Les MacCoy – Bonus – Dans les yeux de Caleb > Alexiane Thill

PARU LE 16 MAI AUX EDITIONS LA CONDAMINE

LIEN D’ACHAT – GRATUIT – ICI

Riam, m’eudhail – À jamais, mon amour
L’Ogre. Voilà le surnom qui colle à la peau de Caleb MacCoy depuis des années. Depuis cette terrible nuit où son destin a basculé. Désormais, sa voie est toute tracée : protéger son Clan, en tentant de sauver ce qu’il reste de son honneur.
Mais tout change lorsqu’il pose les yeux sur une Française aux yeux d’acier. Une inconnue, mais dont le nom familier réveille en lui les échos du passé. Phèdre MacLeod… La seule femme qui lui soit interdite.
Par un concours de circonstances, il se voit contraint d’en revendiquer la tutelle et de la faire venir sur l’île d’Inchkeith, le territoire de son Clan. Tiraillé entre les alliances qui garantissent la sûreté des siens, les sentiments qui naissent en lui et sa culpabilité, Caleb pourra-t-il éviter le drame ?
Retrouvez les scènes capitales du tome 1 des MacCoy, « L’Ogre et le Chardon », du point de vue de Caleb, ainsi que de nouveaux passages inédits !
La lecture de ce bonus est conseillée entre les tomes 1 et 2 de la série.


⭐⭐⭐⭐⭐

UN BONUS A DÉVORER ! 

J’ai eu un beau coup de cœur pour le premier tome de cette saga ! J’avais hâte de lire ce bonus pour découvrir certaines scènes du point de vue de Caleb.

Je vous rappelle que le premier tome est uniquement du point de vue de Phèdre et j’avais parfois envie de savoir comment Caleb vivait les évéments.

Alexiane Thill nous offre donc une sélection de scènes importantes revisitées dans les yeux de Caleb. Tout était encore frais dans ma mémoire et ce ne fut pas un soucis pour me régaler avec ce bonus.

Cela nous permet de découvrir Caleb sous un jour nouveau et ce fut très intéressant après le final du premier tome.

Caleb est un personnage clé de la saga et bien sûr on aime toujours avoir le point de vue masculin.

EN BREF : 

Un bonus délicieux à déguster sans modération.

A lire si vous aimez…

  • Les MacCoy.
  • Les points de vue masculin.
  • Les scènes revisitées.

« Elle porte sur elle le parfum de l’Ecosse.
Mo cluaran, murmuré-je.
Mon nez glisse dans son cou, et je lutte contre mon désir attisé par la révélation qui vient de me frapper.
Phèdre transpire mon Ecosse.
Si je la goûte, aura-t-elle la saveur du brin d’herbe fraîche aux aurores ? Le croquant du sable humide ? La chaleur du soleil des Highlands ? Ou la tiédeur des brumes sur les landes ?
Mes lèvres l’effleurent.
Je n’ose pas. Elle est mon interdit. »

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *