Premières lignes #59

 

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[HYACINTHE] de ERIKA BOYER paru en AUTOEDITION.

*[DARK LOVERS] de ENA FITZBEL paru en AUTOEDITION.

 

Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé.Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé.Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ?

Premières lignes

Hyacinthe ne se souvenait plus exactement depuis quand il vivait dans cette maison isolée, reclus, perdu dans la splendeur d’une forêt pyrénéenne ; il ne se rappelait plus s’il s’y était égaré il y a des mois ou des années, mais il était heureux de l’avoir fait. Le choix n’avait certainement pas été fixé pour le plaisir de vivre au plus près de la nature ou de se lever sur le paysage fabuleux qui entourait le Lac d’Aubert, mais il ne le regrettait pas. Ici, il était à l’abri du monde, protégé de ses semblables et surtout, il trouvait l’inspiration nécessaire.

 


De la Haine à l’Amour, il n’y a parfois qu’un pas !
*****************************
Adolescente, Chiara était follement éprise de Nathan. Il ne la remarquait même pas. Devenue adulte, elle a réussi à l’oublier et s’est mariée avec Liam, son frère. Depuis, Nathan lui en veut terriblement d’avoir détruit la relation fusionnelle qui le liait à son frère. Il la déteste. Chiara ne le porte pas davantage dans son cœur.
À la mort de Liam, ils vont être contraints de cohabiter dans la grande demeure dont ils ont hérité. Entre coups bas, secrets cachés et caprices du sort, il se pourrait qu’ils apprennent à s’apprivoiser. Mais en raison du deuil qui les touche, l’amour leur est interdit. Existe-t-il un avenir possible pour eux ?

Premières lignes

Nathan
D’aussi loin que je me souvienne, Liam a toujours été ma bouée, mon repère. C’est mon frère, la seule famille qui me reste au monde. De deux ans mon aîné, il a toujours exercé une véritable fascination sur moi. Je voulais avoir ses jouets, faire partie de sa bande d’amis. Enfant, j’étais collé à ses basques du matin au soir. Partout où il allait, je le suivais, ce qui ne se déroulait pas sans heurt.
Un jour où nous nous étions battus jusqu’au sang pour revendiquer la possession d’une console de jeux, nos parents avaient décrété qu’il était grand temps que nous ayons chacun notre chambre. J’avais fait une telle histoire pour m’y opposer qu’ils avaient dû renoncer à leur projet. J’ai donc continué à dormir dans le lit sous celui de Liam, dans cette vaste chambre aux murs bleus décorés de camions. Au deuxième étage de notre manoir ancestral, qui abritait nos parties de cache-cache. Sur les hauteurs de Westmount, la banlieue la plus cossue de Montréal.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *