Ce qui ne te tue pas… > Georgia Caldera

PARU LE 20 MARS 2019 AUX EDITIONS J’AI LU POUR ELLE

LIEN D’ACHAT – ICI

Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…


⭐⭐⭐⭐⭐

GEORGIA CALDERA NOUS REVIENT AVEC UNE ROMANCE NEW ADULT ADDICTIVE AU POSSIBLE ET TRÈS TOUCHANTE ! 

Je suis une fois de plus bluffée par le talent de Georgia Caldera. Je n’avais pas lu le résumé du roman avant de me lancer, une seule chose me suffisant, le nom de l’autrice et le fait de savoir que c’était un roman new adult. Je ne suis pas difficile, quand j’aime un auteur, je fonce !

Avec [Ce qui ne te tue pas…], Georgia Caldera s’attaque à de nouveaux thèmes très sensibles. Elle rend ses personnages vibrants d’humanité et elle nous pousse à vivre une aventure touchante qui mêle fiction et réalité.

Dès les premières lignes, on retrouve le style addictif de l’autrice, on est confronté à des personnages qui ont des forces et des faiblesses. J’ai particulièrement aimé le fait de plonger dans l’inconnu, c’est pour cela que je n’avais pas lu le synopsis. Je voulais vraiment tout découvrir au dernier moment.

DES PERSONNAGES QUE J’AI AIME DÉCOUVRIR AU FIL DES PAGES…

Violette, notre héroïne, est à la croisée des chemins, contente de tirer un trait sur le passé et en même temps angoissée de devoir partager son quotidien avec des personnes qu’elle va devoir apprendre à connaître alors que l’envie n’est clairement pas là. J’aime ce genre d’héroïne que je pourrais détester à première vue… Violette a un caractère entier, dotée d’un cynisme hors norme, elle va devoir se faire une place auprès de sa mère et de son beau père. Le problème ? Le fils de celui-ci. Je suis partie sur un sentiment mitigé concernant Violette, je l’ai trouvé assez dure envers les autres, et envers elle-même. C’est une héroïne qui apprend de ses erreurs et que l’on découvre petit à petit. Une vraie surprise avec son personnage. Adam est un jeune homme mystérieux qui a tout de suite attiré mon attention. Il est taciturne, un peu ténébreux et impressionnant. J’avais hâte de briser la glace qui l’entoure. Je me suis de suite attaché à lui malgré sa froideur apparente. Adam et Violette ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre et ils partagent la même passion pour l’art mais pourront-ils cohabiter ?

Les personnages secondaires sont assez nombreux et finalement j’ai trouvé qu’ils étaient tous intéressants. Ils sont parfaitement ancrés dans l’histoire et j’ai bien aimé me faire un avis assez tranché sur eux.

« Ce qui ne te tue pas…
Altère peu à peu ce que tu es sans aucun retour possible, te fissure jusqu’à te rendre sec, dur et imperméable en apparence, mais tellement plus friable et chancelant à l’intérieur. »

UN SCÉNARIO OÙ LES ÉMOTIONS MONTENT CRESCENDO…

Je me suis laissé porter par l’histoire. Curieuse de comprendre la vie de nos héros, les émotions affluent très vite… Je me suis retrouvée bouleversée par les événements, n’ayant rien vu venir. Georgia Caldera aborde des thématiques très actuelles, un peu graves qui entraînent une foule de sensations. J’ai été émue par plusieurs aspects du récits que je ne peux approfondir sans vous spoiler l’intrigue.

La romance n’est pas précipitée et c’est ce que j’ai aimé car tout est naturel et nos héros ont le temps d’appréhender leurs émotions et de s’apprivoiser.

L’écriture de l’autrice est toujours un régal, dans ce premier opus elle nous dévoile déjà pas mal d’éléments qui nous permettent de se projeter avec nos héros. En arrivant à la fin, j’étais un peu à bout de souffle, je n’avais clairement pas envie de quitter Violette et Adam après les derniers événements. Je vais attendre patiemment le mois de mai pour les retrouver dans [Ce qui nous consume…].

EN BREF : 

[Ce qui ne te tue pas…] est un récit très addictif et touchant. J’ai particulièrement aimé la singularité des héros, leurs forces et leurs faiblesses ainsi que la relation qui les unit. Georgia Caldera nous offre une romance new adult convaincante qui aborde des thématiques qui engendrent beaucoup d’émotions chez le lecteur.  Je ressors conquise par ce premier opus !


« Hannah avait raison, Adam était terriblement sexy.
En fait, il était plus que ça. Les traits un peu âpres et anguleux de son visage m’étaient devenus familiers et, à présent que j’en discernais toute la subtilité, je le trouvais beau, tout simplement. Il émanait de lui une aura particulière et sombre, pourtant magnétique, qui me fascinait de plus en plus. Son charme était singulier, mais il m’apparaissait désormais tellement évident… »

Je remercie Robin et les éditions J’ai Lu pour cette lecture. 

2 commentaires sur « Ce qui ne te tue pas… > Georgia Caldera »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *