Coeur itinérant #4 – Indomptable > Jane Harvey-Berrick

PARU LE 27 MARS 2019 DANS LA COLLECTION INFINITY

LIEN D’ACHAT – ICI

Pour combler son cœur de glace et le vide qu’il ressentait en lui, Zef s’est tourné vers le whisky et la drogue.
Il se retrouve finalement avec une peine de prison ainsi qu’une détermination nouvelle à se désintoxiquer et faire quelque chose de sa vie.
Depuis sa libération, Zef est sur les routes, il a trouvé son foyer spirituel dans une fête foraine itinérante et travaille comme cascadeur moto.
Vis à toute vitesse, vis à fond, continue de bouger.
Il ne veut être lié à rien ni personne. Il est férocement loyal et les seules personnes qui comptent pour lui sont son frère et sa famille foraine.
Jusqu’à ce qu’une fille dingue, qui s’est échappée pour rejoindre la fête foraine, entre subitement dans sa vie. Mais son ancienne vie le rattrape et Zef doit suivre une nouvelle route.
Une histoire indépendante et la dernière de la série Cœur Itinérant.


🎡🎡🎡🎡🎡

UN FINAL A LA HAUTEUR DES TOMES PRÉCÉDENTS…

Mon dieu, quel plaisir se fut de retrouver cette grande famille. J’étais tellement impatiente de lire le dernier tome de cette fabuleuse saga. Je l’ai savouré avec une petite pointe au cœur sachant que j’allais dire au revoir à des personnages que j’adore !

Ce dernier opus a eu une saveur particulière, je l’ai lu avec mélancolie et lenteur. L’univers de la fête foraine est tellement singulier, tellement riche et j’en ai encore des étoiles plein les yeux.

Zef mène ce dernier opus d’une main de maître, et ce fut à la hauteur de mes espérances !

UN DUO DE HÉROS QUE TOUT OPPOSE… ET POURTANT ! 

Je me suis demandé comment j’allais vous parler de nos deux héros, parce que dans le résumé il n’y aucune indication en ce qui concerne notre héroïne, cela veut donc dire que je vais éviter de vous parler d’elle, je ne souhaite pas vous gâcher le plaisir de découvrir sa personnalité et le contexte dans lequel elle arrive dans l’histoire. Tout ce que vous avez besoin de savoir c’est qu’elle est en constante évolution dans l’histoire. J’ai particulièrement aimé ce qu’elle apporte dans le récit même si elle m’a quelque fois fait lever les yeux au ciel. Je n’ai pu que m’attacher à elle et l’accompagner jusqu’au bout.

Zef quant à lui est comme je l’imaginais, vraiment au top ! Il a déjà pas mal roulé sa bosse comme on dit, à 32 ans il a appris de ses erreurs et ne quitterait le monde de la fête foraine pour rien au monde. Il a trouvé une famille après une vie semée d’embûches. Zef est un héros touchant, je dois dire que j’ai adoré sa passion pour la moto, ses attentions pour son entourage, sa façon de voir la vie et bien sûr son immense sex-appeal ! Zef est brut, viril et il va vous vendre du rêve. En plus, il est drôle !

« Certains mecs chopaient des blondes canons, moi j’avais un fichu singe. »

On retrouve bien sûr les personnages des tomes précédents, leur grande famille ne cesse d’évoluer, c’est un vrai plaisir de découvrir la continuité de l’histoire, ce quatrième tome ne se limite pas à l’histoire d’amour entre Zef et notre héroïne. Je me suis sentie comme à la maison avec eux, le cœur remplie d’amour !

UNE INTRIGUE QUI APPORTE SON LOT DE JOIE, DE PEINE AVEC BEAUCOUP D’ÉMOTIONS ET DES REBONDISSEMENTS ADDICTIFS…

Jane Harvey-Berrick nous offre un dernier opus façon feu d’artifice ! Les émotions explosent, les personnages se livrent corps et âme, on découvre de nouvelles personnalités, on retrouve celles qu’on aime tant. Le scénario peut sembler assez simple à première vue, mais le point fort de ce tome c’est vraiment le folklore et l’intensité des relations que les personnages entretiennent.

L’esprit famille est omniprésent, l’ambiance est bienveillante, les révélations apportent vraiment le côté surprenant à l’histoire. Il y a beaucoup de mystère autour de notre héroïne et cela m’a beaucoup plu.

Au fil des tomes, nos protagonistes ont évolués, leur job aussi. Les cascades qu’ils effectuent avec leurs motos sont spectaculaires, les descriptions de l’autrice nous permettent de nous projeter dans l’arène. Je me suis imaginée déambulant dans la fête foraine aux côtés de Zef, Aimée et Kes… Je me suis vue près d’Ollo à écouter ses histoires folkloriques. C’était apaisant, dépaysant et comme un retour à quelque chose de plus simple loin de toute cette technologie !

UNE ROMANCE COMPLEXE MAIS Ô COMBIEN TOUCHANTE ET ADDICTIVE…

En découvrant notre héroïne, j’ai su que la romance serait loin d’être simple. Zef n’a plus rien d’un coureur de jupon, il est réfléchit et préfère éviter toutes complications… Mais il n’a pas su museler son attirance pour cette jeune femme qui bouleverse toutes ses certitudes.

J’ai aimé la complexité de l’histoire d’amour, le contexte et tous les obstacles qui se sont dressés devant la route de nos héros. Jane s’est concentré sur les émotions et les états d’âme de nos héros. L’aspect charnel vient plus tard et reste assez mesuré. J’ai trouvé cela excellent car cela offre de belles sensations aux lecteurs.

J’ai été sous le charme face au dénouement ! L’amour… Toujours très bien retranscrit par l’autrice.

« Cette fille me troublait vraiment. Elle faisait ressortir chez moi un côté protecteur dont je ne connaissais même pas l’existence. »

EN BREF : 

Ce quatrième opus m’aura rendu nostalgique. J’ai savouré de la première à la dernière page, m’imprégnant de cette univers si magique. Jane Harvey-Berrick m’a rendu amoureuse de ses personnages, elle m’a séduite avec la fête foraine et les spectacles de nos héros. L’histoire de Zef est enrichie par la présence de tous les personnages de la saga, il y a une véritable continuité et ce grand final est à la hauteur des tomes précédents. J’ai été émue de quitter nos héros, ce roman m’aura fait rire, pleurer, glousser et j’en passe. Cette saga aura touché ma corde sensible car l’autrice a su se démarquer tant par l’univers que par le cheminement de ses romances.

La saga [Cœur itinérant] est une valeur sûre. Jane Harvey-Berrick fait partie de ces auteurs incontournables en romance. Vous pouvez y aller les yeux fermés !


« Je suis beaucoup de choses, comme la plupart des gens. Je suis fait d’obscurité et de lumière, de bon et de mauvais, d’amour et de haine. Mais maintenant, je me réveille tous les jours en regardant la lumière, cette femme qui brille tant dans mon monde.
Mon monde, la fête foraine. »

« – Est-ce que ça a de l’importance si tu l’aimes bien ? Parce que, vu comme elle te regarde, je commence à me demander si tu n’aurais pas trouvé un remède contre le cancer récemment.
– Elle s’est juste entichée de moi. Comme… comme un poussin qui vient juste d’éclore et qui court vers la première chose qu’il voit, que ce soit un chien, un chat ou un foutu caillou.
– Et alors ? Tu pourrais être son caillou de compagnie.
Je l’ignorai.
– Désolé, dit-il. J’essayais juste de te faire rire. Mec, tu es devenu monsieur Sérieux depuis qu’elle est arrivée. Cette fille ne sait absolument pas que tu peux sourire. Tu dois être plus joyeux avec elle. Arrête de la repousser.
– Bon sang ! criai-je. »

Un commentaire sur « Coeur itinérant #4 – Indomptable > Jane Harvey-Berrick »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *