Les livres de… Samuel Champagne

Ce RDV remplace celui que je postais précédemment « La biblio de », catégorie que je dois remettre à jour.

« Les livres de » est donc le nouveau nom mais rien ne change à part cela, sauf que ce n’est plus une fois par semaine, mais bien un samedi sur deux.

Cette semaine, ce sont les parutions de Samuel Champagne que je vous propose de découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

 

 

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

Une recrue…Voilà comment Thomas se sent. Un nouveau, un débutant. Dans un univers qu’il ne connaît pas et qui lui fait très peur: celui de l’homosexualité.

Alors que Maxence, fraîchement débarqué d’Angleterre, semble s’intéresser à lui, Thomas se pose bien des questions. Leur relation déborde-t-elle du cadre de l’amitié ? Max, ce sportif populaire, peut-il réellement être gai? Il n’en a pourtant pas l’air…

À seize ans, Thomas a de la difficulté à le croire, mais il finit par l’admettre : il aime les hommes. Déjà que son quotidien n’est pas simple, alors que sa passion pour la danse attire sur lui les propos homophobes de ses camarades, l’avenir s’annonce encore plus compliqué.. Quand à Max, il s’ennuie de la liberté d’agir qu’il avait à l’étranger, et de ses amis qui l’acceptaient tel qu’il est. Osera-t-il s’afficher ouvertement de nouveau ?

Ensemble, les deux garçons découvrent le véritable amour. Pourquoi se cacher quand ce qui nous anime est si beau, si enivrant ? Pour s’affirmer, il faut être prêt à affronter le regard des autres. Un regard souvent dur et rempli de jugements…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

Éloïse. Je savais que c’était mon nom. Mais qui étaient la sœur, la belle, la poupée dont ils parlaient? Je ne me reconnaissais pas dans ces mots, je me sentais différent et je ne comprenais pas pourquoi. Quelque chose en moi avait mal. Les miroirs et le temps ont répondu à mes questions. J’ai vu un corps de fille. Et pourtant… Malgré mon corps féminin, je sais que ce n’est pas moi. Moi, je suis un garçon. Un gars, un homme, un ti-cul, un dude…

Ou vous pouvez tout simplement m’appeler Éloi.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

La suite du roman Garçon manqué

Ma soeur Annabelle me dit que je suis son chevalier, parfois son prince. Plus personne ne s’offusque quand je me présente en tant que garçon ; mes amis et ma famille ont compris que mon corps n’est pas tout ce qui me définit. Je prends de la testostérone, j’attends impatiemment de pouvoir subir ma première chirurgie et je commence le cégep. Maintenant, à dix-sept ans, je suis Eloi. Je suis heureux, je suis en paix, mais je ne cesse de me poser une question : est-ce qu’un jour, quelqu’un voudra être en couple avec moi?

Puis, il y a Luka, un ami de Dominic, qui s’immisce dans ma quiétude. Il change tout avec ses yeux gentils et ses questions que j’évite. Il est gai, comme moi. Non… pas tout à fait comme moi. Mais comment pourrais-je lui avouer que je ne suis pas exactement celui qu’il apprécie? Plus j’apprends à le connaître, plus j’ai envie qu’il sache que je suis transsexuel.

Finalement, je me rends compte que je ressens encore le besoin de me cacher pour qu’on m’aime.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

Quand Stella croise Tristan pour la première fois, elle n’a aucune idée de qui il est. Elle ne connaît même pas son groupe de musique, si populaire en Angleterre.
Quand Tristan voit Stella pour la première fois, il ne sait pas du tout à qui il a affaire. Il ignore qu’elle a tout laissé derrière elle, au Québec, pour voyager et vivre son rêve de devenir auteure.
Quand ils se rencontrent pour la première fois, ces deux êtres ne se doutent pas qu’ils vont se revoir. Encore et encore…
Au fil de plusieurs coïncidences qui les ramènent toujours l’un vers l’autre, Stella et Tristan développent une amitié qui se transforme rapidement en amour. Mais lui est un bassiste adulé de tous, et elle, une fille de dix-sept ans sans moyens ni repères : rien ne sera simple. Les autres membres du groupe, les fans, la presse ; tout le monde s’est donné le mot pour leur prouver que leur relation est impossible.
Mais rien n’est impossible quand le destin s’en mêle…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

« Sois jolie, sois mince, sois forte, sois polie, bien éduquée et plus intelligente », disait le père de Samuel.
Pendant des années, ce dernier s’est demandé comment bien vivre, comment être une bonne fille. Il a désespérément tenté de se conformer à la norme, imitant ses amies, enfouissant toujours plus profondément son anxiété et sa douleur, souriant en public, laissant croire que rien ne clochait. Il souffrait pourtant d’épisodes dépressifs sévères et de troubles alimentaires qui mettaient sa vie en danger.
Il a néanmoins donné naissance à deux enfants, dont un à dix-huit ans seulement, essayant tant bien que mal de correspondre à ce que la société voulait qu’il soit, jusqu’à ce qu’il réalise qu’en fait, il n’avait jamais été une femme. Que son corps n’était pas tel qu’il aurait dû être.
Samuel est un homme, il est transsexuel, et il nous explique tout le chemin parcouru, passant du primaire au secondaire, à l’université, et aux tables d’opération de différents pays.
Maintenant, son corps est plein de cicatrices, mais il a enfin l’impression d’exister.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

Je m’appelle Adam, mais, à l’école, on me surnomme Numéro Deux. Parce que je suis le deuxième enfant d’une fratrie de sept. Mon frère aîné a eu la chance de pouvoir partir étudier loin avant que ma mère ne se mette à pondre un numéro après l’autre. Lui, il n’est pas prisonnier de tout ça.

Notre maison est trop petite, l’argent manque, mes parents travaillent sans arrêt. Alors, qui s’occupe de changer des couches, de cuisiner, de faire régner la discipline et de jouer au taxi? Moi. Moi qui n’ai aucun temps libre, aucun espace… Mais tout le monde s’en fiche. La famille avant tout, dit-on.

Dans ces conditions, impossible d’avoir beaucoup d’amis ou de faire partie de l’équipe de football de la polyvalente. Et il y a Milan… Il voudrait qu’on se voie davantage, mais je n’y arrive pas ! Ce n’est pas juste ! Je n’ai pas demandé tous ces frères et soeurs !

J’en ai assez, ça ne peut plus continuer comme ça. Evidemment, quand je le dis à ma famille, on s’engueule. Ce n’est pas la première fois, pourtant je finis par le regretter. Car, quelques heures plus tard, ce n’est pas ma petite soeur Clara, venue me rejoindre dans mon lit, qui me réveille au beau milieu de la nuit. Ce sont deux policiers…

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

La première fois que j’ai ressenti ce petit fourmillement dans mon ventre, que j’ai eu l’impression que mes pensées étaient embrumées, c’était à cause d’une nageuse de mon équipe, en sixième année. Puis, les mêmes sentiments se sont répétés pour une autre fille, l’année suivante.

Mon secondaire s’est poursuivi ainsi, entre quelques blondes, des amis, les compétitions de natation et les jeux vidéo. Sans que je me pose trop de questions.
Et voilà que les sensations reviennent. Mais, ce coup-ci, je doute. Car c’est Isaac, avec ses yeux bleus et son excentricité, qui donne envie à mon corps de faire les choses différemment.

Les filles m’attirent toujours autant, mais rien ne me fait oublier Isaac. Ma famille, mon coach, les autres athlètes… Que vont-ils dire de tout ça ? Moi-même, j’ai de la difficulté à comprendre ce qui m’arrive.
Je sais nager, mais je ne suis pas sûr de savoir comment aimer un gars.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Numérique : ICI

Papier : ICI

Résumé :

S’ils savaient…

Cette phrase, c’est toute ma vie. Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent à mon sujet. J’ai une famille qui m’aime, des amis, je suis bon à l’école. On dit aussi de moi que je suis un grand artiste. Mon existence est parfaite, semble-t-il.

Mais j’en ai eu une autre, avant, avec des parents biologiques qui sont restés dans ma tête, même après mon adoption. Je songe sans cesse à mon père, en colère par ma faute. À ma mère, partie m’acheter un cadeau sans jamais revenir. À ces journées que j’ai passées seul, dans l’appartement, à l’attendre du haut de mes six ans. Je pense à la chance que j’ai eue qu’on ait bien voulu de moi et à tout ce que je dois faire pour qu’on ne m’abandonne pas de nouveau.

C’est pourquoi personne ne doit connaître ma douleur. Personne ne doit savoir que je fais des crises de panique ou des cauchemars, parfois même éveillé. Ni ces parents qui me sont tombés du ciel, ni mon frère, ni mes amis. Et surtout pas William, le gars que j’aime, le seul avec qui j’arrive à oublier. Il faut que je garde la tête haute et le passé à l’intérieur. Mais les souvenirs refont toujours surface, et je commence à manquer de force pour les affronter.


A bientôt pour un nouveau RDV Les livres de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *