un simple jeu !

Quelques mots défendus

Que voilà donc un jeu intéressant ! Un jeu qui n’est certainement pas pour les personnes prudes, même si ce n’est qu’un peu !

Avis global :

Dans ce court recueil, trois nouvelles, trois histoires courtes de quelques pages qui ne peuvent qu’émoustiller les libidos. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume d’Olivia, qui, peu importe le genre, réussi chaque fois à me ravir, à m’embarquer dans son univers qui a sur moi un effet carrément addictif.

Un petit plaisir à découvrir sans tarder, un petit plaisir qui ne pourra que vous ravir vous aussi 🙂

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *