Quand les anges méritent de mourir » Ena L.

Editeur : Editions Sharon Kena

Livre : ICI

Paris, février 2040.
Dans le métro, Destiny s’inquiète d’entendre un étrange tictac. Arrivée à Châtelet, tout explose dans un méga attentat qui décimera Paris dans sa totalité.
L’œuvre de ceux qu’on appelle « les anges du chaos ». Depuis deux ans, ils éliminent les plus grandes villes du Monde entier, sans distinction de races ou de religions, sans la moindre revendication ni explication.
Par un miracle qu’elle ne s’explique pas, Destiny est retrouvée vivante, avec quatre jeunes gens. Quatre anges du chaos. Considérée comme une criminelle vouée à la peine de mort, Destiny n’aura pas d’autre choix que de suivre les anges dans leur fuite.
C’est une course contre la montre qui s’engage pour Liam Mayer, un inspecteur prêt à tout pour retrouver ces anges tombés du ciel, et dont la trop grande implication n’est pas sans raisons…
C’est une course à la survie qui débute pour Destiny. Et une plongée vers l’Enfer.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

C’est avec ce livre que je découvre la plume de Ena L, et franchement je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait avant, elle m’a complètement subjuguée et envoûtée, j’en veux encore !

Dès le début nous sommes plongés dans le récit, et jusqu’au bout il est très difficile de vouloir poser son livre ou  a liseuse, la plume de l’auteure détient un pouvoir hautement addictif. C’est le genre de livre que je vous déconseille fortement de débuter en fin de soirée, vous risquez de manquer de sommeil pour affronter votre journée du lendemain. Heureusement pour moi, je me suis lancée en fin d’après-midi, mais j’ai malgré tout manqué de sommeil le lendemain, impensable de retrouver mon lit avant d’avoir lu le dernier mot !!!

Si j’ai adoré découvrir l’histoire de deux points de vue, j’ai franchement apprécié que ceux de Destiny soient beaucoup plus psychologiques, plus sombres également. Alors que ceux de Liam sont plus centrés enquête vu qu’il est sur la trace des Anges du Chaos. Les deux points de vue alternés donnent un résultat fascinant, qu’ils soient différents dans leurs teneurs les rend encore plus prenant à lire que si nous étions dans le même style.

De par ses moments assez durs, je pense que ce livre ne plaira pas forcément à tout le monde, eh bien à ces personnes je leur dis clairement qu’il faut voir au-delà de ce côté, vous laisser emporter par le récit. Oui il a ses passages très noirs, mais l’auteur y a également inséré un peu de romance, tout n’est donc pas que noirceur, et vous allez aimer voir l’évolution de certains personnages, vous allez aimer changer d’avis sur certains d’entre eux.

C’est vrai que je ne me suis attachée à personne en particulier, mais j’ai aimé chacun des personnages de différentes manières et différentes raisons, aucun n’a pu me laisser indifférente. Au fil de ma lecture, j’en suis même venue à me dire que finalement le monde que nous dépeint l’auteure n’est pas si éloigné du nôtre, après tout, si vous regardez bien, le récit se passe en 2040 et nous n’en sommes pas si loin que cela !

Je terminerai en vous recommandant néanmoins de prévoir quelques kleenexs pas loin de vous, et surtout, n’oubliez pas de ne surtout pas le débuter en fin de soirée, je vous aurai prévenu !

Quatre fois que Liam et ses hommes retournent la maison de fond en comble, sans aucun résultat. Parce qu’il est déjà dix-neuf heures, l’inspecteur laisse partir son équipe et reste seul avec Mélinda, à l’intérieur de cette grande demeure lyonnaise.
— On dirait bien qu’il n’y a rien à trouver dans la baraque des parents de Destiny McMillan, soupire la jeune femme en s’affalant sur l’un des canapés.
Liam n’en démord pas :
— On a forcément raté quelque chose.

Merci à Aurélie et aux éditions Sharon Kena pour leur confiance.

3 commentaires sur « Quand les anges méritent de mourir » Ena L. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *