Trois histoires de Noël > Lucie Castel, Angela Morelli & Louisa Méonis

PARU AUX EDITIONS FRANCE LOISIRS

LIEN D’ACHAT – ICI

PAS SI SIMPLE de Lucie Castel
Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa soeur Mélie l’avant-veille de Noël. Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans tes toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au coeur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…
SOUS LE GUI de Angela Morelli
Quand Julie se retrouve coincée dans le hall de son immeuble, incapable de débloquer la serrure de sa boîte aux lettres où sont enfermés les cadeaux de Noël de ses enfants, c’est Nicolas, son nouveau voisin, qui vient à son secours. Une aide providentielle, qui la trouble infiniment. D’abord parce que, d’habitude, c’est son rôle d’aider les autres ! Mais surtout parce que Nicolas est terriblement séduisant, et qu’il éveille en elle des émotions qu’elle croyait disparues à jamais, depuis qu’elle a perdu son mari, trois ans plus tôt. Et comme, dans les jours qui suivent, elle ne cesse de penser à son mystérieux voisin, elle finit par décider de suivre son instinct et lui propose de passer le réveillon de Noël chez elle…
QUI A EMBRASSE LE PÈRE NOËL ?! de Louisa Méonis
Cette fois-ci, c’en est trop ! Gwenlan veut bien faire un effort, mais il devrait y avoir des limites à la torture quand même. C’est une chose qu’Étienne, son ex-mari, l’ait quittée il y a deux ans pour se mettre en couple avec son collègue et meilleur ami, mais voilà qu’elle doit maintenant assister à leur mariage qui aura lieu… la veille de Noël ! Autant dire qu’elle se serait volontiers passée de ce cadeau. D’autant plus que, pour faire bonne figure, Gwenlan va devoir trouver quelqu’un pour l’accompagner et, même si elle a cédé à la pression de son entourage en s’inscrivant sur un site de rencontres, c’est loin, très loin d’être gagné. Mais tout n’est pas encore perdu : peut-être que le père Noël pensera à elle cette année ?


⭐⭐⭐⭐,5

Avec son roman [Pas si simple], Lucie Castel aborde des sujets qui sauront toucher tous les lecteurs, elle traite certains thèmes avec beaucoup d’autodérision, d’autres avec plus de gravité mais malgré tout ce qui prédomine dans ce roman c’est l’humour avec cet enchaînement de scènes toutes plus cocasses les unes que les autres…Et pourtant ces scènes dénotent chacune d’un sujet important. Mais qu’en est-il de la romance dans tout cela ? Car oui, il y a bel et bien une histoire d’amour dans ce récit, et une histoire tellement belle et réelle que j’ai pu rêver le temps de cette lecture. Rêver à quoi vous me direz… Et bien rêver que dans la vie tout n’est pas tout blanc ou tout noir, rêver aux secondes chances et au bonheur, rêver à un avenir radieux même si l’on doit traverser des tempêtes pour y arriver. En sommes, ce roman soulève bien des propos qui pousseront les lecteurs à se remettre en question, à s’interroger sur leur propre vie et leur propre relation avec leur famille.

Ce roman c’est aussi une exploration des valeurs qui sont chères à mon coeur, l’importance de l’amitié, de l’amour mais aussi beaucoup de sujets qui touchent de près et de loin à la famille. Lucie Castel nous plonge dans un récit drôle et pertinent.

Scarlett est notre narratrice, et je peux vous dire que vous n’allez pas vous ennuyer avec elle. Et encore moins avec sa soeur Mélie, qui est un sacré phénomène. Pour resituer un peu le contexte de l’histoire, tout débute à l’aéroport, une tempête de neige empêche les avions de décoller et ce, pour une durée indéterminée. Nos deux héroïnes n’ont plus qu’à attendre que la situation s’arrange. Après une maladresse de Scarlett, qui entre par mégarde dans les toilettes des hommes, elle va faire la connaissance de William, un Britannique pur souche qui ne manque pas de charme. Cette rencontre marque un tournant dans l’histoire et tout va réellement commencer à ce moment là.

Une chose en entraînant une autre, Scarlett et Mélie se retrouve à passer le réveillon avec William. Et elles étaient loin de se douter de la tournure des événements.

Les personnages de Lucie Castel sont juste excellents. Elle représente avec chacun de ses protagonistes des personnes qui nous touchent tellement ils sont vrais et vivants. Vous pourrez vous retrouver en eux, certains vous interpellerons plus que d’autres. Scarlett, est une femme douce mais on sent qu’elle est un peu désabusée. Son cynisme m’a beaucoup fait rire, tout autant que son intelligence dont elle n’hésite pas à user pour se démarquer, elle exerce un métier créatif et on le sent dans sa personnalité débordante d’imagination. J’ai adoré son personnage, je me suis sentie proche d’elle vis à vis de sa façon de gérer certains événements dans sa vie, elle a ce petit grain de folie qui la rend très accessible, et c’est aussi une femme qui a les pieds sur terre, elle analyse beaucoup les choses qui lui arrive et j’avoue que j’ai adoré la façon dont elle a réussi à lâcher prise. Passons à Mélie, qui est un sacré personnage, mon dieu qu’elle m’a fait rire. Mélie n’a aucun filtre, elle parle de tout et de rien sans aucune gêne, il faut dire qu’elle est sexologue, donc vous imaginez un peu le phénomène, cette nana est à mourir de rire. Je l’ai adoré bien évidemment, de par sa personnalité hors du commun, décomplexée et bienveillante. Elle connaît la nature humaine et elle a un oeil avisé sur tout ce qu’il se passe. Elle exprime différemment ses sentiments, gère les choses à sa façon. C’est juste un rayon de soleil, un personnage loufoque et solaire qui distille sa bonne humeur autour d’elle. William, notre héros est un homme sacrément charismatique. J’avoue que je suis tombée directement sous le charme ! Comment ça je suis faible ??? Et bien oui, franchement dès sa première entrée en scène je savais que j’allais craquer. Sa répartie, ses provocations et son flegme ont eu raison de moi. Grâce à son personnage, l’auteure nous fait ressentir tout un panel d’émotions. Son histoire est touchante et sa personnalité très intéressante. Dans son milieu familial j’avoue que je l’ai trouvé encore plus captivant, la façon dont il gère son lot d’épreuve dans la vie est poignante.

Les personnages secondaires sont assez nombreux. Thomas, le frère de William, a un rôle très important et le thème qui se rapporte à son histoire est aussi d’actualité. Lucie Castel nous démontre que les mentalités sont encore très fermés en matière de sexualité et ici dans la famille de Thomas, si l’on ne rentre pas dans le moule c’est une véritable catastrophe. le personnage de Lana, la mère de William, vous fera forcément réagir, cette femme totalement réac malmène son entourage, mais cela reste une femme attachante, malgré ses nombreux défauts j’ai perçu ses failles et compris son attitude, même si clairement je ne sais pas si je pourrais m’entendre avec une femme comme elle. Lizzie, la grand-mère est excellente et elle met aussi bien les pieds dans le plat que Mélie, fous rires assurés avec ces deux personnages.

Lucie Castel entraîne ses lecteurs dans une comédie romantique de haut vol. Un moment qui parlera à chacun d’entre vous. Forcément on a tous des anecdotes de famille, des repas de fête complètement apocalyptiques, car qui dit famille dit souvent conflit, remise en question, règlement de compte mais au milieu de tout cela il y a bien aussi l’amour et la convivialité.

J’ai vraiment adoré la plume et le style narratif de Lucie Castel. Quelle belle découverte, je dois dire que sa façon d’écrire est unique, elle a une écriture entraînante, joyeuse et intelligente. Elle capte l’attention de ses lecteurs avec un récit drôle et sensible. Une manière d’aborder certain thèmes de façon détournée, elle fait rire son lectorat tout en transmettant des messages forts et universels.

C’est une charmante découverte. Laissez-vous embarquer dans cette comédie « Pas si simple » que ça ! Lucie Castel a su me divertir grâce a son humour détonnant et sa romance pleine de bons sentiments.


⭐⭐⭐⭐

C’est la toute première fois que je lisais un écrit d’Angela Morelli, j’ai passé un moment tout mignon avec la nouvelle [Sous le gui].

J’ai pu facilement m’identifier à l’héroïne Julie, trentenaire et mère de deux enfants. Julie est une jeune femme altruiste qui se préoccupe du bonheur de tout son entourage. Depuis le décès de son mari, elle ne s’est jamais demandé si elle referait sa vie un jour. Et puis, elle tombe sur Nicolas, son nouveau voisin, il est charmant et il est seul pour le réveillon de Noël alors Julie décide de l’inviter… Mais se rend-elle compte de son attirance pour lui ? Ne serait-ce pas la magie de Noël qui serait en train d’opérer ?

La nouvelle est assez courte et pourtant je dois que j’ai adoré l’histoire de Julie et Nicolas. Les émotions sont là, l’ambiance de Noël flotte dans l’air et apporte une bonne dose de magie au quotidien de nos héros.

Angela Morelli a une plume raffinée, j’ai particulièrement aimé son écriture qui a su m’émouvoir et me faire passer un agréable moment. Il faut dire que je raffole des romances de Noël, je suis une grande fan de cette période de l’année et j’ai toujours envie de croire qu’à cette époque des miracles sont encore possibles.

En bref, un super moment très touchant,  avec ce qu’il faut de magie et de sentiments.


⭐⭐⭐⭐

Quand je pense à Noël, je pense à la joie et à la bonne humeur, à la famille et aux amis, aux rires d’enfants et à l’amour… J’aime cette ambiance particulière, cet état d’esprit de fête. C’est exactement ce que nous offre le nouveau roman de Louisa Méonis[Qui a embrassé le père Noël] pourrait s’apparenter à une nouvelle, car le format est très court. Court mais ô combien efficace !

Dès les premières lignes, Louisa Méonis annonce la couleur, cette année, Noël aura une saveur particulière pour Gwenlan, notre héroïne. En effet, quoi de pire que de devoir assister au mariage de son ex-mari, qui accessoirement l’a quitté pour se mettre en couple avec son meilleur ami Mitch… Pour couronner le tout, elle va devoir se trouver un cavalier, mais comment faire quand on est englué dans son célibat ? La solution est toute trouvée par l’entourage de Gwenlan, elle doit se reprendre en main, s’inscrire sur un site de rencontre et se remettre sur le marché de l’amour. C’est plus facile à dire qu’à faire ! Mais cette année n’est pas une année comme les autres, et le père Noël pensera peut-être à elle… 

[Qui a embrassé le père Noël] c’est la gourmandise à dévorer en cette période de fête. C’est un concentré de bonne humeur emballé dans du papier brillant qui vous donnera le sourire du début à la fin. C’est un petit en-cas littéraire que j’ai dégusté avec bonne humeur. Il faut dire que tous les ingrédients sont là pour se divertir. Pour commencer, une héroïne au top, drôle et déjantée. Un brin cynique et désabusée par la vie qu’elle mène. Gwenlan est naturelle, elle est comme vous et moi, c’est la bonne copine que l’on voudrait toutes avoir. J’ai aimé son excentricité, sa bonne humeur malgré son ras le bol général. Son côté décalé nous offre des fous rires à se tordre, j’ai aimé son personnage pour sa simplicité. C’est difficile de vous parler des autres protagonistes sans révéler la teneur de l’histoire, j’ai adoré les amis de Gwenlan qui ne mâchent pas leurs mots pour lui faire ouvrir les yeux sur sa situation amoureuse inexistante. Mention spéciale pour Boris, le cochon domestique de notre héroïne, et oui pourquoi avoir un chat ou un chien quand on peut avoir un cochon, c’est beaucoup plus fun… Et Boris a un rôle de choix ^^ Les autres personnages sont attachants, ils m’ont tous plu et fait sourire. Louisa a vraiment mis l’accent sur la personnalité accessible de tous ses protagonistes. On se reconnait forcément en chacun d’eux, ou on reconnait en eux un membre de notre famille ou de notre cercle d’amis.

L’intrigue est vraiment loufoque, je m’attendais à une histoire pleine d’humour et d’autodérision et j’ai été servie. J’ai adoré l’ambiance de ce roman, comment vous dire que tout y est chaleureux et plein d’amour. Le récit n’est pas vraiment surprenant, et on comprend dès le premier chapitre ce qu’il va se passer dans l’histoire, enfin pas entièrement mais on a de gros indices tout de même. Je me suis laissée emporter dans la magie de Noël, Louisa Méonis a choisi d’explorer cette période de l’année différemment, en y insérant un mariage la veille de Noël, ce qui est vraiment original. Elle nous propose des situations cocasses mais elle met aussi en lumière une héroïne qui doit faire face à son célibat et à sa future vie amoureuse tout en gérant son rôle de maman parfois dépassée par les événements. J’ai aimé que le fond de l’histoire ait tout de même un côté sérieux qui pousse le lecteur à réfléchir à la vie de notre Gwenlan.

La plume et le style de Louisa Méonis ne sont plus à présenter. J’adore son écriture vive et amusante. Elle arrive à positiver même dans les cas les plus extrêmes. Elle met les sentiments de ses personnages à nu, tout en nous divertissant avec des scènes rocambolesques. Avec cette histoire, Noël est placé sous le signe de l’humour et de l’espoir. J’ai passé un excellent moment avec tous les personnages, et en arrivant à la fin, je me suis dit que j’en reprendrais bien encore un peu…

En bref, ne passez pas à côté de ce concentré de bonne humeur. Une romance de Noël loufoque et déjantée menée avec brio par des personnages simples et attachants. Evidemment, Gwenlan est une héroïne que vous n’oublierez pas de sitôt ! [Qui a embrassé le père Noël] c’est la gourmandise de Noël à déguster sans culpabilité ! C’est drôle, fondant et émouvant !

Merci aux éditions France Loisirs pour ce superbe recueil de Noël 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *