#BlogTour – Love Edition – Extrait

J-3 avant la sortie de [Love Edition #1] de Esméléïa Brandt aux éditions MA Next Romance. Aujourd’hui, dans le cadre de notre #BlogTour, je vous propose un extrait. 


— Arghhh !!!!! Hurler me fait du bien, mais pas suffisamment. Je commence à me laver la tête de façon énergique. Je suis tellement contrariée que je me tire les cheveux par inadvertance. Sous le coup de la douleur, je fais un geste brusque qui me propulse sous le jet d’eau. Résultat, j’ai de la mousse plein les yeux et ça pique ! Je crie de plus belle. Cela alerte Marcus qui doit penser que l’on m’assassine sous la douche. Il entre en trombe dans ma salle de bains.

— Cassiopée ?! Qu’est-ce qui se passe ? Ça va ? La porte qui claque et sa voix qui gronde me font sursauter de plus belle. Je crie de surprise cette fois sous l’afflux de l’adrénaline dans mon sang.

— Arghhh ! Soudain, un couinement en colère retentit suivi du grondement d’un ours et…

— Arrête ! Mais arrête ! Putain ! Je finis par rincer toute cette fichue mousse de savon, et le regarde derrière ma vitre embuée, après l’avoir essuyée d’un coup de main rageur. Octave s’est jeté sur Marcus et l’attaque vaillamment en poussant de petits cris de rage, pensant me défendre d’une attaque quelconque.

Dieu tout-puissant.

J’ouvre le bâtant de la cabine de douche pour me jeter entre eux avant qu’il n’y ait un mort. Je pose le pied au sol et glisse. Nouveau cri. Je vois la scène au ralenti. Je mouline des bras désespérément pour me retenir à quelque chose. N’importe quoi ferait l’affaire. Mais Dieu n’est pas avec moi. Marcus écarquille les yeux en voyant que je vais le percuter de plein fouet. Octave lui donne un dernier coup de griffe. Puis mon furet bondissant et frétillant de colère saute avant que je ne tombe sur mon éditeur et détale sans demander son reste dans le couloir. Je m’écrase sur Marcus qui m’attrape par la taille dans un pur réflexe et nous tombons au sol dans un barouf inimaginable, heurtant l’étagère au passage qui s’écroule. Au moment où le dos de Marcus touche le plancher, je sens sous le choc tout l’air qui sort de ses poumons. De mon front je heurte son épaule plutôt durement et m’assomme à moitié.

— Putain… Tu… Ta… Merde ! Le corps de Marcus se détend subitement sous le mien. Nous sommes haletants.

— Qu’est-ce qui s’est passé, bon sang ?

— Pourquoi est-ce que tu criais ?

Nous posons nos questions en même temps. Je mets une main de chaque côté de son visage et me redresse pour le regarder. Une large griffure s’étale sur sa joue. Ses yeux sont d’un noir d’encre. La lueur à l’intérieur ne me dit rien qui vaille. Son torse qui monte et qui descend au gré de son souffle saccadé et ses mains chaudes posées au creux de mes reins me font prendre conscience de plusieurs choses.

Je suis nue. Je suis mouillée. Je suis allongée sur lui. OK. Tout va bien se passer.

Cœurs, licornes, paillettes et papillons…

Comme je suis d’une nature plutôt positive et que mes colères ne durent jamais trop longtemps, je ne peux m’empêcher de sourire devant le ridicule de la situation. Marcus hausse un sourcil. Je me mords les lèvres pour réprimer le fou rire hystérique que je sens monter au creux de mon ventre.

— Ta putain de bestiole a essayé de me tuer. Je savais bien que cet Octave ne m’apporterait que des ennuis, me dit-il très sérieux.

— Il a voulu me défendre, riposté-je. J’observe comme un léger frémissement au coin de la bouche de Marcus. Comme un sourire contenu. Je sens ses doigts qui resserrent leur prise sur mes hanches.

— Il est jaloux, me dit-il très sérieux.

Ses mains se font légères et baladeuses. Son ventre se contracte sous moi et son érection prend forme. Au fond de ses yeux, la lueur assassine fait place à une flamme plus dévorante.

Le rire qui montait du fond de mes entrailles se transforme soudain en autre chose… Une chose bien plus dangereuse. Bien plus excitante. Je déglutis, mes yeux toujours perdus dans ceux de Marcus.

— Je… Je suis en train de te tremper. Nouveau haussement de sourcil. Nouveau frémissement au coin des lèvres.

— Pas grave. Je ne sais pas quoi répondre. Ni quoi dire. Ni quoi penser à vrai dire. Mon cerveau s’est mis sur pause. Je frissonne.


Le roman sort le 4 juin et je vous laisse le résumé ! Je peux d’ors et déjà vous dire qu’il est génial ! 

Cassiopée a une passion : l’écriture. Conductrice de travaux et auteure reconnue de romances érotiques, elle enchaîne les succès. Lorsque son éditrice est victime d’un accident et ne peut assurer la sortie de son prochain roman, c’est le drame. Marcus, son directeur de collection, doit prendre la relève dans l’urgence.
Entre un furet démoniaque mais inséparable de Cassiopée, incompatibilité d’humeur et visions opposées de l’édition, ils devront pourtant trouver un terrain d’entente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *