Des auteurs auto-édités se mobilisent contre le harcèlement de rue – Nouvelle #2/17

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Dans ce recueil, vous trouverez 17 nouvelles ayant pour thème commun le harcèlement de rue. Parce que nous l’avons déjà vécu et qu’il est toujours mieux d’en parler, de montrer à quel point ça peut arriver à n’importe qui, et ce, peu importe la manière dont on est habillé, peu importe la saison, l’heure, ou encore ce que nous sommes en train de faire. Comme une boite de chocolats, découvrez des histoires diverses dans la forme et dans le fond. Certaines vous révolteront quand d’autres parviendront à vous faire sourire et à vous redonner de l’espoir.

 

Nouvelle #2 » Une fille pour un soir de Sam Castel

Comment faire comprendre à son frère, ou à une toute autre personne de sexe masculin, ce que peut subir une fille lorsque celle-ci est seule dans la rue, dans le métro, ou ailleurs ?

Amaury pourrait vois l’expliquer, pour faire plaisir à sa soeur, il va accepter de se déguiser en fille, le temps de se rendre chez son pote à pieds. Alors que tout le monde le prend réellement pour une personne de sexe féminin, il va subir plusieurs comportements désagréables.

Le plus soft de ces comportements dérangeants étant de juste se faire mater avec insistance, bien que cela soit déjà un poil dérangeant, il n’est pas au bout de ses peines.

Les grossièretés, l’impolitesse, la main carrément aux fesses, la drague, … Tout cela en peu de temps, juste celui de se rendre de chez ses parents, au domicile de son pote. Reste à imaginer ce que cela peut représenter comme choses à encaisser sur une année, sur dix ans, …

Peu importe finalement car tellement peu de personnes réagissent, tellement de personnes préfèrent porter des œillères ! Ouvrez les yeux, réagissez, un jour peut-être serez-vous cette victime, peut-être un jour votre propre fille aura à supporter tout cela. A ce moment là, vous serez ravi qu’une autre personne réagisse !


Sam Castel en 5 questions

Tout d’abord, je tiens à te remercier d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Le principe est simple, pour chacun des auteurs de ce recueil, je vais poser cinq questions, chaque fois les mêmes. Pas besoin de faire un roman pour les réponses, quelques mots suffisent souvent à dire beaucoup de choses.

Pourquoi avoir décidé de participer à ce recueil contre le harcèlement de rue ?

J’aime écrire depuis toujours. En tombant sur l’annonce du concours pour participer à ce recueil de nouvelles sur le harcèlement de rue, ça a été une évidence que je devais y participer.

Qu’espères-tu comme réaction de la part des lecteurs face à ce recueil ?

Comme le personnage d’Amaury dans ma nouvelle,  j’espère que quelques yeux vont s’ouvrir ou du moins réagir à la lecture du recueil.

Crois-tu que ce recueil aura un impact sur la manière d’agir des gens ?

Je pense que si ce livre est lu par le plus grand nombre, il pourrait réellement avoir un impact bénéfique sur ses lecteurs.

Quelle serait, selon toi, la solution pour venir à bout du  harcèlement, et ce, peu importe la forme qu’il prend ?

Selon moi, la libération de la parole a un rôle majeur pour mettre un terme au harcèlement ;  le dénoncer ne devrait pas être tabou.

Que ce soit à la victime ou au harceleur, quel message voudrais-tu leur faire passer ?

Le harceleur avant d’agir devrait un instant se mettre à la place de sa victime. L’inversion des rôles donne aux événements une autre dimension… En ce qui concerne la victime, elle ne doit pas avoir peur de se défendre, d’interpeller les gens autour d’elle. Une personne agressée n’a pas à avoir honte.

Eh bien voilà, c’est terminé, encore une fois je te remercie d’avoir pris un peu de ton temps pour répondre à mes questions.

Si tu as autre chose à dire, ce petit moment est pour toi, que cela concerne le recueil ou pas peu importe, tu peux dire ce que tu veux sans aucune censure de ma part.

Merci de parler du recueil et de lui permettre d’exister.
À bientôt,
Sam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *