The Shakespeare Sisters #4 – La fantaisie du printemps > Carrie Elks

PARU LE 13 JUIN 2019 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Brillante avocate et aînée de quatre soeurs, Lucy SHAKESPEARE a coutume de tout contrôler. Tout, tout le monde et plus particulièrement elle-même. Jusqu’à ce qu’elle rencontre le sublime Lachlan MACLEISH.
Lachlan fait appel à Lucy, parce qu’il lui faut la meilleure défense possible. Il risque de perdre son héritage : le domaine et le titre de Laird de Glencarraig. Ces terres renferment les rares souvenirs heureux de son enfance et il n’est pas question qu’il y renonce sans se battre. Dans ce moment crucial, la dernière chose dont il ait besoin, c’est d’une distraction. Or, dès qu’il aperçoit Lucy, il pressent que les complications ne tarderont pas à arriver.
Même avec la meilleure volonté du monde, Lucy finit par enfreindre ses règles de vie, quelque peu rigides mais prudemment construites, pour Lachlan. Entre deux avions pour l’Écosse, Paris et New York, elle ne peut s’empêcher de se demander si, malgré tout, certaines rencontres ne valent pas la peine de se mettre en danger et de tout risquer.


⭐⭐⭐,5

UNE DERNIÈRE BELLE AVENTURE POUR CLÔTURER UNE SAGA SYMPATHIQUE !

J’avais hâte de découvrir l’histoire de Lucy, qui est l’aînée des sœurs Shakespeare. Située en Ecosse, Lucy est avocate et se donne à fond dans son métier. C’est une bourreau de travail et elle aime contrôler tous les aspects de sa vie. Sa rencontre avec Lachlan va légèrement bouleverser sa petite vie bien rangée.

Ce quatrième opus clôture une saga bien sympathique mais il n’aura pas eu ma préférence à cause du démarrage très lent et des nombreuses longueurs qui parsèment le récit.

DES HÉROS QUI ONT DE GRANDES RESPONSABILITÉS MAIS QUI ONT BEAUCOUP DE POINTS COMMUNS. 

Lucy Shakespeare a toujours tout porté sur ses épaules. Depuis la disparition tragique de sa mère, elle s’est occupé de sa famille. Elle a toujours fait passer les autres avant elle-même. Lucy est avocate, elle a une carrière florissante, elle se donne les moyens de réussir même si elle met en parenthèse sa vie privée. J’ai beaucoup aimé Lucy car elle loyale, généreuse et vraiment attachante. Elle évolue plutôt bien dans le récit ce qui est plaisant à lire. Lachlan est quant à lui un héros tout à fait charmant. Pour défendre son héritage familiale, il va faire aux services de Lucy qui sera son avocate. Lachlan est séduisant, il a un statut assez important et il ne le doit qu’à lui-même. J’ai aimé son caractère et sa façon de se dévoiler.

On retrouve les soeurs Shakespeare pour notre plus grand plaisir. Ainsi que des nouveaux personnages très intéressants.

UNE INTRIGUE BEAUCOUP TROP LENTE A SE METTRE EN PLACE ! 

L’intrigue avait beaucoup de potentiel, le contexte, les lieux visités par nos héros et l’histoire d’amour romantique auraient dû totalement me séduire. Ce ne fut pas le cas car l’intrigue a mis beaucoup trop de temps à se mettre en place. Le début est lent, trop lent. Il y a beaucoup de détails inutiles qui rendent la lecture ennuyeuse. J’attendais vraiment que cela démarre enfin pour pouvoir apprécier cette romance.

Le fond de l’histoire est touchant et intense. On découvre l’univers familial de nos héros ainsi que leur passé. Lucy et Lachlan sont souvent en train de se remettre en question, ils évoluent ensemble et c’était plaisant. Le rythme de ce dernier opus est assez lent voire un peu plat. Il est beaucoup moins léger que les précédents et cela se ressent car la romance n’a pas su rendre l’ensemble fluide et entraînant.

La romance est assez originale, le contexte de la relation de Lucy est Lachlan a un côté interdit qui nous offre quand même quelques frissons bien sympas. Mais j’ai tout de même eu du mal à apprécier totalement leur idylle.

EN BREF : 

Cette saga est terminée et je vous la conseille vivement. Mon tome préféré restera le troisième qui concerne Kitty 🙂 Ce dernier opus ne m’aura pas séduite mais je ne regrette pas d’avoir découvert l’histoire de Lucy qui a un rôle important au sein de sa famille.

A lire si vous aimez…

  • La saga [The Shakespeare Sisters].
  • Les histoires familiales.
  • Les romances au rythme lent.

« – Je rembobine : tu te trouves dans un château isolé avec MacLaird-le-canon dans la chambre au bout du couloir, et tu as décidé de papoter avec moi. Ça tourne pas rond chez toi ?
Kitty paraissait amusée tandis qu’elles conversaient par Skype. L’appel vidéo fonctionnait mieux que le réseau mobile pratiquement inexistant. Lucy nota dans un coin de sa tête de remercier Alistair pour le wifi à haut débit.
– Ce n’est pas un canon, protesta-t-elle. C’est mon client.
Son ton manquait de conviction.
– Lucy, je l’ai googlisé. Si ce type n’est pas séduisant, Adam n’est pas le meilleur réalisateur de documentaires du monde. Ce qu’il est, de fait. »

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

RETROUVEZ MES AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

THE SHAKESPEARE SISTERS #1 - LES PROMESSES DE L’ÉTÉ 

THE SHAKESPEARE SISTERS #2 - A LA GRACE DE L'AUTOMNE

THE SHAKESPEARE SISTERS #3 - LA MAGIE DE L'HIVER

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *