Justine ou Juliette » Sophie Delenclos

Editeur : Editions Charleston – Diva Romance

Livre : ICI

Juliette est DRH dans une entreprise de logistique le jour… et auteure érotique à succès la nuit. Une double vie juste assez sulfureuse pour ajouter un peu de piment à son quotidien de jeune mère divorcée ! Jusqu’au moment où l’entreprise qui l’emploie est revendue à un groupe américain qui entend bien imposer une morale puritaine, tout droit venue d’Outre- Atlantique, à l’ensemble des salariés. Plus question de boire un verre de trop aux pots de départ et encore moins d’avoir dans ses tiroirs des écrits inavouables. Alors, quand Juliette est surprise en pleine séance de dédicaces par le très troublant bras droit du nouveau patron, elle ment et s’invente une soeur jumelle, auteure érotique répondant au prénom de Justine. Mais jamais elle n’aurait imaginé que le beau Sébastien Marvel ne resterait pas insensible au charme de cette Justine…

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐, 5

Une romance feel-good faite pour passer un bon moment en vacances (même sans les vacances d’ailleurs !). Je n’avais aucune attente particulière, le résumé me prévoyait un bon moment, et ce que j’ai eu 🙂

Bien que j’ai trouvé le début un peu long, dès que cela démarre, cela devient impossible de ne pas avoir envie d’enchaîner les chapitres. J’ai adoré la famille de Juliette, ce genre de famille qui soutient vaille que vaille et peu importe la situation rocambolesque. Ils sont pétillants et mette une bonne dose de bonne humeur au récit, je les adopte quand ils veulent !

La relation est un peu faussée à cause du mensonge de Juliette, pourtant, plutôt que de l’enfoncer, je dirais qu’il l’a aidé à se surpasser, j’irais même jusqu’à dire que dans son mensonge elle a réussi à mûrir et à évoluer d’une manière qu’elle ne pensait certainement pas. Cela la rend touchante et humaine tout simplement. Une autre chose que j’ai appréciée, Sophie Delenclos prend son temps avec le côté romance, nous se sommes clairement pas dans un je-te-saute-dessus-à-tout-bout-de-champ, pas du tout, elle prend le temps de poser ce côté du récit et l’évolution de cette relation, tout comme pour le reste, j’ai trouvé que finalement cela rendait le tout crédible, beaucoup plus réaliste.

N’oublions pas l’humour, j’avoue que j’ai eu quelques franches rigolades à plusieurs reprises, franchement cela fait du bien de pouvoir rire et de se lâcher. C’est une histoire qui se veut légère, qui  garde le lecteur qui prend du plaisir à découvrir les tenants et les aboutissants, qui veut savoir comment elle va se dépêtrer de ce mensonge, on a envie de savoir comment Sébastien réagira lorsque la vérité sera au grand jour.

Je ne connaissais pas du tout l’auteure, bien qu’ayant déjà aperçu son nom sur d’autres livres, mais elle m’a convaincue qu’il fallait que je m’intéresse de plus près à ses écrits.

– J’ai lu Cinquante nuances de Grey, tu sais, on ne parlait que de ça au club de bridge. Bon, ce n’était pas si terrible, je n’ai pas compris pourquoi on en faisait un tel foin, mais y avait tout de même des scènes intéressantes. Et ce Christian est, si tu veux mon avis, tout à fait charmant ! Alors que la petite Anastasia, franchement…

Merci aux éditions Charleston pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *