Arizona Road » M.B. Intem

Editeur : Homoromance Editions

Kindle : ICI

Hedda Hunter est une jeune privée dont le job habituel est d’enquêter sur des adultères, des larcins ou des escroqueries dans les milieux plus ou moins bien famés de Los Angeles, mais cette fois, c’est son enquête autour du meurtre d’un magnat du jeu, propriétaire de casinos, qui va l’emmener jusqu’en Arizona, sur la route soixante-six, pour résoudre cette affaire. Célibataire convaincue, elle va faire sur son chemin une rencontre inattendue. Dans l’esprit des romans noirs américains mettant en avant le concept du privé macho et dur à cuire d’une époque révolue, cette histoire écrite avec humour dans la pure tradition des Hard-BoiledSchool de Dashiell Hammett et consorts, fait un clin d’œil au genre et le renouvelle avec originalité avec une femme pour héroïne. Les amateurs de séries noires et policiers devraient se régaler.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Comment mieux découvrir la plume d’un auteur, ici une auteure d’ailleurs, qu’en lisant une nouvelle ? Pour moi, il n’y a pas mieux, car dans une nouvelle, il faut qu’en peu de pages, le lecteur puisse être emporté dans l’univers créé par l’auteur, qu’en peu de pages nous ayons un récit cohérent avec une chute qui risque d’être étonnante (ou simplement logique par rapport au récit). Si en plus nous assistons à un FF sulfureux, franchement que demander de plus ? Moi j’en veux encore !

Hedda Hunter, je l’ai adorée dans son rôle de détective « à l’ancienne » comme elle dit, je trouve que ce rôle est trop souvent donné aux hommes, après tout, une femme ne peut-elle faire ce métier ? Hedda est une femme qui en a, comme certaines personnes lui font si bien remarquer, elle a les cojones que certains hommes n’ont pas.

J’ai aimé que l’auteure nous plonge directement dans l’action et non dans de longues explications qui prennent deux plombes. Pas de fioritures, droit au but, après on développe, et j’ai adoré. J’imagine assez bien Hedda Hunter dans une série, où elle nous ferait assister à ses enquêtes, en tout cas je suis preneuse 🙂

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Arizona Road » M.B. Intem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *