Charlie Chaplin : Le rêve » Adolphe Nysenholc

Editeur : MEO éditions

Livre : ICI

« Depuis son essai Charles Chaplin. L’âge d’or du comique (1979), Adolphe Nysenholc s’est imposé comme l’un des meilleurs connaisseurs et surtout l’un des meilleurs penseurs de l’œuvre de Chaplin. Ses travaux, dont l’essentiel Charles Chaplin ou la légende des images (1987), ont inspiré la recherche des trente dernières années, que ce soit sur le personnage comique et son mythe ou sur l’art de Chaplin cinéaste.
Dans ce nouvel opus, l’auteur nous offre une traversée inédite de l’univers chaplinien. Sa démonstration, ciselée de la même écriture exigeante et libre, déroule un nouveau fil : celui du rêve. On comprend dès les premières pages que la vie et l’œuvre de Chaplin en sont pareillement tissées. L’idée s’impose que c’est par les chemins buissonniers du rêve qu’elles s’imbriquent et s’éclairent réciproquement.
Mais Chaplin qui a rêvé sa vie, a-t-il vécu son rêve ?
Francis Bordat, extrait de la préface.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Je dois bien avouer que je ne connaissais pas grand chose sur Charlie Chaplin, ce n’est pas vraiment un homme de ma génération. J’étais donc ravie de pouvoir en apprendre plus sur cet homme qui a malgré tout une assez grande renommée. Qui ne le connait pas au moins de nom ? Je pense que tout le monde a déjà au moins entendu une fois dans sa vie le nom de Charlie Chaplin, ou Charlot. Mais qui sait qui est cet homme ? Moi-même je ne peux pas dire que je le connais, même si maintenant j’en sais un peu plus sur lui.

Dans cette biographie, l’auteur parsème des photos, et j’ai trouvé que cela donnait un meilleur aperçu de qui était l’homme derrière le nom. J’ai trouvé que les expressions que celui-ci prend, donne déjà pas mal d’informations sur lui, ce n’est peut-être que mon ressenti lorsque je les regardais, mais cela m’a donné l’impression d’en apprendre encore plus que s’il n’y avait eu que la partie écrite.

Ce que j’ai principalement aimé dans ce récit, c’est que l’auteur ne parle pas uniquement de Charlie Chaplin, il y parle également de Charlot. Cela a beau être finalement la même personne, on comprend que l’un et l’autre ne se ressemble pas pour tout, il y a une certaine distinction, et franchement je trouve que c’est judicieux de la part de l’auteur de faire cette différence entre Charlie et Charlot. Bien que je ne sois pas fan des films en noir et blanc, j’ai envie de découvrir ce fameux personnage, de voir de mes propres yeux certaines choses que l’auteur révèle dans son livre.

D’après moi, c’est un excellent livre biographique qui ne pourra que plaire à toutes les personnes curieuses, ou tout simplement celles qui auraient envie d’en apprendre plus sur Charlie Chaplin. Une chose est certaine, c’est que j’ai passé un très bon moment en le lisant, en découvrant cet homme et ce personnage, que j’ai maintenant envie d’en apprendre encore plus et pourquoi pas tenter de trouver certains de ses films.

Le rêve de Chaplin ne s’est pas réalisé n’importe quand, ni n’importe où, ni sans interactivité avec son environnement.
Charlot est né il y a un siècle grâce à la reproduction mécanique de l’image animée.

Merci à Gérard et aux éditions MEO pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *