Mad Creek #1 – Comment hurler à la lune » Eli Easton

Éditeur : MxM Bookmark

Kindle : ICI

Le shérif Lance Beaufort n’allait pas laisser les problèmes s’installer dans sa ville, non monsieur ! Isolée dans les montagnes de Californie, Mad Creek a des secrets à protéger, comme le fait que la moitié de ses habitants sont des Canithropes, des chiens qui ont gagné la capacité à prendre forme humaine. Le fait que Lance descende de border collies fait de lui un gardien des plus avertis.
Tim Weston est à la recherche d’un refuge. Ayant appris que son patron avait déposé des brevets en son propre nom pour tous les hybrides végétaux qu’il avait créés, Tim a quitté son emploi. Quand une cliente lui vient en aide et le laisse utiliser son chalet à Mad Creek, il voit l’opportunité d’un nouveau départ. Mais le timide jardinier bafouille et passe pour un menteur auprès des étrangers, en particulier auprès d’un magnifique alpha tel que le shérif Beaufort.
Les poils de Lance s’hérissent face à ce jeune étranger dégingandé. Il s’inquiète de l’arrivée de producteurs de marijuana à Mad Creek et n’est pas convaincu par l’histoire de ce gamin. Il décrète alors qu’un peu de travail sous couverture est de rigueur. Le jour où Tim percute un border collie noir avec sa voiture et décide de l’adopter, c’est l’amour au premier regard pour le jardinier et le chien intérieur de Lance. Prétendre être un animal de compagnie va mettre le shérif Beaufort dans de beaux draps !


⭐ ⭐ ⭐ ⭐

UNE ROMANCE M/M QUI A DU CHIEN…

Je referme ce roman un grand sourire niais aux lèvres… Ce roman m’a vraiment plu dans son ensemble pour son originalité, son humour et son histoire décalée mais pas dénuée de cohérence. Eli Easton a su créer un monde peuplé de chiens capables de prendre forme humaine. A Mad Creek, la communauté souhaite conserver ce secret et voit d’un mauvais œil l’arrivée d’étrangers.

Tim Weston se réfugie à Mad Creek pour prendre un nouveau départ, mais cet homme maladroit va se retrouver dans le collimateur de Lance Beaufort, le shérif qui tient à à éloigner tous les problèmes de sa ville. Alors, quand il soupçonne Tim de vouloir faire pousser du canabis, il met tout en oeuvre pour débusquer un éventuel trafic… Et on peut dire qu’il va se mettre dans de beaux draps…

DES PERSONNAGES SINGULIERS, ADORABLES, MALADROITS ET ORIGINAUX ! 

Les personnages de ce roman sont absolument géniaux.

Lance Beaufort, notre shérif, est un homme guindé qui est dévoué à son travail. Il a l’œil sur tout ce qu’il se passe à Mad Creek. Lance est un canithrope, il a donc le pouvoir de se changer en chien et c’est de cette façon qu’il va espionner Tim Weston, ce qu’il n’avait pas prévu en revanche c’est que son chien s’attache autant à Tim. Entre Chance (son nom de chien donné par Tim) et Tim, un lien s’est créé ! Un lien puissant qui pousse Lance à revoir son jugement et ses sentiments pour Tim. Lance est un homme impressionnant, bourru et brut de décoffrage, j’ai adoré le voir évoluer et devenir moins rigide !

Tim Weston est un homme adorable, un peu maladroit qui a une histoire hyper touchante. J’ai adoré Tim, sa timidité, ses blagues un peu vaseuses… Il est tellement attachant, et j’ai adoré sa personnalité !

Et puis il y a Lily, la mère de Lance, un sacré numéro, un de ces mamans qui n’hésitent pas à intervenir dans la vie de leurs enfants… Pour lui plus grand bonheur ou le plus grand malheur de Lance ^^ Lily est drôle, avec un caractère bienveillant et adorable. Et tous les autres personnages qui peuplent Mad Creek sont tous supers et très présents. J’ai adoré que tous les habitants de Mad Creek soient si proches les uns des autres.

UNE INTRIGUE TEINTÉE DE FANTASTIQUE, DE SUSPENSE ET D’AMOUR ! 

Le côté fantastique du roman est très bien exploitée, j’ai adoré la mise en scène, le décor est posé avec des explications qui n’alourdissent pas le récit, ce qui est un bon point. Le scénario est drôle et attendrissant, l’enquête est légère mais elle enclenche la romance avec brio.

J’ai particulièrement aimé l’ambiance de ce roman, c’était fun et léger. Nos héros s’apprivoisent, ils connaissent des moments gênants, complices et sexy. Le côté chien de Lance m’a totalement séduite, l’instinct animal y est très bien décrit, loyauté, complicité et adoration !

La romance est toute mignonne ! Les sentiments évoluent tout au long de l’histoire pour nous offrir une histoire d’amour très étonnante et adorable !

EN BREF : 

J’ai adoré ce premier opus, les personnages sont surprenants, attachants et adorables. Mad Creek m’a plu également, l’ambiance et la bienveillance de cet endroit m’ont donné envie d’y retourner rapidement avec le second opus qui sort prochainement. Eli Easton nous offre une romance M/M fantastique adorable et très drôle. Les émotions sont au rendez-vous ainsi que l’originalité de l’univers exploré par l’autrice.

A lire si vous aimez… 

  • Les univers fantastiques qui sortent de l’ordinaire. Ici pas de loups garous, ni de vampires mais bel et bien des chiens qui hurlent à la lune ^^
  • Les romances M/M.
  • Les personnages singuliers qui évoluent au fil des pages.
  • Les récits pleins d’humour et de légèreté.

« Cette situation n’était pas convenable sur tellement de points que Lance avait trop mal à la tête pour y réfléchir. Il ne devrait pas s’imaginer faire des câlins ou se pelotonner avec Tim Weston sous forme de chien. Ou sous quelque forme que ce soit !

Mais si… Si Lance revenait en étant lui-même ? Et… quoi ? Demandait à Tim si ça lui disait qu’ils sortent ensemble ? Lui proposer… un rencard ? »


⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Ce que j’ai aimé dans ce premier tome de Mad Creek, c’est l’originalité du décor planté par l’auteure. Nous ne sommes pas dans une meute de loup ni autre, nous sommes avec des chiens, mais là encore l’originalité est autre que le fait que nous sommes avec des chiens, en effet, il y a ceux qui naissent ainsi, comme Lance, et les éveillés, comme Roman par exemple. Après, eh bien vous avez les humains, ceux qui savent la vérité comme le vétérinaire, ou ceux qui ne savent absolument rien comme Tim.

Si les personnages sont pour la plupart assez attachants, j’ai carrément craqué pour Lily, la maman de Lance, elle a réussi à me faire rire à plusieurs reprises. Elle est juste trop phénoménale cette bonne femme, mais attention cependant à ne pas la contrarier, vous risquez de vous faire mordre… Un des personnages sur lequel j’aimerais en apprendre plus, c’est Roman, il a ce petit truc qui m’attire et m’intrigue.

Lance, shérif de Mad Creek, veille sur la ville comme il veillerait sur un enfant, sur sa famille. Il est tellement dans son boulot qu’il n’a jamais voulu se caser et fonder sa propre famille, sa famille à lui, c’est la ville, c’est le bien-être de ses habitants. Lorsque Tim débarque à Mad Creek, eh bien Lance ne sait pas encore que cela risque de changer sa vision des choses, mais cet homme l’intrigue, il se demande ce qui a bien pu le faire venir dans cette ville perdue. En bon shérif, il va s’impliquer, comme pour tout le reste d’ailleurs, mais ici il va s’impliquer personnellement, il va aller jusqu’à prendre son apparence de Border Collie pour surveiller le nouvel arrivant.

Si la relation entre Lance et Tim est plutôt tendue, entre Tim et Chance, c’est plutôt le coup de foudre. Je précise que Chance est le nom qu’a donné Tim à Lance sous sa forme canine, sans savoir que c’est la partie animale de Lance et que celui-ci est toujours conscient de ce qu’il se passe autour de lui sous cette forme. Un lien très fort va se tisser entre Chance et Tim, Lance va en vouloir également plus sous sa forme humaine, ce qui n’est pas franchement gagné d’avance.

En arrière plan nous avons également une affaire un peu plus dangereuse, n’oublions pas que Lance est shérif. Une affaire qui va donner un peu de piquant au récit. Entre cette affaire, Lily qui veille au grain, Tim et son passé, les relations de Tim et Lance (humaine et canine), croyez-moi, pas moyen de s’ennuyer à Mad Creek 🙂

Je suis curieuse de voir ce que nous réserve le second tome 🙂

– Et pourquoi pas « Chance » ? Le docteur McGurver a dit que tu avais eu de la chance de ne pas avoir fini écrasé. Et je suppose que tu es une chance de commencer quelque  chose de nouveau pour moi. Peut-être que je suis ta chance aussi. Qu’en penses-tu, Chance. Tu aimes.

Merci aux éditions MxM Bookmark ainsi qu’au site NetGalley.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Mad Creek #1 – Comment hurler à la lune » Eli Easton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *