Calling Cthulhu – Anthologie #4 » Collectif

Editeur : L’ivre-book

Kindle : ICI

Tapies dans les sombres recoins du monde, les créatures de la mythologie Lovecraftienne ne demandent qu’à reprendre possession de la planète. Des abysses des océans aux cités humaines, les Grands Anciens font planer leur ombre maléfique sur les hommes jusque dans leurs rêves.
Des eaux turquoises de l’île de Beauté à la majestueuse déliquescence de R’Lyeh la Morte, perdu sur un radeau dérivant sur l’onde ou au détour d’une bibliothèque oubliée, ils demeurent plus que jamais dans notre imaginaire.
Dans ce quatrième volume de l’anthologie « Calling Cthulhu », huit auteures et auteurs relèvent le défi en trempant leur plume dans le noir encrier lovecraftien. Approchez-vous même s’il est déjà trop tard…

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Ce que j’aime dans ce genre d’anthologie, c’est que cela nous donne l’occasion de lire des auteurs que nous ne connaissons peut-être pas, de les lire dans des histoires courtes avec un degré d’intensité assez fort, un suspens à vous faire avoir un sursaut au moindre bruit autour de vous même si vous êtes bien en sécurité dans votre canapé ou votre lit.

Lovecraft, qui ne connais pas ce nom, qui ne connait pas cet auteur ? Je pense qu’au minimum le nom ne vous est pas inconnu. Pour moi, dans la SF et l’horreur, il est franchement une légende, on lui doit quand même le mythe de Cthulhu, ce qui a donné tout un univers où tout est encore développable, la preuve en est qu’aujourd’hui encore des tas d’auteurs se lancent dans l’écriture de nouvelles ou de romans inspirés de ce mythe.

Avec cette quatrième anthologie, ce sont pas moins de huit auteurs qui tentent de nous faire frémir grâce à leurs textes. Certains textes sont dignes de devenir des synopsis pour un bon gros roman, d’autres se suffisent amplement, mais leur point commun est que l’on a l’impression de ne plus être en sécurité nul part. En cela, chacun des auteurs de cette anthologie a réussi, car oui, certains textes m’ont carrément fait flipper, ce qui est un point extrêmement positif.

Si vous voulez vous initiez à l’univers de Cthulhu, ce genre d’anthologie est idéale, de plus cela vous fera connaître des auteurs que vous n’avez peut-être jamais lu avant.


Merci à Lilian et aux éditions L’ivre-book pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “Calling Cthulhu – Anthologie #4 » Collectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *