Company of Killers #3 – A la recherche de Seraphina > J.A. Redmerski

PARU LE 20 FÉVRIER 2019 AUX EDITIONS MILADY

LIEN D’ACHAT – ICI

Êtes-vous ange ou démon ?
Fredrik Gustavsson a follement aimé la démoniaque Seraphina, une femme qui partageait sa passion pour le meurtre et le vice. Mais cela fait des années qu’elle l’a abandonné et que Fredrik la cherche. Il espère la retrouver avec l’aide de Cassia, une jeune femme aux airs angéliques. Malheureusement, Cassia souffre d’amnésie et ne peut pas l’aider. En attendant que la mémoire lui revienne, il la garde prisonnière chez lui. Peu à peu, la jeune femme devient pour lui une lumière dans les ténèbres et il se sent vite déchiré entre les sentiments qu’elle lui inspire et son amour pour Seraphina. Car il sait que pour aimer l’une, il faut que l’autre meure…


⭐⭐⭐⭐⭐

UN TROISIÈME OPUS EXCELLENT ! 

Ce tome est très certainement le meilleur de la saga jusqu’à présent. J’ai adoré la tension et le suspens de ce roman. On retrouve bien sûr Victor et Izabel mais on se concentre sur un personnage que j’attendais avec impatience.

Ce roman est assez violent, la romance est particulière, un peu malsaine et très sombre. L’autrice a vraiment su tirer son épingle du jeu et me subjuguer du début à la fin.

UN HÉROS SURPRENANT ET CAPTIVANT !

Coup de projecteur sur Fredrik Gustavsson ! Son personnage m’avait donné froid dans le dos dans les opus précédents ! Fredrik est « Le spécialiste », il a l’art et la manière de torturer les gens pour obtenir des réponses ou tout simplement pour son plaisir personnel ! Fredrik est un homme qui s’est construit dans la violence, son passé à fait de lui l’homme qu’il est devenu ! Il ne pensait pas être capable d’aimer et pourtant il est tombé amoureux de Séraphina, une femme qui le comprenait mieux que quiconque.

Il est à sa recherche depuis un moment et une dénommé Cassia serait sûrement à même de l’aider dans sa tâche, sauf que celle-ci est amnésique et elle va devoir retrouver la mémoire pour lui donner de précieuses informations. Mais aussi étrange que cela soit, Fredrik commence à s’attacher à Cassia, pourtant il sait très bien qu’au final il ne devra en rester qu’une…

Fredrik est un personnage captivant, il est torturé au possible, son histoire est horrible et j’ai ressenti beaucoup de compassion pour lui malgré l’homme qu’il est devenu. Fredrik est un homme de principe et il conserve une certaine morale dans ses agissements. C’est le genre de personnage que j’adore, il faut creuser pour comprendre l’homme et pour l’apprécier.

Le personnage de Cassia est saisissant, sa condition de prisonnière la rend encore plus passionnante, j’ai vraiment aimé la femme qu’elle est et toute la complexité autour d’elle !

UNE INTRIGUE PSYCHOLOGIQUE ET ADDICTIVE ! 

Ce troisième opus est une bombe à retardement. Nos personnages poursuivent leurs activités, leurs missions sont toujours dangereuses et c’est absolument captivant.

La psychologie est très intense dans ce roman, il faut dire que les situations rencontrées sont perturbantes et assez intenses. Je ne m’attendais pas du tout au retournement final et c’est agréablement surprise que j’ai refermé le roman.

La romance est très sombre à cause de la personnalité des héros, l’amour n’en reste pas moins très beau et déchirant !

On avance pas mal dans l’intrigue de fond, à savoir les affaires de l’organisation de Victor Faust !

EN BREF : 

Un troisième opus riche en rebondissements et en surprise. Fredrik Gustavsson va vous livrer tous ses secrets et croyez-moi, vous aller sombrer avec lui dans sa quête ! L’autrice nous offre une suite excellente qui me donne furieusement envie de poursuivre la saga !


« Mais pourquoi je l’aime tant ? Et comment peut-on aimer un homme qui vous garde enchaînée dans un sous-sol ? Ça n’a pas de sens. Mais il y a tant de choses qui n’ont pour moi aucun sens. Coupée de mon passé, je me sens piégée dans le présent, égarée dans un monde qui continue à avancer tandis que je piétine au même endroit, à essayer de me souvenir de ma vie avant l’incendie. Cette vie qui m’échappe et ne veut pas resurgir.
— Cassia, murmure gentiment Fredrik.
Je lève vers lui des yeux pleins de larmes. Il pousse un soupir désolé.
— Si tu ne progresses pas assez, tu sais ce que je vais faire.
J’ai envie de pleurer. Mes mains et mon menton se mettent à trembler.
Je secoue la tête…
— Non, Fredrik, s’il te plaît…
Il m’a formellement interdit de l’appeler Fredrik et cette transgression le fait réagir au quart de tour. Il se penche sur moi, avec une rapidité de félin, une lueur menaçante dans le regard. Effrayée, je recule sur le matelas pour me presser contre le mur.
— Je… Je suis désolée, murmuré-je d’une voix altérée qui trahit ma peur.
— Tu n’as pas le droit d’utiliser mon prénom, ordonne-t-il. Tu le sais.
Il soupire. Ses propres règles lui pèsent, d’une certaine manière.
Il se lève de son fauteuil et s’installe près de moi sur le lit.
— Viens là, reprend-il en me tendant la main.
J’hésite, mais à peine. Malgré ma peur, je ne peux résister à l’attrait de ses bras. »

Je remercie Stéphanie et les éditions Milady pour cette lecture. 

RETROUVEZ MES AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS 

COMPANY OF KILLERS #1 - A LA RECHERCHE DE SARAI 

COMPANY OF KILLERS #2 - A LA RECHERCHE D'IZABEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *