Haut le choeur » Gaëlle Perrin-Guillet

Editeur : Taurnada

Livre : ICI

« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver ».

Depuis qu’Eloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison… Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Eloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse… Une promesse de sang.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Je vais d’abord m’adresser à l’éditeur : Dis-moi, Joël, je ne sais pas où tu déniches tes auteurs, mais surtout garde les bien au chaud, ne les laisse surtout pas s’échapper. Chaque fois je suis subjuguée par ce que je lis.

Maintenant je m’adresse aux amateurs de thrillers : Franchement, si vous ne voulez jamais être déçu par une lecture, c’est aux éditions Taurnada qu’il faut vous fournir, c’est une mine remplie de pépites !

Et maintenant, eh bien je vais vous faire part de mon ressenti pour cette nouvelle parution toute fraîchement sortie aujourd’hui même.

Dès les premières pages, Gaëlle Perrin-Guillet donne le ton, dès les premiers mots, vous savez que vous n’allez pas être épargné par ce récit, qu’il sera hautement prenant à lire, mais que vous aurez également quelques palpitations avant la fin. J’ai apprécié le fait que l’auteure ne tourne pas autour du pot et qu’elle ne donne pas trop de descriptions, elle va clairement à l’essentiel, ce qui rend ce thriller encore plus prenant car nous ne sommes pas distraits par les détails que beaucoup d’auteurs incluent dans leurs livres. Parfois beaucoup trop de détails ou de descriptions clairement inutiles, mais pas de cela ici, non, droit au but et c’est très bien comme ça !

Dans un thriller, il y a des moments forts, des moments où l’intensité est à son paroxysme. Ici, j’ai reçu quelques shoots d’adrénaline durant ma lecture, tout autant que les protagonistes d’ailleurs, mais j’ai franchement adoré cette sensation. En général, il faut bien l’avouer, les personnages principaux des thrillers sont des hommes, je trouve qu’il y a peu de femmes à ce niveau, mais les femmes peuvent se montrer parfois pire que les hommes, et si celle-ci est une tueuse en série, accrochez-vous à votre siège, ça décoiffe ! Après tout, pourquoi les tueurs en série ne seraient que des hommes ? Et croyez-moi que Eloane Frezet, elle envoie du lourd !

Mais le pire, d’après moi en tout cas, c’est que le tout est tellement cohérent que cela en devient franchement effrayant, mais tellement bon à lire !

«Fais attention à toi, Alix. Cette femme est dangereuse. Et pas seulement parce qu’elle tue avec autant de plaisir qu’elle bouffe une glace, mais parce qu’elle t’a dans le collimateur et te connaît par cœur. Ne te laisse pas avoir. Sois vigilante, s’il te plaît.»

Merci à Joël et aux éditions Taurnada pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *