À la cour du roi des rats » Julien Noël

Editeur : Aux 3D

Kindle : ICI

Ces aventures prennent place de nos jours, dans une ville réputée tranquille. Comme partout, les sorciers y sont nombreux, dans l’ombre, et vaquent à leurs affaires sans trop se préoccuper des sans-magie qui les entourent.
Vous incarnez un gaillard tombé un peu par hasard dans ce milieu, où il vivote au plus bas de l’échelle sociale. Vous n’êtes guère connu encore que pour des trafics sans gloire et, désœuvré, vous passez vos soirées dans des tripots sordides, à boire des coups dans l’espoir d’y nouer des contacts utiles.
Un soir, enfin, Patte-de-Bouc, le plus terrible sorcier que vous connaissiez, vous aborde : il a des missions à vous confier. Votre rêve de monter les échelons de la pègre magicienne est peut-être en passe de se réaliser… à condition que vous sachiez éviter les périls qui vous attendent sur la route !

Pour venir à bout du Démon dans l’escalier, il vous faudra mener un exorcisme particulièrement musclé. Vous pourrez compter sur l’aide du Malais, un envouteur de première classe doublé d’un vrai pervers, mais ses services risquent bien de vous couter cher… La police, inconsciente que votre mission est d’utilité publique, ne manquera pas non plus de vous mettre des bâtons dans les roues.

Avant d’enfin arriver À la cour du roi des rats, vous devrez mener une longue enquête, à la fois dans de ténébreux souterrains et au sein d’une école où vous êtes infiltré. Cette mission vous fera rencontrer son lot de personnages hauts en couleur : une femme-serpent, un mystérieux ecclésiastique aux manières de hibou, des casse-cou affiliés au Club des Gentlemans bretteurs… Prenez garde, car tous ne nourrissent pas forcément les meilleures intentions à votre égard !

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

C’est clair, net et précis, j’aime beaucoup ce genre de parution où le lecteur fait l’histoire. Car oui, si l’auteur a bien écrit chacun des mots que l’on découvre, c’est bien le lecteur qui décide du déroulement grâce aux choix qu’il fait lors de sa lecture.

C’est donc un peu plus difficile de donner un avis précis, car vous ne vivrez pas l’histoire de la même manière que moi, vous ne ferez pas les même choix, donc votre aventure sera forcément différente de la mienne. Je vais donc faire un avis sur mon aventure mais c’est un avis plus perso vu qu’il est en rapport avec es choix au moment de ma lecture.

Je trouve que ce genre de livre permet une immersion totale dans l’univers où veut nous embarquer l’auteur, notre survie dépend des choix que nous faisons, car oui, c’est bien le principe, vous êtes finalement le personnage principal et vous vivez l’histoire plus intensément qu’en tant que simple lecteur, et cela peu importe le genre littéraire dans lequel vous allez plonger. Ici c’est clairement de la fantasy, un monde assez dangereux où vos choix seront guidés par la curiosité, l’envie de savoir, mais également une question de survie. Attention car vos choix peuvent également vous ramener à la case départ, ce qui est assez grrrrr, énervant, mais c’est pour moi un moyen de faire d’autres choix, d’explorer tout cet univers dans lequel l’auteur vous emmène.

J’ai franchement adoré vivre cette aventure, même si ma vie de personnage principal était clairement en danger à tout moments. Je sais d’ailleurs que je me replongerai dans cette aventure en tentant de faire d’autres choix, voir où cela peut me mener et si ma vie sera encore autant en danger que pour cette première fois. J’espère que Julien Noël va réitérer ce genre de parution, en tout cas je serai présente si c’est le cas, j’ai passé un très bon moment grâce à lui.

Si vous voulez tenter l’aventure, je sais déjà que vous ne le regretterez pas, c’est impensable que cela soit le cas.


Merci aux éditions Aux 3D ainsi qu’au site Simplement .Pro.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “À la cour du roi des rats » Julien Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *