Au-delà des apparences » Anna Martin

 

Éditeur : MxM Bookmark

Kindle : ICI

Ce n’est pas une histoire d’amour banale. Ben Easton n’est pas votre héros romantique banal. C’est un dur à cuire tatoué, qui veut devenir une rock star et qui travaille dans un boui-boui parfaitement horrible à Camden Town. Il a une belle vie et il n’est vraiment pas préparé à ce qu’un homme la mette sens dessus dessous.
Stan n’est pas votre héroïne banale. En tant qu’homme au genre fluide, il porte fièrement ses longs cheveux blonds, ses talons vertigineux et son maquillage parfaitement posé. Prodige de l’industrie de la mode, Stan vit à Londres après avoir travaillé en Italie et à New York. Il tombe vite sous le charme de Ben et de son comportement insouciant, ainsi que du cœur chaud et doux qu’il dissimule.
Sous l’apparence parfaite et élégante, Stan a beaucoup de cicatrices datant de sa bataille d’adolescent contre l’anorexie. Il ne suffit que d’un très léger faux pas pour que ses démons reviennent précipitamment, tandis que Ben est toujours en tournée. Son groupe étant sur le point de se séparer, Ben est obligé de trouver un moyen de s’occuper à la fois de l’opportunité de sa vie et de son magnifique petit ami.


⭐⭐⭐⭐,5

UNE ROMANCE HORS DU COMMUN…

Je vous avoue que c’est par curiosité que j’ai choisi de lire ce roman. La couverture est sublime et tellement représentative de Stan <3 Le résumé en dévoile suffisamment pour vous convaincre de vous lancer dans l’histoire.

J’ai été agréablement surprise par le récit, mais aussi par les personnages qui n’ont rien de caricatural. Anna Martin nous offre une belle histoire, touchante qui aborde des thèmes assez peu représentés dans les récits actuels.

DES HÉROS ABSOLUMENT MAGNIFIQUES ! 

A la description de nos héros dans le résumé je m’étais un peu projetée en essayant de les imaginer mais au fil des pages l’image que j’avais d’eux a été balayée par la surprise… Ben aurait pu être ce type bad boy, tatoué qui porte du cuir et qui joue dans un groupe de rock… Mais il n’en est rien, Ben est une très belle surprise, j’ai adoré son personnage parce qu’il est loin d’être un cliché sur pattes. C’est un homme bienveillant, aimant et dévoué à son entourage. J’ai bien aimé sa personnalité, il a tout ce qu’il faut pour faire craquer les hommes et les femmes.

Stan est quant à lui une révélation. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre à son sujet mais je suis sûre que vous allez l’adorer. Stan est unique, magnifique et vraiment touchant. Stan ne se définit pas, il est ce qu’il est, il existe tout simplement. Stan a su me plaire dès le début, il est naturel, il ne cherche pas à se cacher et il attire les regards sur son passage. Stan s’assume pleinement et c’est cela qui m’a touché. Stan est un pro de la mode étant donné qu’il évolue dans ce milieu en tant que journaliste. Ça lui va comme un gant… J’ai aimé son histoire qui m’a fait ressentir beaucoup d’émotion. J’ai aimé qu’on puisse le comprendre au fil des pages.

Dans ce roman, il y a de nombreux personnages qui gravitent autour de nos héros. Le plus important c’est Tone, je l’ai vraiment adoré… C’est un mec qui sait être à l’écoute, qui sera un précieux soutien dans ce que nos héros vont vivre.

ANNA MARTIN VA A L’ESSENTIEL, SON INTRIGUE EST TOUCHANTE ET ADDICTIVE…

Je me suis interrogée quant à la forme et la longueur du récit. Le roman est court, Anna Martin est allée à l’essentiel, elle ne s’est pas encombrée de détails qui auraient pu alourdir le récit. Malgré le format court, je n’ai pas eu de sensation de manque, seulement par moment cette impression de vitesse, l’histoire de nos héros se développe rapidement, à ce niveau ce n’est pas un point négatif à mon niveau, les couples peuvent se former assez vite et cela ne m’a pas gênée… C’est peut-être la transition entre la première et la deuxième partie que j’ai trouvée un peu abrupte.

Anna Martin aborde plusieurs thématiques qui m’ont captivée. Je n’ai eu aucun mal à apprécier le scénario, il faut dire que Stan et Ben sont géniaux et j’avais vraiment envie que ça marche entre eux.

Le cheminement de l’histoire est prenant, il y a un certain équilibre entre les émotions, la découverte de nos héros, la gestion de leur histoire dans un contexte professionnel exigeant, les problèmes des personnages qui se mêlent à l’ensemble.

UNE ROMANCE INTENSE ET MAGNIFIQUE…

La romance est particulièrement belle, douce et intense. Malgré le fait que la romance se mette rapidement en place, j’ai trouvé que la relation de Stan et Ben n’était finalement pas précipitée, c’est assez contradictoire mais je ne sais pas comment l’expliquer ^^

J’ai été séduite par les sentiments de nos héros, la délicatesse de leur relation et l’évolution de celle-ci. C’était naturel, doux et la sensibilité était au rendez-vous.

EN BREF : 

Une romance hors du commun, des personnages singuliers et touchants, une plume moderne et addictive. J’ai trouvé ce roman attendrissant, léger et sexy tout en conservant un côté sérieux et un peu grave qui apporte des émotions qui toucheront les lecteurs. Malgré le format court, j’ai passé un excellent moment de lecture, j’ai complètement craqué pour Stan et Ben et je ne peux que vous conseiller de lire ce livre.

« Stan. Seigneur, cet homme-là aurait pu déclencher des guerres. Comme une Hélène de Troie contemporaine. On aurait dit que lorsque son ADN s’était formé, tout s’était parfaitement mis en place – les anges avaient chanté et créé un équilibre parfait entre ses pommettes, le triangle de ses mâchoires, ses yeux gris pétillants et ses longs, très longs cheveux blonds. Comme une putain de sirène. »

⭐⭐⭐⭐

Honnêtement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais le résumé me tentait énormément, je n’ai donc pas résisté à la tentation 🙂

Je dois vous avouer que j’ai eu un peu peur dès le départ, la romance se met rapidement en place, du coup je me suis dit que cela allait devenir très vite lassant. Mais non pas du tout, et c’est là que l’auteure à très bien joué, ce roman est loin des clichés, loin de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à aujourd’hui. Déjà de par les thèmes que Anna Martin aborde, des sujets qui ne peuvent que toucher les lecteurs, qui ne peuvent que nous faire dire à la fin que franchement l’auteure est douée.

Au-delà du récit, il y a les personnages, que ce soit les principaux ou les autres, chacun y a sa place. J’ai eu un gros crush pour Stan, et je pense que je ne serai pas la seule dans ce cas. Ben arrive en seconde place, lui aussi m’a touchée de bien des manières, déjà rien qu’avec son respect pour Stan, pour sa manière d’être, il est wahou lui aussi, mais Stan, eh bien c’est Stan !

Stan eh bien c’est le genre de personnage que l’on aime dès sa première apparition, celui qui fait vibrer les lecteurs, un personnage libre dans son esprit, qui s’accepte, qui a déjà surmonter beaucoup de choses, mais qui est qui il est et qui s’assume. Il a une aura et un charisme qui plaisent, les regards se tournent vers lui, autant par les hommes que les femmes.

Pour Ben, eh bien franchement si je n’étais pas très chaude au départ, il a su me prouver qu’il était différent de ce que je pensais de lui. C’est un homme sensible avec un certain charme.

En arrivant à la fin de ma lecture, je n’avais pas envie de voir le dernier mot arriver, je serais bien restée encore un peu en leur compagnie. C’est clairement le genre de roman qui malgré ses moins de 300 pages n’a pas besoin de plus pour être très complet. Anna Martin va a l’essentiel, rien de superflu, et le résultat est un récit addictif et très riche.

Si vous avez envie de découvrir des personnages différents de vos autres lectures, alors franchement c’est le livre que vous recherchiez.

– Bordel de merde, murmura le guitariste.
Il fit tomber son mégot de cigarette et l’écrasa avec le talon de sa botte.
– Tu es tellement magnifique.
Stan se mit à rire.
– Merci. T’es pas mal non plus.

Merci aux éditions MxM Bookmark ainsi qu’au site NetGalley.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Au-delà des apparences » Anna Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *