Le dernier roman » Catherine Lang & Antony Altman

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Les Intelligences Artificielles écriront-elles les livres de demain ?
Antony Rivoire, auteur en quête de reconnaissance, vient de recevoir le mail de sa vie : un concours littéraire d’un nouveau genre est lancé par un géant du web, la finale surmédiatisée aura lieu lors du prochain Salon International des Écrivains. « Le principe est on ne peut plus simple : douze auteurs contraints dans l’espace ont quatre-vingt-seize heures pour écrire le prochain best-seller. Qui sera le vainqueur ? » Les présélections font rage, des milliers de candidats venant d’horizons différents postulent pour être élus par le jury de Christophe Nigel, le représentant français de la multinationale. « Ces douze auteurs vont vivre une expérience unique, ils vont devenir créateurs d’une histoire, mais cette histoire, vous pourrez y participer, car c’est vous lecteurs qui, à tous moments, pourrez la promouvoir. Comment ? Nous y reviendrons plus longuement dans la soirée, mais sachez d’ores et déjà que la technologie d’Antiope n’a pas fini de vous surprendre. »

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Un livre surprenant, voilà qui résume assez bien l’intrigue de ce récit !

Alors que des auteurs pensent participer à un concours littéraire, ils ne connaissent pas le véritable enjeu de celui-ci, un enjeu qui va bien au-delà de la simple performance d’écrire un livre en à peine quatre jours.

J’ai adoré l’originalité de ce récit  le fait que la technologie soit mêlée à l’humain, les enjeux qui finalement ne sont peut-être pas une illusion. Après tout, qui sait si ce n’est pas le cas actuellement ? Qui dit que des IA ne sont pas en mesure d’écrire un best-seller ?

J’ai aussi aimé découvrir le clin d’œil à certaines autres parutions de ce duo d’auteurs, cela permet de nous donner un aperçu de ce que l’on pourrait avoir envie de lire par la suite.

Une autre chose que j’ai appréciée, c’est que nous avons un aperçu de ce que les auteurs qui participent à cette première mondiale écrivent, cela m’a donné envie d’en savoir plus sur eux, même si ce ne sont que des auteurs dans le récit, cela ne m’aurait pas déplu d’avoir plus que ces débuts de roman, de prolonger l’aventure.

Le dernier roman, c’est une intrigue qui pourrait très bien être adaptée sur grand écran et qui aurait pas mal de succès.

Un livre que je vous conseille de découvrir également, un livre qui fait réfléchir à l’avenir de la littérature.

Une fois cette porte franchie, pour les candidats, c’est le point de non-retour. Dès cet instant, ils vont pénétrer dans l’univers qu’ils occuperont pendant quatre-vingt-seize heures.

Merci à Antony pour sa confiance.

Un commentaire sur « Le dernier roman » Catherine Lang & Antony Altman »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *