Trump Fiction » Jean-Luc Hees

Editeur : Baker Street

Livre : ICI

Deux ans après l’accession de Donald Trump à la Maison-Blanche, on pensait tout connaître du 45e président des Etats-Unis. Erreur ! Il fallait encore analyser l’impact de ses déclarations et de ses « pensées » sur l’humeur du monde. De tweet en tweet, de discours en aboiements, il ne laisse personne indifférent et il n’a pas contribué à rassurer la planète sur le rôle nouveau qu’il entend faire jouer à son pays. Du chaos philosophique au désordre idéologique, en passant par de curieuses dérives comportementales, Trump a suscité bien des interrogations, bien des indignations, bien des dégoûts, voire une véritable sidération. Jean-Luc Hees, fin connaisseur des Etats-Unis, a voulu mettre en scène l’impact de « l’effet Trump » sur les grands et les petits de ce monde. De la reine d’Angleterre à Clint Eastwood, du pape François à Vladimir Poutine, de Melania Trump au général de Gaulle, de Bob Dylan au travailleur mexicain clandestin, de Robert de Niro à Abraham Lincoln, chacun réagit, avec son coeur, son instinct et ses angoisses. Avec l’esprit mordant qu’on lui connaît et une bonne dose d’imagination, l’auteur nous entraîne dans des situations cocasses et invraisemblables qui sont en quelque sorte des fables des temps modernes. Il dresse ainsi un tableau drolatique et cruel du Commandant en chef, qui détient entre ses mains l’image et l’avenir de la Grande Amérique. Un pamphlet, à charge, aussi décapant qu’hilarant. C’est aussi, en filigrane, une chronique des deux premières années au pouvoir de ce président qui, décidément, ne ressemble à aucun autre dans l’histoire des Etats-Unis.

 

⭐⭐⭐⭐, 5

Je ne suis pas spécialement fan de Donald Trump et perso je ne comprends toujours pas ce que cet homme fait à la tête de la plus grande force mondiale, mais bon je n’ai pas non plus suivi sa campagne électorale.

Ce que j’ai adoré dans ce livre de Jean-Luc Hess, c’est qu’il fait parler différentes personnalités, vivantes ou mortes, elles ont toutes quelque chose à dire sur ce cher Président des Etats-Unis. Franchement, cela donne des dialogues pas piqués des vers et des situations plus que risibles. L’auteur ne fait pas dans la dentelle et j’ai juste a-do-ré. Je ne vous dis même pas combien de fois je me suis mise à rire toute seule chez moi en le lisant.

Il fallait oser écrire un tel livre, il fallait aussi oser le publier, eh bien franchement, je suis ravie que ce soit le cas, ce livre est juste génial, même si franchement je ne savais pas trop à quoi m’attendre et que j’avais un peu peur que cela ne tire un peu trop sur le vulgaire. Mais non, pas du tout, et si ce genre de livre ne vous fait pas peur, lancez-vous sans hésitez.

«Ecoute Mélania, ce ne sont que des bobards. C’était une conversation entre copains. Tu connais Billy Bush. C’est un obsédé. J’ai simplement voulu aller dans son sens. C’est stupide, j’en conviens, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Tu ne vas pas me faire une scène pour ça ? Tu ne comprends pas que les médias veulent ma peau et que tout est bon pou y parvenir ? De toute façon, tout ce cirque va se terminer bientôt. Je te le promets. Je ne vais pas devenir président des Etats-Unis. Rien à craindre ! C’est juste un moment un peu compliqué. Tout redeviendra normal. Tu continueras comme avant, ici, à New-York, à déjeuner avec tes copines et à veiller sur notre fiston. Tu me connais, c’est du flan. C’est bon pour les affaires, c’est bon pour Trump, c’est bon pour les banquiers. N’oublie pas la vie que je te procure. Il y a pire. Tiens bon encore quelques semaines. Quant à cette affaire de fesses, c’est traditionnel dans les campagnes électorales. Tout les coups sont permis.»

Merci aux éditions Baker Street pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *