The Shakespeare Sisters #1 – Les promesses de l’été > Carrie Elks

PARU LE 14 MARS 2019 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Dans le cadre idyllique d’une villa au bord du lac de Côme, Cesca, la benjamine de la fratrie aura à affronter le temps d’un été, son ennemi juré ! L’été risque d’être brûlant.
Cesca Shakespeare peine à garder son job, son appartement, et végète à Londres, six années après que sa pièce de théâtre, promise à un grand succès, a été subitement déprogrammée.
Elle pense avoir touché le fond lorsque son parrain lui offre de passer l’été dans le cadre idyllique d’une villa en Italie, pour l’inciter à se remettre à écrire. À contrecoeur, elle accepte et découvre, trop tard, que la maison appartient à son ennemi juré, Sam Carlton, le responsable de sa chute.
Sam Carlton, l’idole hollywoodienne, voit son nom traîné dans la boue par la presse à scandale et n’a plus qu’une idée en tête : se cacher. De sa famille, de ses fans… et, plus que tout, de l’homme qu’il est devenu. Il se réfugie pour la période estivale, dans la maison familiale inoccupée, au bord de lac de Côme. Sauf qu’à son arrivée, la résidence n’est pas aussi vide qu’il l’espérait..
Au cours de cet été torride, Cesca et Sam doivent affronter leur passé. Leur amitié, d’abord hésitante, évolue rapidement vers une vive attirance, puis bascule dans une aventure brûlante. S’agit-il d’une idylle aussi courte qu’un été, ou leur amour sera-t-il assez fort pour résister à toutes les tempêtes ?

⭐⭐⭐⭐

UNE COMÉDIE ROMANTIQUE PÉTILLANTE ET PLEINE DE BONS SENTIMENTS ! 

Je me suis de suite laissé séduire par l’annonce de cette toute nouvelle saga, j’avais terriblement envie de découvrir la plume de Carrie Elks et je peux vous dire que j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier opus.

Cette comédie romantique pétillante m’a plu, et ce pour plusieurs raisons… Tout d’abord, le cadre enchanteur, direction l’Italie, j’ai été charmée par la beauté des paysages et l’ambiance cosy de ce premier tome !

DES PERSONNAGES AUX MULTIPLES TALENTS ET AUX CARACTÈRES AFFIRMES…

Cesca Shakespeare et Sam Carlton ont un passif houleux… Alors se retrouver tout un été ensemble, ce ne peut-être que le signe d’une catastrophe… Cesca ne s’est jamais remis de la déprogrammation de sa pièce de théâtre, six ans ont passé et pourtant elle est toujours à la dérive, essuyant échecs sur échecs… Cesca a besoin de prendre l’air et de faire le point sur sa vie et sur ce qu’elle désire le plus. Elle est perdue, il n’y a qu’une chose qu’elle sache faire et elle est bloquée depuis toutes ces années. Cesca part donc en Italie sur les conseils de son oncle Hugh. L’objectif ? Retrouver l’inspiration et prendre le large… Manque de chance, Sam a lui aussi besoin de se retirer dans un endroit discret où il pourra se faire oublier de tous après un scandale qui a mis à mal sa réputation. Il prend donc la décision de passer l’été dans la villa de ses parents, près du lac de Côme. Malheureusement, l’accueil va être brutal et la cohabitation avec Cesca s’annonce mouvementée. Pourront-ils faire abstraction du passé ? Surmonter la rancœur et passer à autre chose ?

Cesca Shakespeare est dramaturge, elle est faite pour l’écriture mais son inspiration s’est fait la malle, depuis elle enchaîne les jobs les plus absurdes qui soient, mais bon il faut bien payer les factures. Cesca est un jeune femme talentueuse qui est restée bloqué sur un échec, elle a un tempérament de feu. J’ai adoré cette nana qui ne se laisse pas faire, j’ai aimé son personnage car elle a su se remettre en question, elle a su comprendre ses erreurs et elle n’en devient que meilleure. Elle est drôle, et très féminine. Sam Carlton est un héros très plaisant, bien sûr en tant que star Hollywoodienne, il est un peu victime de sa réputation et il est un peu désabusé de la vie. Pourtant à l’inverse de Cesca, lui a réussi, il a une brillante carrière, c’est un acteur avec une renommée mondiale, mais il ne semble pas particulièrement être en phase avec sa vie. Sam est très attachant, au fil des pages j’ai pu le découvrir pleinement, comprendre son attitude et son envie de disparaître.

On fait connaissance superficiellement avec les soeurs de Cesca dans ce premier opus, cela donne envie de lire les prochains tomes d’ailleurs. Les autres personnages sont tous très sympas, ils sont adorables et attachants. Ils donnent vraiment de l’envergure à l’histoire.

UN SCÉNARIO DIVERTISSANT, DRÔLE ET PLEIN DE DOUCEUR !  

Ce roman, c’est l’été avant l’heure ! C’est une petite parenthèse hors du temps qui nous offre une romance drôle et efficace. J’ai adoré la dynamique amoureuse… De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas ! Carrie Elks a une écriture très fluide et je me suis laissé porter par ses mots.

Il faut dire que l’histoire a tout pour plaire. Des personnages qui se détestent mais qui au fond se comprennent. Un cadre idyllique qui donne envie de partir en vacances, des joutes verbales hilarantes qui donnent énormément de rythme à l’histoire. Le récit est narré à la troisième personne mais je peux vous dire que l’histoire est légère et en même temps très touchante, il n’y a pas de longueurs ni trop de descriptions. L’équilibre entre les émotions est parfait, et j’ai aimé que l’autrice prenne son temps dans le rapprochement des personnages. On a un bel aspect psychologique qui renforce le tout.

ROMANTISME QUAND TU NOUS TIENS ! 

J’ai trouvé cette histoire très romantique, l’ambiance est particulièrement agréable malgré la relation conflictuelle qu’ont nos héros quand ils se retrouvent.

Le récit conserve un côté sexy qui s’accorde à merveille avec l’ambiance vacances de l’histoire.

Cesca et Sam forment un beau couple, ils m’ont attendrie, j’ai beaucoup souris à leurs côtés.

EN BREF :

Ce premier opus c’est un allé simple pour l’Italie. Embarquement immédiat pour une comédie romantique pétillante et pleine de bons sentiments. L’humour rend le récit léger et nous offre un moment de détente dans un cadre idylle. Carrie Elks m’a totalement convaincue et j’ai terriblement hâte de découvrir les histoires des autres sœurs Shakespeare.


« – Vous vous moquez de moi ? gronda-t-elle d’une voix empâtée. Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle.
La scène était pourtant cocasse. Sam, retiré du monde dans la maison de ses parents, s’appliquait à dominer la petite boule de feu qui l’exécrait ouvertement. Comme dans un drame Shakespearien dont Sam serait le héros déchu, il était contraint d’affronter son ennemi juré, incarné par Cesca Shakespeare, la jolie et furieuse dramaturge incapable d’écrire.
Il ne reconnut pas le rire qui jaillit de ses lèvres. La tête penchée, il s’efforça de s’en expliquer la nature. Au bout d’une minute de réflexion, il trouva la réponse : il n’avait pas ri d’aussi bon cœur depuis une éternité.
Auparavant, il s’esclaffait à tout bout de champ. Sans que des attentes, des jugements ou des révélations ne musellent sa gaieté. Bien sûr, il lui était arrivé de rire au cours des six dernières années. Il était acteur tout de même. Mais contrairement à Varenne, à L.A., chaque sourire devait rester mesuré.
En cet instant, San redevint le garçonnet qui évoluait jadis entre ces murs. Il n’était plus le Sam adulte qui avait tout raté à force de ses plier aux attentes d’autrui.
– Si, c’est amusant, parvint-il à riposter entre deux éclats de rire. Même carrément hilarant.
Le coin de la bouche de Cesca se retroussa. Un infime mouvement qui attira néanmoins l’attention de Sam. Il voyait bien qu’elle luttait pour dompter son amusement. Et perdait lentement la bataille.
Puis elle pouffa, elle aussi. Un gloussement entrecoupé de hoquets secoua son buste. Elle s’effondra sur le sol, ses fesses heurtèrent le carrelage, ses mains hâlées camouflèrent son visage.
– C’est votre faute, tout ça, bredouille-t-elle. Saloperie de beau mec envahisseur ! Espèce d’empêcheur de tourner en rond !
Même ses insultes maladroites étaient amusantes à leur façon… »

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture. 

4 commentaires sur « The Shakespeare Sisters #1 – Les promesses de l’été > Carrie Elks »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *