Si je mens, tu vas en enfer » Sarah Pinborough

Editeur : Préludes

Livre : ICI

LISA
Brisée par un passé tragique, elle n’a d’autre rêve qu’une vie sans histoire, à l’abri des regards avec sa fille, Ava.

AVA
Quand l’adolescente sauve un petit garçon de la noyade, et qu’elle devient une héroïne locale, leur monde menace de s’effondrer.

MARILYN
Femme parfaite, mari parfait, maison parfaite et boulot idéal. Pourtant, lorsque la vie de sa meilleure amie, Lisa, est sur le point de s’écrouler, la sienne bascule.

Un instant aura suffi à bouleverser l’existence de ces trois femmes. Il y a des secrets qu’il vaudrait mieux ne jamais voir ressurgir. Et des fautes qu’on ne peut pas oublier.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Les erreurs de jeunesse. Qui peut certifier ne pas en avoir fait ? C’est un thème qui peut se montrer assez vaste, parfois dérangeant si nous préférons oublier ces erreurs, parfois intenses si comme ici les erreurs commises peuvent en faire un thriller carrément palpitant. C’est le genre de livre dont le récit vous happe complètement et vous empêche de vouloir le poser, vous voulez absolument enchaîner les chapitres.

J’ai aimé que l’auteure laisse une part d’imagination au lecteur, que la tension monte au fur et à mesure, que nous alternions entre passé et présent. Que tout en restant assez centré sur le personnage de Lisa, nous ayons plusieurs points de vue.

C’est un bon thriller dont la psychologie des personnages est profonde, elle vous fera vous aussi vous poser des questions et surtout à tenter de ne pas vous perdre dans le qui est qui, entre la réalité et ce qui ne l’est pas. Je peux vous certifier que vous ne voudrez pas lâcher votre livre avant la fin.

J’ai été conquise par le style de l’auteure, sa plume est vraiment addictive et le récit tout autant, avec ses chapitres courts qui donnent un rythme de lecture soutenu. Il faut absolument que je lise les autres parutions de Sarah Pinborough, il faut que je retrouve cette sensation qui m’a envahie durant ma lecture. Un véritable régal du début à la fin, et j’en redemande.

Salope.
Il tient la feuille de papier avec une telle tension que les lignes pourtant bien tracées se tordent en d’étranges zigzags qui effacent certaines phrases… et en  soulignent d’autres qui le narguent.
Je n’y arrive pas.
Tu as trop de colère en toi.
Tu me fais du mal. J’ai peur de toi.
Je ne t’aime plus.
Le monde tremble et son souffle s’accélère quand il arrive à la fin.

Merci aux éditions Préludes pour l’envoi de ce livre.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *