Project Viper #3 – Shadowhunters > Ellen Raven Martin

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Le jeu continue. L’Augure a filé et a un nouvel objectif dont la vengeance d’un ami est la façade. Successeur de Victor Winslow, mort par sa seule bêtise, l’Augure décide de sacrifier sa société pour faire chuter le Conglomérat. Pour l’arrêter, les Vipers doivent s’unir malgré leurs blessures. Quand Aryan Turner lui-même tombe malade du fait d’une neurophine défectueuse, le ton est donné. L’Augure a-t-il vraiment comme seul but de créer un scandale sanitaire ? L’affaire mènera la fraternité dans une France fracturée, un territoire dévasté par la guerre, à la recherche d’une ombre. Dans le clair-obscur des lumières de la tour Eiffel se fomentent intrigues et attentats. Les Vipers sauront-ils tous les déjouer ?

 

❤️❤️❤️❤️❤️

Une une chose est certaine, c’est que j’avais franchement hâte de pouvoir enfin me lancer dans cette suite. Si vous avez lu les deux précédents tomes, je suis certaine que vous me comprenez.

Précédemment  il y avait déjà pas mal d’actions avec un rythme élevé, ici, Ellen Raven Martin fait encore plus fort. Par moments, le rythme prend une cadence infernale et l’intrigue s’intensifie. Une intrigue qui met les vies de Shadow, Centurion et les autres Viper clairement en danger.

Pourquoi ai-je eu un coup de coeur pour ce troisième tome ? Tout simplement parce que tout y est, il ne manque absolument rien. Je dois aussi vous avouer qu’il est encore plus addictif que les précédents. Il m’a été impossible de lâcher ma lecture, quitte à y passer une nuit blanche, je n’ai pu me résoudre à attendre le lendemain pour finir.

Avec les nouveaux enjeux en cours, j’ai franchement eu peur pour les Vipers , plus pour certains que d’autres, ben oui quoi j’ai mes chouchous. Les augmentés sont en danger, il faut absolument trouver une solution pour mettre fin aux agissements de Reginald.

Malheureusement, les Vipers vont subir une perte, je ne vous dévoilerai certainement pas qui est tombé durant cet affrontement, mais je peux vous certifier que cette perte est un motif très puissant de vengeance. La suite va faire mal, va faire des dégâts, et je m’en délecte à l’avance.

Que dire de plus ? Je suis totalement fan de la couverture, je trouve que plus on avance, plus elle est travaillée, plus elle reflète l’univers qui nous accueillera dès la première page. Au-delà de la couverture, il y à l’histoire, le décor, le rythme, le décor  l’intrigue, mais également la plume de l’auteure. Une plume dont je suis carrément fan également, elle m’a conquise dès le premier tome de Project Viper.

Project Viper, c’est un pur délice dont je me régale et ne peux plus me passer.


Merci à Ellen Raven Martin pour sa confiance.

Retrouvez mes avis sur les opus précédents :
#1 Rising
#2 Faceless

3 commentaires sur « Project Viper #3 – Shadowhunters > Ellen Raven Martin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *