Le sang des sauvages #2 – Le prix d’Alcibiade > Farah Anah

PARU LE 14 NOVEMBRE 2018 AUX EDITIONS BLACK INK

LIEN D’ACHAT – ICI

Le retour de Sanaé à Celestia s’accompagne de nombreux questionnements.
Son séjour chez les « Sauvages » a profondément ébranlé ses convictions.
Le danger rôde, Sanaé ne sait plus en qui placer sa confiance. Éloignée de Leith, sa détermination à découvrir les secrets de Celestia ne faiblit pas, mais est-elle prête à sacrifier ses compagnons d’armes dans ce combat ?
Entre sa loyauté envers son peuple, sa quête de vérité et ses sentiments contradictoires, Sanaé devra traverser l’horreur pour frayer son chemin.
Son Sauvage lui a prouvé qu’il possédait de multiples facettes. Sanaé découvrira de la pire des façons jusqu’où la souffrance peut exacerber la cruauté d’un homme.
Est-elle armée pour supporter tout ce que le destin lui réserve ?
Et si son pire ennemi n’était autre que Leith?

Lire la suite de « Le sang des sauvages #2 – Le prix d’Alcibiade > Farah Anah »

Yule baby, Yule » Manon Elisabeth d’Ombremont

Editeur : L’ivre-book

Kindle : ICI

Quand l’Ar’narakhe Nechtaàn décide d’organiser une fête, on s’attend toujours au meilleur… et au pire.
Plongez dans une aventure saisonnière dans la lignée du Nechtaànomicon. Au programme : une célébration peu ordinaire, un combat truqué, un hôte vraiment pas à la hauteur et des cadeaux… empoisonnés.
Une journée presque normale au Cirque des Damnés.

Lire la suite de « Yule baby, Yule » Manon Elisabeth d’Ombremont »

Charlie Chaplin : Le rêve » Adolphe Nysenholc

Editeur : MEO éditions

Livre : ICI

« Depuis son essai Charles Chaplin. L’âge d’or du comique (1979), Adolphe Nysenholc s’est imposé comme l’un des meilleurs connaisseurs et surtout l’un des meilleurs penseurs de l’œuvre de Chaplin. Ses travaux, dont l’essentiel Charles Chaplin ou la légende des images (1987), ont inspiré la recherche des trente dernières années, que ce soit sur le personnage comique et son mythe ou sur l’art de Chaplin cinéaste.
Dans ce nouvel opus, l’auteur nous offre une traversée inédite de l’univers chaplinien. Sa démonstration, ciselée de la même écriture exigeante et libre, déroule un nouveau fil : celui du rêve. On comprend dès les premières pages que la vie et l’œuvre de Chaplin en sont pareillement tissées. L’idée s’impose que c’est par les chemins buissonniers du rêve qu’elles s’imbriquent et s’éclairent réciproquement.
Mais Chaplin qui a rêvé sa vie, a-t-il vécu son rêve ?
Francis Bordat, extrait de la préface.

Lire la suite de « Charlie Chaplin : Le rêve » Adolphe Nysenholc »