Premières lignes #52

 

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[ENSEMBLE A MINUIT] de JENNIFER CASTLE paru aux éditions CASTERMAN.

*[NO TRACE] de PIERRE-JEAN VERHOYE paru aux éditions LES NOUVEAUX AUTEURS.

 

oël et le jour de l’An. Une jeune fille est renversée sous les yeux de Kendall et Max. Choqués, ils se réfugient dans un café, se sentant coupables de n’être pas intervenus. Là, la serveuse leur lance un défi : elle leur demande de faire sept bonnes actions désintéressées d’ici le 31 à minuit au lieu de se plaindre. C’est ainsi qu’ils se retrouvent chaque jour à parcourir la ville de New York où ils tentent d’aider sept inconnu-e-s…parfois adorables, d’autres fois à peine aimables. Mais ils tiennent bon et apprennent eux aussi à se connaître.

Premières Lignes

Kendall

Bon alors, voici une liste :
CHOSES À ACCOMPLIR POUR QUE CETTE NOUVELLE ANNÉE SOIT PARFAITE.
O.K., c’est se mettre beaucoup la pression. Je raye parfaite et le remplace par pas trop nulle, bien consciente que, même là, je vise sans doute un peu haut.

Un message énigmatique, des hackers héroïques et une jeune femme prête à tout : le cocktail original d’une intrigue surprenante et passionnante !
Paris, mai 2015. Raja vient d’apprendre par la police l’assassinat de son conjoint, Alberto, à Londres. En rentrant à son domicile, elle assiste impuissante à la défenestration de sa voisine et décide de partir, avec son bébé, sur les traces de son mari. Goran, policier brillant et peu causant, l’escorte malgré lui dans cette enquête hors norme…
Au même moment, la mère de la jeune femme perçoit, depuis New York, la menace qui plane sur sa fille et envoie un SOS qui est intercepté par des hackers spécialistes des données numériques. Commence alors une course-poursuite, dont personne ne sortira indemne…

Premières Lignes

GORAN
Les centaines de toits qui s’étalaient sous ses yeux composaient une structure anarchique mais homogène, où zinc, tuiles et briques formaient ensemble une croûte compacte, organique et palpitante.
La terrasse du commissariat se trouvait au dernier étage du bâtiment et Goran ne se lassait pas d’y contempler la vue, d’y observer les arrangements complexes d’ombres et de lumières. À cette heure, la carapace de ce quartier de Paris reprenait peu à peu son volume, au fur et à mesure que le soleil grimpait. On était lundi, son week-end était passé comme une grande glissade, avec beaucoup de sommeil, du repos, un peu de lecture, du rangement. Et puis le dimanche en fin d’après-midi, l’impression d’être vide, inhabité. La certitude de l’absurdité de l’existence humaine… Toujours cette même pensée dès que le rythme ralentissait.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Premières lignes #52

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *