Fucking Love #3 – For Pain » Amheliie

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez « FUCKING BOYS », le monde du X est revisité. Matthews Riggs alias « Demon », est un des deux Hardeurs du label. Adepte du BDSM, il a trouvé refuge et rédemption en travaillant pour Scarlett Sheeran dans le porno arty. Mais son passé sombre fait écho aux bas-fonds de l’industrie et tourmente encore le dominant. Archer Stone est un ange tombé du ciel. Pour l’acteur, le BDSM devant des caméras est un moyen de s’abandonner de son quotidien où il aime tout contrôler. Mais l’homme au grand cœur n’avait pas envisagé le bouleversement qu’engendrerait sa rencontre avec Demon. Au-delà du partenariat qu’ils partagent chez FUCKING BOYS, Dem et A sont amis. Et cette relation fusionnelle entre eux engendre des sentiments interdits. Il y a des règles et des choix que Demon ne veut pas contourner, mais qu’Archer veut faire céder. Seulement, suite à l’explosion médiatique de l’affaire des snuffmovies, les fantômes du passé de Demon font leur grand retour au moment le moins propice pour espérer un changement dans leur relation. L’acteur bascule dans ses propres souffrances et un véritable cauchemar commence, laissant Archer impuissant. Et lorsqu’un événement tragique se produit, A décide de plonger avec Demon dans son enfer, en espérant que l’amour puisse sauver les âmes les plus brisées.


❤❤❤❤❤

UN ROMAN INDESCRIPTIBLE, 662 PAGES DE FRISSONS, D’ÉMOTIONS BRUTES ET DESTRUCTIVES !

C’est un euphémisme de vous dire que j’ai aimé ce roman. Je l’attendais tellement, je m’étais imaginé une multitude de scénarios, mais je n’étais pas préparée au contenu de ce roman. Personne ne le sera…

Amheliie m’a bluffée par la puissance de l’histoire de Demon et Archer, par sa façon d’aborder des thématiques percutantes… Elle a su s’approprier l’univers du BDSM en l’insérant dans un contexte très particulier.

Ce roman c’est 662 pages en apnée, c’est des larmes, c’est mon cœur qui se serre, c’est ma peau qui se couvre de frissons… C’est une descente aux enfers absolument destructrice mais ô combien salvatrice. Une histoire d’amour avec un grand A.

FUCKING LOVE 3 – FOR PAIN > UN COUPLE ABSOLUMENT MAGNIFIQUE ENTRE ENFER ET PARADIS ! 

Demon et Archer… *Soupire*

J’avais eu un gros crush pour Archer, celui que l’on avait découvert dans les tomes précédents. Il m’avait même donné des frissons dans le tome 2,5… Archer avait su toucher ma corde sensible, il avait su s’attirer ma sympathie. Dans ce troisième opus, il m’est apparu comme un ange rédempteur, un homme capable de tout pour sortir l’amour de sa vie de l’enfer. Archer a une certaine force de caractère, il est déterminé, il puise en lui pour surmonter ce qui l’attend aux côtés de Demon. Archer est un homme loyal et généreux mais il n’est pas infaillible, il est humain et il va devoir se battre pour sauver ce qu’il a construit avec Demon au fil des années. Archer a une personnalité particulièrement touchante, j’ai aimé les choix qu’il a fait, j’ai aimé sa manière de prendre les choses en main, j’ai été touchée par sa souffrance apparente, par les doutes qui l’ont assaillis.

Matthews Riggs alias Demon… s’est totalement révélé dans cet opus. Mon avis n’était pas totalement établi avec les tomes précédents, sa froideur m’avait quelque peu déroutée et je ne savais pas si j’allais être en mesure de l’aimer. Grosse erreur de ma part, mon dieu, Demon c’est la grosse surprise de cet opus. Il m’a tellement touchée, c’est un homme brisé au sens littéral du terme… Demon sombre, il n’a plus aucun espoir de rédemption. Son histoire m’a tellement serrée le cœur. Demon est un personnage très complexe qu’il faut apprivoiser, les révélations à son sujet vous mettront à genoux. Demon c’est un déchaînement de passion, d’enfer et de désespoir. C’est une avalanche de colère, de honte et d’humiliation. C’est un passé qui ne cesse de le hanter et de définir l’homme qu’il est…  Je ne saurais être à la hauteur de cet homme, ce qu’il a vécu c’est inimaginable et Amheliie ne nous a rien épargné, d’où la mention « Dark Romance ».

On retrouve les personnages des tomes précédents, surtout Jax et Dereck, pour notre plus grand plaisir. Nous rencontrons des personnages absolument déroutants tout droit sorti du passé de Demon, je vous assure que j’ai ressenti des émotions proches de la haine, j’étais en colère, démolie par ces salauds au même titre que Demon. Tous les personnages de cette saga sont travaillés avec soin, leur personnalité, leur histoire et toute la psychologie qui en découle. Les protagonistes de Fucking Love n’ont aucune mal à se faire une place dans ma vie de lectrice.

UN SCÉNARIO A COUPER LE SOUFFLE ! 

Jamais… jamais je ne m’étais attendue à ce scénario de dingue ! Jamais je n’aurais mesuré la portée psychologique de cette histoire à sa juste valeur.

Le récit m’a marqué au fer rouge… il s’est imprégné en moi, il m’a contaminé. J’ai beaucoup souffert pendant cette lecture. Entre passé et présent, Amheliie n’omet aucun détail de l’histoire de Demon et Archer. J’ai tellement aimé découvrir comment leur partenariat a commencé, j’ai aimé le cheminement de l’histoire, du bonheur à la descente aux enfers. Demon et Archer ont un lien particulier, l’alchimie entre eux est indescriptible. Il y a quelque chose de plus que de l’amitié, c’est indéniable…

Une partie du récit se passe en huis clos, la lutte entre Archer et Demon est acharnée !

Ce troisième opus est rythmé, les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle, l’addictivité nous pousse à tourner les pages avec frénésie et fébrilité. Passé, présent et double narration, le kiffe ! Le récit est divisé en trois parties, les émotions montent crescendo, l’histoire flirte entre différents genres, il y a une romance bien évidemment mais il y a aussi un côté suspense/thriller très bien géré. Demon doit régler ce qui le ronge, il doit faire payer ceux qui l’ont détruit et la machine est en route…

L’érotisme accentue la noirceur du récit, forcément Demon a évolué dans des sphères nocives et loin de la légalité alors l’ambiance est parfois suffocante, écœurante et difficile à digérer ! On découvre le sexe sous toutes ses formes, le bon et le mauvais. N’oubliez pas que l’on navigue dans l’univers du porno gay et que nos héros ont un passé dans des labels loin d’être aussi sains que Fucking Boys !

LE BDSM ? ON EN PENSE QUOI ? 

J’ai une certaine expérience de lectrice en ce qui concerne le milieu BDSM… Attention, pas cette vaste farce de 50 nuances de Grey qui ne reflète absolument pas l’essence même de ce monde. Non, des romans qui explorent le BDSM avec beaucoup de réalisme, que ce soit les récits d’Emma Cavalier ou encore Eva Delambre, j’ai de quoi comparer…

Dans Fucking Love, le BDSM se décline d’une manière qui est propre au tournage des films du label Fucking Boys. Demon et Archer s’adonne au BDSM dans leur donjon et uniquement lors des tournages. J’ai trouvé que les codes étaient respectés, que l’ensemble des scènes étaient crédibles et bien décrites. Les choses sont établies clairement entre nos héros, et cela fonctionne très bien avec le contexte. C’est totalement différent de ce que j’ai pu lire dans ce milieu car le contexte est particulier, Amheliie explique bien qu’elle a fait en sorte de s’adapter à ce monde en gommant ce qu’elle n’aimait pas elle-même dans ce genre de relation, exemple l’humiliation, ce genre de chose… Cela rend le récit accessible aux novices, à ceux qui aimeraient découvrir ce monde sans aller trop dans le dur. Attention, le récit est tout de même très sombre et vous allez sûrement morfler, voilà c’est dit hihi, je suis rassurante, n’est-ce pas ?

UNE ROMANCE QUI DÉFIE TOUS LES OBSTACLES, L’AMOUR AVEC UN GRAND A ! 

On est bien loin des bisounours et autres romances doudous… Ici on découvre une romance violente, qui ravage tout sur son passage. Les émotions de nos héros sont décortiquées, mâchées puis recrachées ! C’est l’amour avec tout ce que cela implique, le bon comme le mauvais… L’amour qui se déchire entre raison et sentiments.

L’amour s’explique rarement. Cela me fait souvent rire lorsque j’entends… pourquoi tu m’aimes ? C’est inexplicable, c’est viscéral et naturel. L’amour d’Archer pour Demon est difficile, il continue de vivre à travers l’enfer. Archer est déchiré par son amour pour Démon, il va vivre des heures sombres sans jamais rien lâcher. C’est admirable et cela prouve que l’amour ne meurt pas facilement.

La relation de Demon est Archer est une lutte acharnée, elle naît de la meilleure des façons, ces deux hommes m’ont donné des frissons, ils m’ont fait fondre et m’ont poussée dans mes retranchements, hors de ma zone de confort. Ensemble, ils sont magnifiques dans la confiance qu’ils se donnent, dans leurs corps à corps si puissants.

L’érotisme va vous heurter de plein fouet. Vous allez découvrir toutes les facettes du sexe, dans l’horreur et dans le bonheur. Le sexe n’est pas conventionnel, il exulte dans le domaine de nos héros. Le porno Arty est une fois de plus magnifié dans ce troisième opus, mais on découvre aussi les bas fonds du porno. Amheliie a fait un travail formidable sur ce troisième tome, je n’imagine même pas les heures de travail qu’il y a derrière une telle histoire, on sent que l’autrice s’est investie à fond dans ce livre. Elle aime ses personnages et cela se sent à chaque mot. Elle a dû souffrir le martyr en écrivant ce roman et je l’en remercie car elle a su apporter un certain équilibre dans l’histoire, insuffler suffisamment d’espoir pour ne pas rendre la lecture trop dure.

Ça m’a fait penser à la citation de Dumbledor… 

« Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière »

PSYCHOLOGIE… QUAND TU NOUS TIENS ! 

Je ne pouvais pas faire l’impasse sur la psychologie de ce troisième opus, parce que c’est clairement une des forces de ce roman. J’aime analyser les livres qui ont un fort potentiel psychologique, et c’est le cas ici… Les thèmes abordés font mal, ils sont tellement percutants que j’appréhendais énormément. Amheliie heurte la sensibilité de ses lecteurs, elle les pousse à ressentir, à réfléchir et à s’abandonner !

Le roman fait 662 pages, et ce n’est pas pour rien. Aucune longueur, aucune redondance, seulement de la profondeur ! Sans mauvais jeu de mot bien sûr ! Le récit alterne ombre et lumière, j’espère que vous percevrez toutes les nuances de cette histoire. Que vous lirez entre les lignes et que vous comprendrez les personnages.

Ce genre de roman me stimule, j’apprends énormément de chose en découvrant des histoires psychologiques qui remettent parfois en question mes certitudes. C’est inspirant, ce n’est pas seulement du divertissement, c’est de l’épanouissement personnel, c’est un pas vers la tolérance et ma curiosité ne cesse de grandir.

EN BREF :

Vous n’avez peut-être pas eu envie de lire mon énorme pavé… Alors je vais faire court pour conclure ! [Fucking Love #3 – For Pain] c’est plus qu’un coup de cœur ! Ce roman est indescriptible, mes mots ne reflètent même pas la moitié de ce que je pense de ce roman. Je me suis totalement brisée et reconstruite aux côtés de nos merveilleux héros, Demon et Archer se sont solidement ancrés au fond de mon cœur, et je ne veux plus jamais qu’ils en sortent. Amheliie nous offre vraiment un récit extraordinaire orchestré d’une main de maître qui conserve un côté plus doux grâce aux liens entre nos personnages. Les Fucking Boys m’ont conquise, que voulez-vous ! Et j’en redemande !

PS : Impossible de choisir une #TEAM, désolé mais je les veux tous !!! 

« Il me rend fou hors du donjon, tellement fou.

Il me fait mal.

Il me brise.

Je m’accroche à Jax alors que je laisse libre cours à cette souffrance qui me ronge de l’intérieur. Des mois de silence, des mois à imaginer le pire. Et quand j’espérais un changement, je découvre que l’espoir est devenu une utopie.

[…]

Je ne ressemble plus à l’Archer solide, celui sur qui Demon se repose quand nous ne sommes pas au Donjon. On dirait qu’on m’a fauché en plein vol. Les larmes sur mes joues me brûlent. Aimer Demon, c’est dix fois plus douloureux que de la cire chaude après vingt coups de fouet. Je tremble, j’ai l’impression que je vais m’écrouler.

C’est ça l’amour ? C’est connaître une souffrance si violente qu’elle coupe la respiration, et donne l’impression d’être sur le point d’exploser ? »

 


❤️❤️❤️❤️❤️

Je savais que ce troisième opus de la saga Fucking Love consacré à Demon et Archer serait dur, qu’il serait émouvant, je savais que je ne m’en sortirais pas indemne alors que je n’avais pas encore lu la moitié. For Pain, c’est une véritable descente aux enfers, pourtant c’est une histoire tellement belle quand on y regarde, mais pour être belle, elle a du passer par la souffrance, tellement de souffrance ! Moi-même, j’ai énormément souffert durant ma lecture, souffert avec Archer, souffert avec Demon.

Archer est un pilier, celui de Demon, s’il est soumis au sein du donjon, il n’y a que là qu’il l’est, dès la porte franchie, il aime tenir les rênes, il aime la rigueur et la droiture, pour lui, le donjon c’est le seul endroit où il lâche prise, le seul endroit où il se soumet. C’est un homme entier qui aime un homme torturé et totalement brisé. Je suis tombée sous son charme, sa manière d’être, de se démener pour les personnes qu’il aime, il va souffrir pour tenter de sauver cet homme qui fait battre son cœur, il va aller dans les flammes de l’enfer pour l’en sortir, au risque de se perdre lui-même, mais ce risque il le prend, pour lui.

Ce que j’aime chez les hommes tel que Demon, c’est qu’il faut creuser, il faut faire éclater leurs carapaces, il faut pouvoir faire mal pour que la lumière puisse avoir une possibilité de briller par delà les ténèbres. Comme si vous preniez un vulgaire morceau de charbon et qu’à force de le frotter, vous réussissiez à faire apparaitre un diamant qui a besoin de briller.

Demon, cet homme qui a failli tout perdre, qui a failli éteindre sa lumière ainsi que celle de son partenaire. Il ne veut pas être sauver, mais Archer sait qu’il y a forcément une raison, peu importe cette raison, il veut la connaître, il veut savoir la vérité. Mais cette vérité, Demon sait qu’elle peut le détruire, tout comme elle est en train de le détruire lui.

Le milieu BDSM n’est pas simple, on peut très vite partir vers le trash, Amhéliie a su rester sur le bon chemin. Honnêtement je ne savais pas à quoi m’attendre, si ce n’est une lecture intense à tout les niveaux. Mais ce tome est tellement au-delà de ce que j’aurais pu en attendre. Franchement, pour moi, Amhéliie excelle tout simplement, peu importe le domaine, peu importe ces sujets qu’elle aborde dans ses livres, tout ce que j’ai pu lire d’elle jusqu’à maintenant n’est que merveille, et je ne suis pas du genre à frotter dans le sens du poil pourtant, mais il suffit de regarder nos avis sur ses parutions.

Des dark romances, j’en ai lu plusieurs, mais aucune n’égale celle-ci, dans le genre MM, c’est ma première dark romance, mais cela ne change rien au fait que l’on sait que cela sera difficile par moment, que cela nous prendra au tripes, que cela nous retournera. C’est indéniablement le genre de livre dont je parlerai encore dans plusieurs années. Si Demon a été marqué par son ancien employeur, moi, c’est tout simplement eux qui m’ont marquées pour très longtemps, je suis moi aussi marquée au fer rouge, je les ai dans la peau. Mais Amhéliie va au-delà de cette partie BDSM, elle inclut la famille qu’est Fucking Boys, car oui, nos hommes se soutiennent, même s’il ne comprennent pas forcément tout, ils sont présent les uns pour les autres, c’est ce qui fait leur force.

Les sentiments qui unissent Demon et Archer, ils vous explosent à la face, c’est tellement juste une évidence pour nous en tant que lecteurs que ces deux-là sont fait pour être ensemble, même si pour eux ce n’est pas simple, même si pour eux il faut passer par les ténèbres avant d’avoir autre chose, leur amour est comme eux, il est unique.

[…]
Je t’avais dit que l’enfer avait de multiples facettes.
– Parce que je crois que tu as besoin d’être à terre, comme moi, pour comprendre que ton combat est perdu d’avance. Tu veux jouer A ? Alors on va jouer, mais je peux déjà te donner les prédictions, quand tu sauras, tu seras tellement anéanti que tu prieras pour m’oublier et tes sentiments disparaîtront.
[…]

Merci à Amhéliie pour sa confiance.

Retrouvez nos avis sur les opus précédents :
#1 For Play
#2 For You
#2.5 Newcomers

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *