Premières lignes #67

 

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[MACK DADDY] de PENELOPE WARD à paraître aux éditions HUGO NEW ROMANCE.

*[BETTY ANGEL #3] de LOUISA MEONIS paru aux éditions MILADY.

 

Et si son passé faisait vaciller ses certitudes ?
Quelle n’est pas la surprise de Frankie quand elle découvre que le père de Jonah, un élève de l’école où elle enseigne, n’est autre que Mack, celui pour qui elle avait bien failli craquer alors qu’ils étaient encore étudiants. Ils étaient colocataires, ce qui leur avait permis de partager des moments aussi drôles qu’embarrassants. Une amitié était née et s’était peu à peu transformée en tendres sentiments.

Mais le destin s’en était mêlé et alors qu’ils commençaient à rêver d’un avenir commun, ils avaient dû abandonner leurs projets.

Le temps a passé et Frankie a tourné la page. Lorsqu’elle découvre qui est Jonah, elle est furieuse.

Pourquoi Mack a-t-il choisi d’inscrire son fils dans son école ? Pourquoi est-il revenu s’installer à Boston après toutes ces années ?

Jonah est un petit garçon anxieux qui la touche profondément, mais elle est résolue à ne pas se laisser troubler par ses souvenirs.

Quant à Mack, après des années difficiles, il veut être heureux avec son fils et Frankie. Il fera tout pour la reconquérir.

Premières lignes

– Tu devrais jeter un œil au DILF au bureau des inscriptions, murmura Lorelei en entrant dans ma salle de classe. C’est le papa le plus sexy que j’aie vu depuis cinq ans que je bosse ici.
Je l’adorais vraiment, mais mon assistante était une véritable bimbo. Elle balançait le terme « DILF » à tout-va. Daddy I’d Like To Fuck ou « Papa que je mettrais bien dans mon lit ». Je me demandais parfois si elle était ici pour contribuer à la formation des enfants ou pour leur piquer leur père.

« À quel moment ma vie a pu devenir aussi étrange ? Ça y est, ça me revient : quand je suis morte ! »
Alerte, rien ne va plus, je suis devenue La Mort ! Et autant le dire tout de suite, je ne suis pas plus douée pour faucher des âmes que pour la course à pied. Sans Azraël à mes côtés, je suis complètement perdue. Sans compter qu’en découvrant l’identité de mes parents, j’ai appris que mon existence mettait en danger l’équilibre des forces du Paradis et de l’Enfer.
On croit avoir des relations familiales compliquées sur Terre, mais quand on a une famille de Dieux et de Déesses, un conflit et c’est tout le royaume des Cieux qui est en péril !
Tout cela me dépasse complètement. Une seule chose compte pour moi : sauver Azraël et, pour cela, je suis prête à prendre tous les risques…

Premières lignes

Vêtu d’une longue soutane noire, cachant son visage ainsi que son corps, il accéléra jusqu’à l’entrée de la caverne. Il se figea et releva juste assez le menton pour examiner les environs. Son regard se porta par-delà les collines et les vallons. Il étudia minutieusement chaque ombre comme s’il s’était agi d’une menace tapie dans les ténèbres. Un léger courant d’air s’engouffra dans son épais capuchon et un frisson parcourut son échine. Jugeant la situation sous contrôle, il pénétra dans la caverne. À peine en eut-il franchi l’entrée qu’une forte odeur d’humidité altéra l’atmosphère, la rendant presque irrespirable. Il pressa le pas, peu désireux que ce moment ne dure. Il savait que son interlocuteur ne serait pas très accueillant au vu des nouvelles qu’il avait à lui annoncer. Mais ce n’était en rien sa faute si la jeune femme était aussi imprévisible ! Ses lèvres se crispèrent et un éclair de rage assombrit son visage. Il ne comprenait toujours pas, comment elle faisait pour lui mettre constamment des bâtons dans les roues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *