Madness » Maryrhage

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

« Quand l’image de nos pensées trompe celle de nos yeux. » Marie est une jeune femme mal dans sa peau, elle ne supporte pas la vue de son corps, encore moins les regards qu’on pourrait porter dessus. D’après elle, sa vie est fade et sans aucuns sens, même son entourage lui parait lointain. Mathieu, l’un de ses deux meilleurs amis est parti sans un au revoir la laissant dans l’ignorance de cet abandon. Et Thomas, l’autre homme qui partage sa vie depuis l’enfance semble lui mentir au sujet  du départ de leur ami commun. De plus, ce dernier trempe dans une affaire louche avec un homme qui l’est plus encore : Ludo, qui attire Marie comme un aimant. Il est tout ce qu’elle doit craindre et pourtant, elle voit en lui l’homme, le désir, le danger, la passion… Mais aussi le remède à sa folie.


⭐⭐⭐

UN PREMIER OPUS SOMBRE ET PERCUTANT…

Maryrhage nous démontre une fois de plus qu’elle aime explorer des sujets hors normes… Avec [Madness], elle m’a totalement bouleversée, et je ne saurais dire si j’ai aimé cela !

Ce roman m’a laissé un goût amer en bouche. C’est un récit percutant et très surprenant, je pense que ce n’était pas la bonne période pour moi de le lire. J’ai ressenti un profond mal être en lisant ce roman, preuve que la plume de l’autrice est excellente car franchement les émotions étaient au rendez-vous… Le roman manque pourtant de profondeur et c’est vraiment dommage.

DES PERSONNAGES DÉROUTANTS, BEAUX DANS LEUR FOLIE ! 

Ce roman, c’est l’histoire de Marie, une jeune femme mal dans sa peau, la vie est amère pour notre héroïne. Elle a un regard très dur sur elle-même, sur son physique qu’elle hait… Dans sa vie, elle avait deux piliers, l’un est parti sans un au revoir… Et l’autre tente tant bien que mal de soutenir son amie. Mais Marie souffre et personne ne semble comprendre quoi faire pour la soulager… Tout le monde, sauf Ludo. Ce jeune homme qui lui inspire désir, danger et passion. Lui seul arrive à canaliser les démons de Marie…

J’ai été déstabilisée par nos deux héros. Ils sont singuliers et complexes et on a pas vraiment le temps de les cerner complètement dans ce premier opus. Leur histoire est très rapide, on sombre avec eux, on se démène et je vous avoue que je me suis noyée avec eux.

Marie est une héroïne très intéressante, ses troubles la rendent différente, mais elle reste captivante. J’ai vraiment trouvé son personnage saisissant, j’avais envie de comprendre ses besoins, d’être sûre que Ludo serait à même de la soulager… Mais Marie reste une énigme, on en sait que très peu sur ses troubles et cela m’a manqué pour apprécier totalement la femme qu’elle est. Ludo est quant à lui un personnage plus trouble, plus secret et insaisissable. Ludo m’a fait peur, il m’a captivée mais en même temps j’ai développé une aversion envers lui. On ne connait rien de lui, son passé reste un mystère, il y a un élément très intéressant le concernant mais pareil on en apprend très peu, trop peu.

Thomas, Mathieu et les autres personnages secondaires rendent le récit plus profond, je me suis attachée à eux qui étaient plus facile à cerner, plus dans la bienveillance.

UNE INTRIGUE OPPRESSANTE MAIS Ô COMBIEN ADDICTIVE ! 

Ce roman je l’ai vécu dans la douleur… Je suis très sensible en ce moment, un peu fragile psychologiquement, du coup la noirceur de l’histoire m’a submergée. Je ne savais pas si j’allais en ressortir indemne.

Le scénario est bien mené malgré la rapidité de l’histoire. J’ai eu l’impression d’être dans la peau de Marie, de me débattre avec mes tourments. Je n’ai pas aimé les émotions que j’ai ressenti. J’avais envie de fuir face au dénouement de l’histoire. Tiraillée entre ombre et lumière.

Les rebondissements sont efficaces et renforcent vraiment cette sensation de descente aux enfers. Marie et Ludo entrent dans la danse, vivant leur histoire de la manière qui leur convient.

Ce roman a un côté psychologique ahurissant, je dois dire que j’en reste un peu sous le choc. Parce que Maryrhage est allé loin des sentiers battus. Elle s’est encore approprié la notion d’amour à sa manière. Hélas, l’ensemble manque de développement, j’ai ressenti comme une sensation d’inachevé. Le thème avait besoin d’être approfondit, travaillé en profondeur pour rendre l’ensemble plus intense et crédible.

UNE ROMANCE LOIN D’ÊTRE CLASSIQUE…

Marie et Ludo vont vivre une histoire d’amour tumultueuse, qui ne rentre dans aucune case. Je dois dire que cet aspect est plutôt intéressant à analyser mais encore faut-il aimer sortir de sa zone de confort.

L’amour, le désir, le désespoir, l’espoir, la rage, la colère et l’envie… Tellement d’émotions dans cette romance.

EN BREF : 

[Madness] est un récit qui m’a heurté de plein fouet. Un premier opus qui nous offre une romance tourmentée menée par des personnages que j’ai eu du mal à cerner. Maryrhage repousse les limites de ses lecteurs et c’est encore une réussite même si je ressors mitigée face aux émotions que je n’ai pas aimé ressentir. En arrivant à la fin, je n’ai pu attendre avant de me jeter sur la suite, c’est donc que j’y ai tout de même trouvé mon compte ^^


« – Marie…
Il chuchote sur mon visage avant que ses lèvres ne se posent sur les miennes. C’est doux, terriblement doux, j’aime ça. Je ne devrais pas ? Ludo m’embrasse ? Oui, c’est ça… Le temps que mon cerveau assimile ce fait, sa langue entre dans ma bouche avec un déferlement de sensation inédite et troublante. Le désir, l’envie, le besoin… »

⭐⭐⭐, 5

Avant d’ouvrir un livre de Maryrhage, vous savez que ce sera une lecture intense et riche en émotions. Elle prend des thèmes assez lourds et cela rend ses récits assez forts de ce côté là.

Cependant, je trouve qu’ici, elle n a pas su exploiter les possibilités, pas assez approfondis. Les émotions sont bien présentes, mais cette fois elles m’ont mise mal à l’aise, je me suis retrouvée autant tourmentée que Marie, c’est assez dérangeant et déroutant.

C’est un récit plutôt sombre, heureusement que les personnages secondaires sont présents pour apporter un peu de lumière. A la fin de cette première partie, beaucoup de choses ne sont pas encore éclaircies, comme les véritables raisons des comportements de Ludo et Marie, ou encore le passé de Ludo dont finalement nous ne savons rien.

Je vais me lancer directement dans la suite, je suis curieuse de voir l’évolution des personnages, voir si les sujets traités ici sont plus développés, si les mystères s’éclaircissent enfin.

Je ne comprends pas ce qui m’est passé par la tête. J’ai toujours imaginé ma première fois avec un homme que j’aime, un doux, gentil et romantique. Là, c’était de la baise ni plus ni moins et j’ai aimé ça.

Merci à Maryrhage pour sa confiance.

Un commentaire sur « Madness » Maryrhage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *