Les galeries hurlantes » Jean-Marc Dhainaut

Editeur : Taurnada

Livre : ICI

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Ah Alan Lambin, j’étais ravie de le retrouver dans une nouvelle aventure !

Cette fois encore, je suis sous le charme. Cette fois encore, une aventure que l’on ne peut lâcher à partir du moment où nous la débutons. Cette fois encore (hum oui je sais je me répète), une couverture que j’adore. Je tiens à préciser que, pour moi en tout cas, il n’est pas indispensable d’avoir lu les précédentes aventures surnaturelles d’Alan Lambin pour comprendre, mais je vous conseille néanmoins de rencontrer Alan lors de sa toute première enquête, ce personnage mérite que nous le suivions depuis le début.

Cette fois encore (hum cela faisait longtemps !), l’auteur a su créer une atmosphère particulière. Honnêtement, c’est le genre d’intrigue que j’adorerais voir projetée sur grand écran, avec les bons acteurs, les aventures d’Alan Lambin rendraient extrêmement bien. Parce que niveau intrigue, tout y est déjà ! Tant au niveau du suspens, que des personnages travaillés, que du décor, que des émotions suscitées, et que de l’intrigue elle-même.

Le thème des mines, et des mineurs forcément, n’est que peu présent dans les livres, et ce peu importe le genre littéraire, ou alors je n’ai pas lu les bons livres ! Je trouve qu’ici, l’auteur exploite le sujet de belle manière, bien que nous soyons dans le surnaturel, mais c’est également une manière de rendre hommage à toutes ces personnes ayant perdus la vie dans ces dédales de galeries qui finalement auraient bien des choses à nous raconter. Peut-être nous les hurlent-elles justement ces histoires, mais que nous ne les entendons pas !

Une superbe plume à découvrir sans hésiter, en tout cas, je vous recommande de ne pas passer à côté des parutions de Jean-Marc Dhainaut !

Soudain, Karine se mit à crier : « Arrête ! C’est méchant ! »
Tous entendirent le rire et les pas lourds et rapides qui montèrent subitement les marches et résonnèrent sur le palier. Une porte claqua violemment. Les lèvres d’Étienne tremblaient, mais n’eurent pas la force de dire « vous avez entendu ? ».

Merci à Joël et aux éditions Taurnada pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *