Sangs Éternels #2 – L’Eveil » Florence Barnaud

Editeur : Autoédition

Kindle : ICI

Un lien de sang qui l’enchaîne. Le retour aux sources permettra t-il de la délivrer ?

“Alors voilà, j’ai trouvé une nouvelle famille qui m’accepte comme je suis, avec mes différences. Mais un lien explosif m’unit à ce puissant Sensei, Eiirin, m’entravant dans une relation qui m’échappe. C’est alors qu’il me dévoile des secrets. J’en profite pour prendre le large et retrouver ma liberté. Mais d’un seul coup, tout s’emballe encore une fois.”

Ismérie, une vampire-sorcière unique en son genre, va s’éveiller à la magie, tout en aidant le clan Duroy à garder le cap pour protéger les humains menacés.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Je peux vous certifier que j’étais impatiente de découvrir enfin cette suite, mais en tant qu’auteure faisant partie de ma liste d’auteurs sadiques, Florence Barnaud réitère et maintenant, j’ai encore plus envie que précédemment d’avoir le troisième tome sous la main !!!

Au sein du clan Duroy, la vie n’est certainement pas un long fleuve tranquille, et ce n’est pas Ismérie ou Eiirin qui oseront me contredire là-dessus. Le lien du sang qui uni Ismérie à Eiirin est de plus en plus fort, mais elle a peu de mal avec ce lien, trouvant qu’il l’entrave un peu trop, elle qui a toujours vécu comme bon lui semblait, la voilà liée au chef du clan Duroy. Leurs sangs les appellent l’un vers l’autre, cela en devient une véritable addiction ! Alors dès qu’elle en a eu l’occasion, Ismérie a tout mi en œuvre pour que son Sensei accepte de la laisser s’éloigner un peu, après tout, les événements en cours dans les restaurants des vampires auraient bien besoin de la présence sur place de la vampire.

Pour Ismérie, c’est l’occasion également de pouvoir voir sa descendance, elle qui ne savait pas si il lui en restait, la voilà maintenant avec une lignée, bien que celle-ci soit assez fragile du fait qu’elle a voulu protéger ses propres filles en leurs ôtant l’envie de se diriger vers la magie noire. Sans savoir que cela aurait des conséquences totalement incontrôlable, mais sur le coup elle pensait bien faire en les protégeant de la sorte.

Si Eiirin, permet à Ismérie de s’éloigner, ce n’est pas sans conditions, non seulement elle aura deux chiens de garde qui la suivront partout, un vampire et un humain, mais elle ne pourra être loin de lui que durant un temps bien précis. C’est qu’il lui mène la vie dure son Sensei !

Durant cet éloignement, Ismérie ne mènera pas la vie de pacha bien tranquille, elle a du boulot, il faut à tout prix comprendre et découvrir qui est cet ennemi qui vise clairement le monde des vampires en tuant des humains. D’un autre côté, Ismérie va petit à petit renouer avec sa partie sorcière au contact de sa descendance, elle va se remettre à pratiquer la magie.

Si c’est bien elle qui a désirer cet éloignement, elle comprend rapidement que le manque tisse sa toile en elle, mais hormis le lien du sang, qu’y a-t-il réellement entre elle et Eiirin ? N’est-ce qu’un lien du sang très fort ou autre chose d’encore plus puissant ? Est-ce que lui aussi ressent cet éloignement comme une torture ?

Les événements s’enchaînent et font plus de victimes sans que le responsable soit trouvé. Nouvel ennemi du clan ? Nouvel ennemi pour le monde des vampires ? Ancien ennemi qui revient sur le devant de la scène ? Tellement de questions… Entre Ismérie qui rencontre sa lignée, la relation unique entre Ismérie et Eiirin, les morts qui se suivent, le danger toujours omniprésent, eh bien je vous certifie que vous ne voyez pas les pages qui défilent et qu’à aucun moment vous n’avez envie de poser votre liseuse ! Eh puis, il y a cette fameuse relation Ismérie/Eiirin qui devient carrément explosive et intense, mais je vous laisse le soin de découvrir comment 🙂

Et bien entendu, il y a la fin de ce second tome… je vous préviens, auteure sadique en pleine action ! J’ai juste failli hurler y arrivant ! J’espère vraiment que la suite est prévue pour dans pas trop longtemps, je VEUX savoir !!!

Une suite à la hauteur ? Carrément, et même plus que ce que j’en attendais !

— Nous n’irons pas par quatre chemins, dit l’inspectrice, sortant des photos d’une grande enveloppe. Tout porte à croire que ce crime a été commis par un vampire.
Eiirin se redressa encore, comme si c’était possible. Une grande tension s’empara de lui. Je lui envoyai un grand calme grâce à ma magie. Je baignai d’ailleurs toute la pièce de mes vagues blanches lumineuses pour apaiser tout ce beau monde. Notre Senseï me fit un imperceptible hochement de tête en s’emparant des photos. Au fur et à mesure qu’il les regardait, il les passait à Léo, qui me les donnait.
— Effectivement, au vu des photos, nous pouvons supposer qu’un vampire a assassiné cet homme, annonça Eiirin.

Merci à Florence pour sa confiance.

Retrouvez mon avis précédent :
#1 La reconnaissance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *