L’étrange affaire Laprades – Le crime de l’avenue Victor-Hugo » Jean Jolly

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Un avocat anxieux, un industriel arrogant, une épouse infidèle, une adolescente arrogante et passionnée, des policiers équivoques, un commissaire célèbre mais trop discret, un détective désinvolte mais efficace, un antiquaire de renom mal à l’aise, un expert mondain fasciné par l’argent et les femmes, un étudiant en médecine mêlé à un trafic douteux, une concierge aigrie et prétentieuse, un avocat général féroce et borné, des truands dangereux… Tous ces personnages s’affrontent dans L’étrange affaire Laprades pour se défendre de lourdes accusations ou découvrir le ou les assassins. À la demande de son patron, le jeune avocat Jean Duperthus s’est penché sur ce dossier difficile qu’il aura beaucoup de mal à plaider jusqu’au bout. Il se heurtera à de nombreux obstacles dont des pressions effectuées par des personnages influents ainsi qu’à l’attitude intransigeante de son client.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

L’étrange affaire Laprades est un thriller assez classique, mais cela fonctionne très bien.

Ne vous fiez surtout pas à sa couverture des plus simples, le contenu l’est beaucoup moins, malgré son schéma classique, c’est un thriller que j’ai eu du mal à lâcher avant le fin mot de l’histoire.

L’auteur ne perd pas son temps à noyer le lecteur sous des tonnes de détails  il va droit au but, et c’est ce qui fonctionne le mieux finalement. Cela donne envie de poursuivre, alors que de nombreux détails ou explication peuvent nuire à l’intrigue.

J’irai jusqu’à dire que l’auteur est fait pour l’écriture dans le genre thriller, il est doué pour manipuler le lecteur en le perdant dans la recherche d’indices. Si je devais avoir un reproche, ce serait le nombre de personnages, pourtant, à aucun moment je ne me suis sentie perdue dans cette foule.

Une excellente découverte à côté de laquelle je serais peut-être passée mais que j’ai pu faire grâce à Jeanne, je ne peux donc que la remercier d’avoir frappé à ma porte

– Un terroriste en smoking ! C’est très chic et nouveau, s’exclama-t-il ironique.
Saleilles tente d’expliquer le malentendu.
– La jeune stagiaire qui reçoit les appels au standard a mal évalué la situation et à dû croire à un attentat…
– Y a-t-il eu un échange de coups de feu ?, demanda sèchement le commandant de la BRI.
– Non. Le suspect n’a opposé aucune résistance. Il nous a remis son arme mais clame son innocence, répond le lieutenant Saleilles avec une certaine gêne.

Merci à Jeanne de m’avoir proposé ce livre en service presse.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *