Dix petites poupées » B.A. Paris

Éditeur : Hugo thriller

Livre : ICI

LA DISPARITION
Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, sur une aire d’autoroute, alors qu’elle rentrait de vacances en France avec son petit ami, Finn. On ne l’a jamais revue depuis.

LES SOUPÇONS
Finn a raconté la vérité sur ce qui s’est passé cette nuit-là. Mais pas toute la vérité.
Ni aux policiers qui l’ont interrogé lors de l’enquête, ni même à Ellen, la soeur de Layla, avec laquelle il a refait sa vie et qu’il s’apprête à épouser.

LA PEUR
Quand un de leurs voisins croit apercevoir Layla près du cottage où vivent Finn et Ellen, le passé ressurgit. Finn reçoit d’étranges et inquiétants e-mails. Layla serait-elle encore en vie ? Et pourquoi des petites poupées russes, souvenirs de l’enfance des deux soeurs, font-elles soudain leur apparition ?

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Wow wow wow… STOP… Arrêtez tout… Filez chez votre libraire (ou sur Amazon) et demandez-lui ce livre de toute urgence (ou commandez-le dans la seconde qui suit) !!! Non je ne plaisante pas ! Je ne plaisante d’ailleurs que rarement sur mes lectures, et celle-ci, pfiouuu, j’en ai encore le cerveau tout retourné !

Ce n’est pas un thriller parmi tant d’autres, c’est LE thriller que tout amateur du genre DOIT absolument posséder ! Le côté psychologique est affreusement bien travaillé, c’est bien simple, j’ai lu Derrière les portes de la même auteure, et franchement celui-ci est d’un niveau supérieur ! J’en frissonne encore !

Ce que j’aime dans les thrillers, c’est tenter d’imaginer la suite, de découvrir la vérité par moi-même. C’est vrai que je tombe rarement bon, mais là, je vous assure que vous n’allez rien voir venir ! Les personnes sont assez complexes, je dirais même qu’ils sont tels des diamants bruts que l’auteure travaille jusqu’à obtenir une image proche de la perfection.

Si un jour il y a une adaptation de cette petite merveille, je serai la première dans la file le jour de sa sortie ! Oh que oui, j’adorerais le voir sur grand écran, voir Finn et Layla évoluer jusqu’au dénouement final.

Je ne dévoile pas grand chose, je suis d’accord avec vous, mais franchement, peu importe ce que je pourrais dire, aucuns mots ne serait à la hauteur de ce que j’ai ressenti en me plongeant dans cette découverte.

« Promets-moi de ne plus jamais me quitter« , ai-je murmuré, un mois après ton retour. J’aurais dû te le faire jurer à voix haute.

Merci à Stéphane ainsi qu’au site 20 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *