Sangs éternels #1 – La reconnaissance » Florence Barnaud

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Une vampire-sorcière solitaire. Une étrange maladie. Et si les vampires protégeaient les humains. « Mon nom est Ismérie, je suis plutôt une vampire ratée. Le vampire qui m’a bue n’a pas senti que j’étais une sorcière. Cela lui a été fatal et moi je me suis découvert des dons très particuliers. Ca m’a compliqué la vie et j’ai dû surmonter beaucoup d’épreuves. Du coup, je suis solitaire, c’est plus simple. Mais voilà, que ma routine devient mortelle et que l’on me propose un emploi à Paris pour une mission obscure : une étrange maladie condamne les vampires jusque-là immortels. Et là, un événement va tout précipiter et bouleverser ma vie ». Ismérie va devoir faire face à un univers machiavélique et gagner la reconnaissance de ses congénères.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐, 5

Non, non, non, oh que non, je ne suis pas d’accord… elle est où la suite ??? C’est totalement frustrant cette fin, aaaaarrrrggggghhhhhh… C’est quoi cette liste d’auteurs sadiques qui continuent de s’allonger au fil de mes lectures ? Va-t-elle prendre fin un jour ?

Déjà, pour commencer, je suis totale fan de la cover ^_^ Ensuite vient le résumé qui m’a donné envie d’en savoir plus sur ce que cette histoire avait à offrir aux lecteurs. Des parutions et des films avec des vampires, je pense qu’il est devenu impossible de les compter, mais avez-vous déjà croisé une vampire-sorcière ? Pour ma part, si c’est le cas, eh bien cela n’a pas du me marquer parce que je ne m’en souviens absolument pas du tout. Déjà cela démarre plutôt bien non ? Une cover qui m’attire, un résumé qui veut me faire découvrir beaucoup plus , des personnages différents de ce que l’on peut déjà lire dans le monde vampirique. Il y a de quoi avoir envie d’aller plus loin, en tout cas, j’ai eu envie d’aller plus loin et découvrir ce que cachaient cette cover et son résumé.

Mais ce que je ne savais pas à ce moment-là, c’est que j’allais avoir à faire avec une auteure sadique !!! Mais attention, pas uniquement envers le lecteur en donnant une fin des plus frustrantes, mais également avec ses personnages qui vivent des situations complètement frustrantes elles aussi. Là je sais que Ismérie sera d’accord avec moi, des situations de ce genre elle va en vivre pas mal durant ce premier tome, mais il faut pourtant avouer que nous en tant que lecteurs, finalement on aime cette frustration, autrement nous n’en redemanderions certainement pas 🙂

Florence Barnaud allie le monde de la bit-lit et l’écologie, franchement le résultat est un récit hyper prenant à lire, je n’ai pas vu les pages défiler, je suis arrivée à la fin et là j’ai juste failli hurler à l’injustice. J’étais bien tranquille et bien accompagnée, je n’étais pas prête à ne pas avoir de chapitre suivant.

Une chose est cependant certaine, c’est que j’ai hâte que le tome suivant soit enfin disponible pour enfin pouvoir me replonger dans cet univers unique et de retrouver Ismérie et Léo, mais aussi Eiirin, même s’il a réussi à me faire tourner en bourrique, pas que moi d’ailleurs, pas vrai Ismérie ? Que vous aimiez les vampires ou pas, je pense que vous devriez au moins apprécier ceux-ci, le contexte est différent de ce que l’on trouve déjà et les personnages sont originaux, le récit est entraînant, les rebondissements ne laissent pas le temps à l’histoire de s’essouffler. Tout est rassemblé ici afin de nous faire passer un bon moment.

– Ton sang est enivrant, Ismérie. Il m’attire comme le soleil attirait Icare. Tu sens cette attirance ?

Merci à Florence Barnaud pour sa proposition de service presse.

Un commentaire sur « Sangs éternels #1 – La reconnaissance » Florence Barnaud »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *