Des auteurs auto-édités se mobilisent contre le harcèlement de rue

Des auteurs auto-édités se mobilisent contre le harcèlement de rue – Nouvelle #11/17

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Dans ce recueil, vous trouverez 17 nouvelles ayant pour thème commun le harcèlement de rue. Parce que nous l’avons déjà vécu et qu’il est toujours mieux d’en parler, de montrer à quel point ça peut arriver à n’importe qui, et ce, peu importe la manière dont on est habillé, peu importe la saison, l’heure, ou encore ce que nous sommes en train de faire. Comme une boite de chocolats, découvrez des histoires diverses dans la forme et dans le fond. Certaines vous révolteront quand d’autres parviendront à vous faire sourire et à vous redonner de l’espoir.

 

Nouvelle #11 » Entrez dans la ronde de Guillaume Marin

Entrez dans la ronde, une ronde sans fin.

En peu de pages, l’auteur nous montre le harcèlement sous plusieurs facettes. Facettes où le harceleur devient bien vite le harcelé et le harcelé devient le harceleur d’un autre. Un véritable cercle vicieux qui ne fini jamais et qui peut rapidement prendre une ampleur monstrueuse.

C’est carrément flippant de voir à quelle vitesse le statut d’une personne peut changer !

Des événements qui s’enchaînent, des personnes qui n’ont aucun lien entre elles, et pourtant…


Guillaume Marin en 5 questions

Tout d’abord, je tiens à te remercier d’avoir accepté de répondre à mes questions.
Le principe est simple, pour chacun des auteurs de ce recueil, je vais poser cinq questions, chaque fois les mêmes. Pas besoin de faire un roman pour les réponses, quelques mots suffisent souvent à dire beaucoup de choses.

Pourquoi avoir décidé de participer à ce recueil contre le harcèlement de rue ?

J’ai décidé d’y participer parce que c’est un sujet de société qui me touche.

Le harcèlement a pris ces dernières années une ampleur inédite, du fait de son introduction dans les foyers à cause des réseaux sociaux, ne laissant pas de répit à ses victimes. Il est important de s’en préoccuper sans attendre afin d’éviter que les drames se succèdent. Ce recueil est une petite contribution à la réflexion qui doit avoir lieu, et je voulais y apporter mon point de vue.

Qu’espères-tu comme réaction de la part des lecteurs face à ce recueil ?

Le harcèlement a pour cause, entre autres, le manque d’empathie du harceleur envers sa victime. Or la littérature a justement pour but à mes yeux de créer cette empathie. Donc si à la lecture de ces textes les lecteurs se sentent un peu plus proche des victimes, leur détermination à lutter contre ce fléau en sera renforcée.

Crois-tu que ce recueil aura un impact sur la manière d’agir des gens ?

J’avoue être assez peu optimiste quand à l’efficacité de la littérature pour changer les mœurs. Mais ce genre d’initiative peut néanmoins aider à détecter certaines situations anormales que l’on n’aurait pas su identifier sinon. Montrer d’autres formes de harcèlement que celles que l’on connait peut nous rendre plus vigilant sur ce qu’il se passe autour de nous.

Quelle serait, selon toi, la solution pour venir à bout du harcèlement, et ce, peu importe la forme qu’il prend ?

Je ne sais pas s’il existe un solution tenant en quelques phrases. Le harcèlement est souvent j’imagine la partie émergée d’un mal être intérieur, et cela est propre à chaque personne.

Par contre sensibiliser les gens à détecter et intervenir dans des situations de harcèlement, à l’école ou au travail par exemple, peut aider à en diminuer fortement les dégâts sur les victimes.

Que ce soit à la victime ou au harceleur, quel message voudrais-tu leur faire passer ? 

On pourrait tirer une morale simpliste de mon récit, qui serait une définition un peu tronquée de l’empathie. Mais cela résume à peu près ce que je voulais faire passer comme message : « Ne fait pas aux autres… »

Eh bien voilà, c’est terminé, encore une fois je te remercie d’avoir prit un peu de ton temps pour répondre à mes questions.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *