Merle, la jeune fille à la peau d’âne » Alix d’Angalie

Editeur : Editions du Monde Premier

Livre : ICI

Il était une fois un roi… Et si cette fois un tout autre conte se dissimulait derrière ces mots célèbres ? Oubliez tout ce que vous croyez savoir du conte de Perrault et laissez vous emportez pas la jeune fille à la peau d’âne, car cette histoire ne vous a jamais été contée.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Quelle joie et quel plaisir pour moi que de retrouver la plume d’Alix d’Angalie, je vous en parlais il y a peu avec A rebours , et franchement j’avais hâte de pouvoir la lire à nouveau. Si mon choix c’est porté sur ce conte, c’est que l’original est tellement connu que je voulais absolument découvrir la version d’Alix. Je n’ai certainement pas été déçue, déjà par le récit, mais les illustrations qui parsèment le livre, je les trouve superbes, un délice pour les yeux, en tout cas pour les miens ce fut le cas.

Alix nous conte ici l’histoire d’une jeune fille surnommée Merle, jeune fille qui se ballade toujours avec une horrible peau d’âne sur elle, cachant ainsi son corps et son visage le plus possible. Elle vit depuis environ trois années dans une masure perdue près des bois en compagnie de Lilas, sa nourrice. Malheureusement elle a perdu tout souvenir de sa vie avant leur arrivée dans cette bourgade.

Un jour, alors qu’il manque de main d’œuvre dans les cuisines du palais, elle sera appelée en renfort, c’est ainsi qu’elle rencontrera le Prince, suite à un mauvais tour d’un des cuistots tentant de la mettre en fâcheuse posture. Ce qui finalement ne sera pas le cas, bien heureusement pour elle. Par la suite, elle continuera de rencontrer le jeune homme qu’elle pense être le Prince en se rendant chaque matin dans une ferme. Renaud lui clamera qu’il n’est pas le véritable Prince, mais elle ne voudra pas le croire, pourtant elle pourrait bientôt en avoir la preuve sous les yeux.

Au fil des jours qui passent, Renaud et Merle vont se rapprocher de plus en plus, certains sentiments vont faire leurs apparitions. Cependant, Lilas est là pour veiller sur la jeune fille et fera comprendre au jeune homme qu’il n’a pas le droit de se marier avec elle. Pour le reste, je vous laisse le soin de découvrir comment Merle en est arrivée à vivre de trois fois rien avec sa nourrice alors qu’elle est la Princesse héritière du royaume voisin, comment toute cette histoire peut avoir un happy end alors que tout semble prophétiser que cela ne sera pas le cas.

Cette fois encore, bien qu’avec un récit totalement différent, la plume d’Alix m’a conquise. Non seulement avec le récit qui m’a émue de bien des manières, mais également grâce aux personnages, comme Merle et Renaud, mais également Jeoffrey et Lilas, par contre qu’est-ce que j’ai pu détester le père de la jeune fille, grrr il a eu le don de me mettre hors de moi. Ma whish-list de livre vient de s’allonger, car oui, je le veux absolument dans sa version bien au chaud sur les étagères de ma bibliothèque, comme les autres livres de cette auteure d’ailleurs, même si je ne les ai pas encore lu 🙂

Sous sa capuche tannée, ses joues étaient propres et ses cheveux soyeux. Lorsqu’elle s’aperçut qu’elle avait négligé de s’enlaidir, ses joues se teintèrent de la plus belle nuance de rose que Renaud eut jamais contemplée.

Merci à Charlotte et Alix ainsi qu’aux éditions du Monde Premier pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Merle, la jeune fille à la peau d’âne » Alix d’Angalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *