Les roses Cherokees #2 – 1997 » Lily Haime

Éditeur : MxM Bookmark

Kindle : ICI

« Et que deviendrions-nous, après ? Lorsqu’il ne resterait de cette étreinte, que les cendres de nos corps éparpillées… »
En 2018, Emy Callaghan retrouve son bureau à R.L. Reading et ouvre enfin le quatrième des six carnets vieux de plus de vingt ans…
En 1997, Angel et Jay vivent dans le Massachusetts, à plus de mille kilomètres de Harrison et du clan Mitchell. Jay s’est lancé dans l’écriture de son premier roman. Angel rachète de petites librairies sur le point de faire faillite. Une journée après l’autre, ils inventent un rêve auquel ils n’osaient plus croire, trois ans plus tôt. Aujourd’hui, ils sont ensemble. Et si quelques ombres ternissent parfois leur bonheur, ils les oublient vite. Ils avancent, côte à côte, sur des chemins un peu différents, mais qu’ils savent faire se rencontrer, chaque soir, quand ils se retrouvent chez eux. Ou lors de ces vacances, quand ils partent dans le Vermont profiter de la maison de Maddy et des roses cherokees.
Jusqu’au jour où ils devront reprendre la route pour Harrison.
Revenir, pour Jay, c’est risquer de voir ressurgir les secrets de son passé. Des secrets qu’il pensait avoir laissé derrière lui, sur les rives de Marlboro Island. Alors qu’Angel s’acharne, avec l’aide de leurs amis, pour ouvrir un centre destiné aux malades du SIDA, alors que la haine conservatrice devient de plus en plus menaçante, et que le clan Mitchell tente de renouer des liens, Jay se bat contre lui-même et essaie de faire taire celui qu’il a été, toutes ces années où Angel était parti.
Au fil de ces mots qu’ils continuent d’écrire, au fil de leurs silences qui se briseront sur eux, ils mèneront plus d’un combat à la fois. De mensonges en révélations, entre la peur de la maladie et la violence de l’homophobie, Angel et Jay devront apprendre à tout accepter pour continuer de s’aimer.
« Comment expliquer à Angel que pour l’oublier, je m’étais perdu ? Et que pour me retrouver, j’avais abandonné ? »


⭐⭐⭐⭐,5

UN SECOND OPUS PLUS SOMBRE MAIS Ô COMBIEN MAGNIFIQUE…

J’attendais avec impatience de continuer l’histoire de Jay et Angel ! J’avais eu un beau coup de cœur pour le premier opus, ce n’est pas le cas en ce qui concerne cette suite que j’ai trouvé légèrement trop sombre et un peu trop longue pour être totalement en phase avec les émotions ressenties lors de cette lecture.

Cette saga, c’est une magnifique histoire d’amour mais pas que… Lily Haime ne se limite jamais à une romance toute simple, elle défend des causes importantes et des idéaux.

DES PERSONNAGES INTENSES, ATTACHANTS ET TOUCHANTS ! 

[Les roses Cherokees] ce n’est pas seulement Jay et Angel, c’est une multitude de personnages que j’ai adoré retrouver. Il y a beaucoup de protagonistes dans cette saga, et ils ont tous des rôles très importants.

On retrouve Jay et Angel trois ans après leur fuite de Harrison. Ils vivent désormais dans le Massachusetts, mais les ombres de leur passé rodent toujours et leur retour à Harrison est comme une nécessité pour qu’ils puissent aller de l’avant. Jay voit très mal ce retour en arrière, il redoute le poids de ses secrets…

Nos héros vont se lancer dans une lutte de tous les instants. Ils vont devoir traverser des obstacles de taille s’ils veulent enfin vivre heureux. Ils seront aider de leurs amis.

Cette saga est riche en personnalité, tous les personnages sont intéressants et ici nous auront enfin des révélations de taille.

« Angel était juste… quelqu’un.

Et moi, j’avais toujours peur de n’être… personne. »

UNE INTRIGUE RICHE EN RÉVÉLATIONS…

Ce second opus est encore un beau pavé et quelque part c’est ce qui a entraîné pas mal de longueurs et un rythme très lent par moment. Alors forcément à ces moments là  ce fut un peu difficile de s’accrocher parce qu’il y a eu comme un effet cyclique dans la relation entre Jay et Angel. Ce passage à vide est assez long et j’avoue que ce manque de rythme a cassé mon excitation à plusieurs reprises.

Lily Haime lève le voile sur le passé de Jay, j’attendais de découvrir ce qu’il nous cachait et les révélations ont été à la hauteur de mes attentes. J’ai vraiment aimé l’histoire de nos héros et de leur entourage malgré le côté très sombre et oppressant de certains passages. J’ai tellement vibré avec Jay et Angel, mais j’ai aussi beaucoup souffert, j’ai parfois eu du mal à comprendre toutes leurs réactions.

Il se passe beaucoup de choses dans ce roman, des événements déterminants dans l’histoire de nos héros mais aussi dans l’histoire en générale. Lily Haime retrace un combat pour la liberté et aborde des thèmes qui m’ont pris aux tripes.

UNE ROMANCE DÉCHIRANTE ET SUBLIME ! 

L’amour entre Jay et Angel est complexe, ils se sont aimés à seize ans, se sont déchirés puis se sont retrouvés après des années. Jay s’est perdu pour oublier Angel et on comprend enfin ce qu’il a vécu.

Cette romance est tellement complexe et sa dynamique m’a vraiment troublée. Les émotions m’ont submergé et j’ai parfois cru que j’allais sombrer avec eux. J’ai trouvé leur amour magnifique et leur parcours singulier.

« Il n’était pas encore complètement réveillé et il était toujours plus… câlin quand il ne réfléchissait pas à ce qu’il faisait. Câlin, dans le sens de doux, de tendre, de… ronronnant. »

EN BREF : 

Un second opus sombre et tumultueux qui aura eu le don de me malmener. J’ai succombé à l’histoire de Jay et Angel. J’ai trouvé cette histoire inspirante, je déplore seulement les longueurs qui ont amoindris mon excitation et mon engouement pour certains aspects de l’histoire. Je ressors malgré cela totalement bouleversée par [Les roses Cherokees], ce récit porteur de liberté, d’amour et de tolérance. Lily Haime nous offre toujours des histoires magnifiques qui ont le don de m’émouvoir et c’est le principal.

« Il avait toujours aimé mes cheveux longs.
Il aimait y passer les doigts, s’y accrocher, pour m’embrasser. Qu’ils viennent caresser sa poitrine, lorsque j’étais sur lui. Y enfouir le visage, la nuit.
– Si c’est ça l’enfer, je leur abandonne leur foutu paradis, mon ange. Tant que je peux t’avoir, toi…
Lorsqu’il me regardait comme ça, je me sentais si fort.
Il n’y avait plus d’obstacles, seulement des chemins plus difficiles à emprunter.
Mais s’il continuait de me regarder, je pourrais y arriver. »

⭐⭐⭐⭐

Voulais-je lire enfin cette suite ? Oh que oui !!!

Mais, eh oui, il y a un mais… je n’ai pourtant pas été autant emballée que lors de ma découverte du premier opus 🙁 Je vais vous le dire de la même manière dont je l’ai dit à Marlène en fin de lecture, vu qu’il s’agit ici d’une lecture commune, et voici mes mots exacts : Je ne sais pas quoi, mais me manque un truc pour avoir l’étincelle. D’où le fait que j’ai donné cette fois 4 et non 5 étoiles.

Si j’ai aimé pouvoir enfin retrouver Jay et Angel, ainsi que d’autres personnages. J’ai trouvé que par moment rien n’avançais, que la différence sociale entre nos deux hommes était un peu trop pointée, ok cela joue un gros rôle, mais d’après moi, cela aurait pu être amené d’une autre manière. J’entends par là que certaines réactions ou comportements n’étaient d’une part pas nécessaire pour l’histoire.

Je trouve également que si certains passages un peu long avaient été raccourci, cela n’aurait absolument rien retirer au récit si ce n’est que, pour moi, il aurait gagné en intensité. Bien entendu, ce n’est que mon ressenti comme chacun des avis que j’ai posté sur le blog.

Une autre chose que j’ai dite en fin de lecture et ce encore une fois mot à mot : Y a plusieurs passages qui ont envoyés des papillons chez moi, mais pas mal aussi qui m’ont fait lever les yeux au ciel, à un moment j’ai failli partir en diagonale, mais j’ai résisté.

Ce qui n’enlève rien au talent de Lily Haime dont j’aime la plume et dont je vais d’ailleurs lire une autre parution la semaine prochaine, mais cette suite n’aura pas été ce que j’attendais. J’ai néanmoins passé un bon moment, et c’est ce que j’attend de mes lectures, donc d’un côté, c’est pas mal comme résultat si la lecture fut un bon moment. Non ?

Il ne pouvait détacher son regard de ce joyau de la Caroline. De cette beauté bleue, perdue sur la côte. Et du reflet, plus loin, de Masboro Island. De l’endroit où je l’avais aimé pour la toute première fois.

Retrouvez nos avis sur le premier tome :
1993

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *