La trilogie des instants – Un moment d’éternité » Rachel B.Magnaval

Editeur : HLAB

Kindle : ICI

Rhéa n’est pas du genre à être à l’aise dans une foule ni à bavarder avec les gens, elle aime sa tranquillité, mais elle rêve de changement. Alors pour ce réveillon, sa bonne résolution est de vivre à cent à l’heure et de se lâcher ! Et qui sait, peut-être faire de belles rencontres ?

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Avec cette seconde nouvelle de La trilogie des instants, j’ai trouvé que nous étions beaucoup plus dans les émotions que pour la précédente, du moins, j’en ai ressenti beaucoup plus avec celle-ci.

Rhéa est une jeune femme touchante de par sa manière d’être, elle est assez renfermée et elle a énormément de mal à aller vers les autres. Elle a des amis, mais pas trop de vie sociale, à part avec Tim son meilleur ami. Cette année il a réussi le tour de force de la faire aller à la fête de nouvel an, ce qui est carrément un exploit.

Mais pour cette nouvelle année, elle est bien décidée à changer, ou du mois à tenter de le faire, elle veut s’ouvrir aux autres, et surtout enfin vivre. Cette fête est donc un excellent début pour elle. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que cette nouvelle année pourrait également lui révéler qui elle est vraiment. C’est aux douze coups de minuit que certaines choses vont changer, alors qu’elle est censée embrasser son meilleur ami, ce qui n’est pas une bonne idée car cela risque de modifier leur relation, au moment de ce fameux baiser, lorsque Rhéa ouvre les yeux, ce n’est pas Tim qui se trouve face à elle, mais bien Eos. Nous en savons déjà un peu sur elle, elle est la colocataire de I qui est dans la première nouvelle de cette trilogie.

Je ne vous en dévoile pas plus, je trouve que j’en ai déjà trop dit, mais j’ai adoré cette nouvelle, j’ai adoré voir Rhéa évoluer en si peu de temps, eh oui, nous ne les croisons que le temps d’une soirée, que le temps d’un instant. Mais ce sont des instants qui changent beaucoup de choses pour les personnages que nous côtoyons durant ce laps de temps.

La plume de l’auteure est agréable à lire, on se laisse bercer par ses mots et les instants magiques qu’ils nous font découvrir.


Merci aux éditions HLAB ainsi qu’au site NetGalley.

Retrouvez mon avis précédent :
Une part d'infini

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *