Les contes d’aucelaire #2 – Tango à minuit > Jo Ann Von Haff

PARU LE 25 MARS 2019 EN BROCHE DANS LA COLLECTION INFINITY

LIEN D’ACHAT – ICI

Cassandra est conceptrice à Prinz & Devers, mais depuis la retraite de son mentor, elle se morfond. Anne, la directrice, l’écarte de tous les projets intéressants. Et pourtant, Cassandra est la plus indiquée pour s’occuper de la campagne de Noël de French Tango, puisqu’elle collectionne les montres de la marque. Quand Charles KronE est exaspéré de ne voir que des propositions cliché, il se rend à l’agence et croise Cassandra dans l’ascenseur. Il ne sait pas qui elle est, mais elle porte l’une de ses montres. Et un colis bien embarrassant…


⭐⭐⭐⭐

UN JOLI CONTE ONIRIQUE DOUBLE D’UNE BELLE ROMANCE ! 

J’étais pressée de retrouver l’univers de Jo Ann Von Haff, il faut dire que j’avais été particulièrement séduite par le premier opus. Ce second tome a eu ma préférence, je suis tombée sous le charme de Cassandra et Krone.

L’autrice nous entraîne dans une course contre la montre, j’ai adoré l’intrigue et le cheminement de l’histoire qui nous offre un moment hors du temps.

UN DUO D’ARTISTE QUI FONCTIONNE A MERVEILLE…

Cassandra est conceptrice à Prinz & Devers, du moins pour le moment, car elle entend bien prendre son envol. Depuis que son mentor a pris sa retraite elle ne s’épanoui plus sous la coupe d’Anne, la nouvelle directrice. Cassandra est douée dans son travail quand on ne lui colle pas des campagnes qui ne lui correspondent pas… Elle va avoir la possibilité de travailler sur la campagne de Noël de la marque French Tango, quelle aubaine pour elle qui collectionne les montres de la marque. Cassandra est intelligente, passionnée et inspirante. Elle va se donner corps et âme dans son travail pour satisfaire leur client Charles Krone… Leur rencontre va donner suite à une relation stimulante et prolifique, mais qui sait ce que l’avenir leur réserve…

Cassandra et Krone m’ont séduit dès le début, ils ont tous les deux des âmes d’artiste. Ils sont sur la même longueur d’onde et ils forment un couple charmant. Cassandra est vraiment une héroïne intéressante, c’est facile de s’identifier à elle et j’ai adoré sa vision de la vie. Krone est un homme qui pourrait paraître froid, il n’aime pas spécialement la vie en société, il vit en marge dans son château… Oui un château… *Soupire* Ce héros a un côté classique très bien exploité, j’ai adoré ses manières et ses aspirations.

Il y a beaucoup de personnages que l’on ne peine pas à remettre dans le contexte de l’histoire, ils sont tous captivants, on retrouve Tito et Angie pour notre plus grand plaisir, mais aussi Gus, Iris, Leonie et toutes celles qui évoluent au Sorbier des Oiseleurs.

UNE INTRIGUE PALPITANTE QUI MET EN LUMIÈRE DES THÈMES QUI ME SONT CHERS ! 

Jo Ann Von Haff a articulé son histoire autour de nombreux thèmes qui prônent la tolérance, l’acceptation de soi et la différence. J’ai trouvé cela brillamment exécuté car cela s’insère dans une intrigue charmante et passionnante.

La romance se mêle au contenu fantastique et à mes yeux c’est encore un pari réussi. Le récit est court mais je n’ai ressenti aucune précipitation. Le scénario se met en place avec brio, on découvre nos héros, leur environnement et les tenants et aboutissants de l’histoire.

L’aspect conte de fée est séduisant, j’ai adoré que l’histoire se déroule de cette manière. Il y a beaucoup d’humour dans le récit, cela équilibre à merveille avec la tension de la mission de Cassandra ainsi qu’avec ce qui se trame en coulisse au Sorbier des Oiseleurs.

La narration est toujours aussi captivante, on passe d’un personnage à l’autre sans être déboussolé. La plume de l’autrice agit comme par magie et c’était vraiment ce que j’attendais de cette lecture.

EN BREF : 

[Tango à minuit] est un second opus très réussi ! J’ai particulièrement aimé les personnages et leur relation unique et pleine de magie. Jo Ann Von Haff nous offre un conte de fée des temps modernes qui allie humour, romance et univers onirique. Je me suis régalée à Aucelaire en compagnie de tous nos personnages. Cette saga est vraiment une belle découverte !


« S’il avait eu le don de manipuler le temps, Krone serait tenté de le figer afin d’admirer Cassandra Lazucca. Il voulait mettre sur papier la ligne de son menton et de son cou, la courbe de ses épaules, la façon dont les mèches se détachaient de son chignon, ses cils volumineux qui entouraient ses yeux chauds… Ses doigts le démangeaient pour la première fois depuis des mois, voire des années. Il voulait la dessiner, la sculpter…
Et pas que…« 
RETROUVEZ MON AVIS SUR LE TOME PRÉCÉDENT

LES CONTES D'AUCELAIRE #1 - AU SORBIER DES OISELEURS 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *