Viens on s’aime » Morgane Moncomble

Editeur : Hugo & Cie

Livre : ICI

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas…
Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester. Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une. Pas vrai ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Comment ne pas craquer en lisant l’histoire de Loan et Violette-qui-sent-la-violette ? Le truc, c’est que moi je crois possible les relations uniquement amicales homme/femme, j’en vis une depuis plus de 20 ans et tout va pour le mieux, jamais d’ambiguïté, on peut tout se dire, on a toujours été présent l’un pour l’autre et honnêtement je sais que je ne m’en remettrais pas si jamais un truc devait foirer entre nous, c’est juste impensable. Enfin bref, vous n’êtes pas là pour que je parle de moi… si ? Je ne pense pas, donc place à mon avis sur Viens, on s’aime 🙂

Comme pour beaucoup de parutions, celle-ci ne fait pas exception, j’avais envie de la découvrir depuis sa sortie. Manque de temps sur mon planning toujours plus chargé de mois en mois, mais une petite fée diabolique complotant souvent contre moi et dans mon dos a fait que je l’ai eu dans ma PAL, impossible donc de l’y laisser traîner ! Y a pas à dire, j’aime ses petits complots diaboliques, mais ô combien jouissifs à chaque fois <3

Je n’ai pas trouvé que cette histoire était exceptionnelle, je n’ai pas trouvé qu’elle était classique, je l’ai trouvée parfaite. Bon ok on part sur un cliché de l’amitié qui n’en est pas, cependant, à force de voir des avis positifs, je savais qu’il y avait forcément plus qu’un cliché de plus dans le monde de la romance, je me suis donc lancée sans préjugés ni aprioris. Vous savez quoi ? Eh bien j’avais raison depuis le départ de vouloir absolument découvrir ce livre, non seulement l’auteure possède une plume extra et d’une fluidité ne l’étant pas moins, mais la manière dont se déroule l’histoire sonne juste, l’intensité est comme  elle doit l’être. L’auteure a même réussi à me faire rire et pleurer, pas les deux en même temps, mais quand même.

Violette est une jeune femme que j’ai adorée, tant dans sa façon d’être et de penser, que dans cette souffrance qu’elle cache au fond d’elle, elle est singulière et unique, elle est entière. Loan, jeune homme assez mystérieux et pompier (ce qui ne gâche rien faut bien l’avouer), un jeune homme qui cache une énorme souffrance lui aussi, pas uniquement psychologique mais physique également, j’ai aimé apprendre à le connaître, j’ai aimé sa manière d’être avec Violette tant en amitié que dans l’intimité.

Aucun des deux n’a eu une enfance toute dorée et remplie de Bisounours, pourtant, ils sont forts à leurs façons, ce qui n’empêche pas le fait qu’ils aient littéralement besoin l’un de l’autre, un besoin carrément vital.

Mais cette amitié pourra t-elle survivre à la demande particulière de Violette ? Ce n’est pas rien cette demande, elle implique énormément de chose, offrir sa virginité n’a rien d’anodin après tout. Eux sont convaincus que leur amitié est indestructible, mais l’est-elle vraiment tant que cela ? Soyons un peu lucides, quelle amitié pourrait réellement survivre après cela ? Malgré tout, ils vont se battre pour cette survie, pour que ce lien si précieux reste viable. Pas mal de hauts et de bas, pas mal de choses remisent en questions sur leur relation et leurs sentiments profonds, mais ils y survivront, c’est une évidence, et nous y croyons également malgré certaines phases de doutes intenses.

Une new romance qui émeut tant par ses personnages principaux et secondaires que dans son déroulement, un plaisir réel et intense du début à la fin. A découvrir sans tarder si ce n’est pas encore fait.

– Tu mérites le prince charmant pour ta première fois. Un homme doux qui te traite comme une princesse. Sauf que le prince charmant, ce n’est pas moi.
Mensonge. Elle hausse un sourcil et me défie du regard, chose à ne pas faire quand je suis si proche d’elle.
– C’est drôle, mais j’ai du mal à te croire.
– Peut-être, murmuré-je sans la quitter des yeux, une boule à l’estomac. Je te traiterai toujours comme une princesse le jour, mais la chambre à coucher est un tout autre environnement. Et après ce numéro que tu  m’as fait pendant cette semaine, j’ai tout sauf envie d’être doux.

Merci aux éditions Hugo & Cie pour leur confiance.

Découvrez l'avis de #Marlène : ICI

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

3 commentaires sur “Viens on s’aime » Morgane Moncomble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *