Premières lignes #49

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[AS SHE FADES] de ABBY GLINES paru aux éditions HUGO NEW WAY.

*[LOVE IS STRONG, MON AMOUR] de LAURENT BAGNARD paru aux éditions BRANDON & COMPAGNIE.

 

La remise des diplômes sera sans doute le plus beau jour de la vie de Vale McKinley. Avec son petit ami Crawford, ils ont prévu de profiter de l’été, avant d’intégrer ensemble  » à la rentrée ‘ une grande université, qui les conduira à un avenir resplendissant et plein de possibles… Pourtant, le destin en décidera autrement. Cette nuit-là, ils ont un grave accident de voiture qui laisse Crawford dans le coma.

Terrible épreuve que Vale passe sur une chaise d’hôpital, à attendre désespérément le réveil de Crawford. Heureusement, elle trouve un peu de réconfort auprès de Slate Allen, un ami de son frère qui vient tous les jours rendre visite à son oncle mourant.

Mais voilà un autre imprévu… Au fil des jours, elle se rend compte que son coeur bat plus vite au contact de Slate. Non, elle ne peut ressentir cela, elle n’en a pas le droit. Alors, quand Crawford se réveille, sans aucun souvenir de son passé ni de leur relation, Vale devra sans doute prendre la décision la plus difficile que la vie peut vous infliger…

Premières lignes

Depuis ma plus tendre enfance, j’aime les contes de fées. Et je crois au véritable amour. C’était facile pour moi, puisque je suis tombée amoureuse à six ans.

Un recueil de nouvelles évoquant l’amour, la musique ou encore les voyages. Love is strong, mon amour n’est pas qu’un recueil de nouvelles mais aussi une playlist avec son bonus track. Ce n’est pas de la littérature mais de la musique, ce n’est pas de la chansonnette mais du rock, à vous en faire vibrer. L’amour y gratte, y grince, y grésille comme un accord de guitare électrique. L’amour se chante autant qu’il désenchante ; l’amour s’y cherche en Harley ou en Chevrolet ; l’amour se perd sur les routes autant qu’on l’y trouve à chaque page.

Premières lignes

En ce dimanche, Aubain se retrouvait à la fois en terre étrangère et sur le rivage scarifié de son paysage intime. Au sortir d’un voyage transcontinental, alors qu’il était dans un taxi en direction de son hôtel, il regardait sa lande aride à travers le filtre du décor qui défilait de l’autre côté de la vitre.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *